Newmarket - le 08/07/2020
Guineas Breeze Up Sale
Newmarket - du 08/07/2020 au 10/07/2020
July Sale
Fairyhouse - du 13/07/2020 au 17/07/2020
May Store Sale
Fairyhouse - du 13/07/2020 au 17/07/2020
Derby Sale
Lexington, Kentucky - le 13/07/2020
July Selected Horses of Racing Age
Deauville - du 20/07/2020 au 21/07/2020
Vente d'Eté

Le Grand Prix de Paris au crible

11/07/2013 - Statistiques
Quels itinéraires ont emprunté les derniers lauréats du Groupe 1 qui aura lieu samedi  ? Quel est leur profil ? Qu’ont-ils fait ensuite ? France Sire tente de tirer des enseignements des huit dernières éditions du classique parisien.
Cueillir le Lys ou échouer dans le Jockey-Club
 
Itinéraires empruntés par les gagnants du Grand Prix de Paris nouvelle version
 
Gagnant
Résultat précédent
2012
IMPERIAL MONARCH
8e du Prix Jockey-Club
2011
MEANDRE
1er Prix de l’Avre (listed)
2010
BEHKABAD
4e Prix du Jockey-Club
2009
CAVALRYMAN
1er Prix Matchem (listed)
2008
1er Prix du Lys
Np dans le Jockey-Club
2007
ZAMBEZI SUN
4e Prix du Jockey-Club
2006
RAIL LINK
1er Prix du Lys
2005
SCORPION
2e de l’Irish Derby (Curragh)
Np, Prix du Jockey Club
 
Pour épingler le Grand Prix Paris nouvelle formule (couru depuis 2005 en juillet sur la distance classique) à son palmarès, mieux vaut en général passer par le rond-point Jockey-Club en évitant, si possible, de s’y faire remarquer. Dominés dans le grand rendez-vous de juin, Behkabad, Montmartre, Zambezi Sun, Scorpion et dernièrement Imperial Monarch (8e avec des circonstances atténuantes) ont ensuite triomphé un mois plus tard à Longchamp. A la décharge de la plupart d’entre eux, ces poulains avaient peu d’expérience lorsqu’ils se sont présentés sur la piste de l’Oise (Imperial Monarch, Montmartre, Zambezi Sun et Scorpion n’avaient que deux courses au compteur avant leur tentative dans le JC). En lice samedi, Max Dynamite (Great Journey) est le seul candidat passé par l’étape cantilienne mais n’a pas exactement le profil des quatre chevaux cités précédemment.
 
 
Montmartre, vainqueur impressionant du Grand-Prix de Paris en 2008
est le seul de la liste à faire la monte en France
 
 
Autre itinéraire privilégié en vue du Gr. 1 parisien : le Prix du Lys. Rail Link (2006) et Montmartre (2008, après son échec dans le JC) avaient remporté ce Gr. 3 avant de connaître la gloire à la mi-juillet. Lauréat de l’édition 2013 de ce tournoi, Flintshire, présent samedi, a donc le profil d’un GPP winner, d’autant qu’il défendra l’entraînement d’André Fabre (trois victoires dans le Grand Prix de Paris new look) et la casaque Abdullah (couronnée en 2006 –Rail Link- et 2007 –Zambezi Sun-).
 
De même, le Prix Matchem (enlevé par Cavalryman) et le Prix de l’Avre (remporté par Meandre) sont deux autres pistes très crédibles.
 
 
Galileo vise le doublé
 
Entraîné par André Fabre, défendant la casaque Abdullah, passé par la case Prix du Lys, Flintshire est aussi issu de Dansili qui, en tant qu’étalon, a déjà gagné à deux reprises dans le Grand Prix de Paris new look (Zambezi Sun, Rail Link). Père d’Imperial Monarch, lauréat du GPP 2012, Galileo  aura un de ses rejetons au départ du Gr. 1 de Longchamp : Battle of Marengo. On notera que ce poulain dépend de l’entraînement O’Brien qui a déjà signé deux succès dans ce tournoi depuis 2005 (Scorpion / Imperial Monarch).
 
 
Flintshire à l'entrainement sur la piste des Aigles le 8 juillet dernier avec Maxime Guyon
(Photo APRH)
 
 
C’était mieux avant ?
 
Best Of des Gagnants du Grand Prix de Paris, période 2005-2012
 
Gagnant
Performance dans l’Arc
Son plus beau succès après sa victoire dans le GPP
2012
IMPERIAL MONARCH
-
N’a plus gagné ensuite
2011
MEANDRE
6e
1er Grand Prix de Saint-Cloud 2012 (Gr. 1)
1er Grand Prix de Berlin 2012 (Gr. 1)
2010
BEHKABAD
4e
1er Prix Niel (Gr. 2)
2009
CAVALRYMAN
3e
1er Prix Niel (Gr. 2)
2008
MONTMARTRE
-
-
2007
ZAMBEZI SUN
8e
1er Prix Foy 2008 (Gr. 2)
2006
RAIL LINK
1er
1er Prix de l’Arc de Triomphe
2005
SCORPION
10e
1er de la Coronation Cup (Gr. 1, Epsom) en 2007
1er du Saint-Léger (Gr. 1, Doncaster)
 
 
Couru désormais sur le même parcours que le Prix de l’Arc de Triomphe, le Grand Prix de Paris est certes une fin en soi, mais il est aussi une rampe de lancement en vue du majuscule rendez-vous d’octobre. Six des huit gagnants du GPP nouveau ont ensuite tenté leur chance dans le Championnat du Monde des pur-sang. Si Cavalryman (3e en 2009) et Behkabad (4e en 2010), après avoir enlevé le Niel, y ont fait bonne figure, seul Rail Link est parvenu à s’imposer dans les deux Gr. 1. Si l’on prend les huit éditions précédentes du classique estival (séquence 1997-2004), on constate que seuls trois vainqueurs du GPP  ont ensuite pris la direction de l’Arc. Ce qui est peu, bien sûr, mais deux d’entre eux ont emprunté cette passerelle avec succès : Peintre Célèbre (lauréat de l’Arc 1997) et Bago (vainqueur en 2004, juste avant la nouvelle donne).
 
 
Rail Link est le dernier à avoir réalisé le doublé Grand-Prix de Paris - Arc de Triomphe