Père de Ptit Zig, Great Pretender fera la monte en Angleterre en 2014

10/11/2013 - Mercato
Juste après la victoire de Ptit Zig dans le Prix Renaud du Vivier (Gr.1), Pascal Noue a indique que son père Great Pretender quittait la France pour l'Angleterre, où il a été loué.

Great Pretender, lors du Salon des Etalons au Lion d'Angers

 

" Great Pretender a été loué pour un an reconductible à David Futter, de Yorton Stud en Angleterre. Il y fera la monte à 3000 £ payables au 1e octobre, pour un an reconductible Je suis sûr qu'il y saillira plus de 100 juments. Chez moi, ce printemps, il a sailli 50 juments à 3000 € poulain vivant." Les comptes sont faciles à faire, et quand on travaille sans sponsor, il faut savoir faire bouillir la marmite. Ainsi, Great Pretender, déjà père de Prince Pretender et de Grand d'Auteuil, élève de Jean-Raymond Breton qui a gagné ce même Prix Renaud du Vivier en 2011, a quitté la France alors qu'il vient de donner son 2e gagnant de Gr.1 à Auteuil. Et cela n'est pas une synécure quand on sait que le programme français ne propose que 9 Gr.1 dans toute l'année.

Né du croisement de King's Theatre et Darshaan, un des meilleurs 3 ans en plat puisque 2e du Prix Noailles (Gr.2) et 4e du Prix du Jockey-Club (Gr.1), mais également vainqueur de 2 courses à Auteuil dont le Prix Achile Fould (Listed), l'impulsif bai brun Great Pretender a déjà pas mal voyagé depuis ses débuts chez Pascal Noue au Haras de la Hétraie alors que celui-ci était installé dans l'Orne. Il a fait la monte dans la Saone-et-Loire au Haras de la Clayette et au Haras de la Barbottière dans la Sarthe, avant de revenir à La Hêtraie mais cette fois dans la Manche. Pascal Noue avait déjà noué des liens avec David Futter, et son courtier et ami Richard Venn, toujours très actif sur la marché des étalons français, il y a 2 ans lors de la vente de Malinas qui fait le plein depuis son arrivée en Angleterre, aux côtés d'un autre ex-français, Sulamani.

 

Pascal Noue avec David Futter, lors du Show AQPS du Lion d'Angers.



Le marché de l'élevage d'obstacle en Angleterre, contrairement à ce qu'on pourrait croire, est très réduit, quasiement écrasé par l'ombre de la pléthorique jumenterie irlandaises. En effet, le nombre de juments d'obstacles qui saillissent en Angleterre ne dépasse pas les 450...dont plus de la moitié visitent Yorton Farm ! David Futter connait bien l'obstacle français, il se déplace à presque tous les concours de Decize et du Lion d'Angers.

 

Yorton Farm vient de s'installer dans une ancienne ferme modèle du 19e siècle, qui a été rénové et s'étend sur 150 hectares.

 

Voir la vidéo de Great Pretender au Salon des Etalons du Lion d'Angers 2012