Olivier Delloye remplace Thierry Delègue à la direction générale de France Galop

11/01/2016 - Actualités
Comme l'annonce le communiqué de presse de France Galop, Olivier Delloye vient d'être nommé au poste clé de Directeur Général de France Galop. Transfuge d'Arqana, où il occupait un poste du même niveau, Olivier Delloye y remplacera Thierry Delègue et prendra seul cette fonction à partir du 21 mars 2016.


Olivier Delloye au bord du ring de Deauville.

 

Communiqué de France Galop :

Boulogne-Billancourt, le 11 janvier 2016 - Le Conseil d’Administration de France Galop, lors de sa réunion du 11 janvier 2016,  a approuvé la nomination de

M. Olivier DELLOYE, au poste de Directeur Général de France Galop.
 
Il prendra ses fonctions en février et sera accompagné dans sa nouvelle mission par Thierry DELEGUE jusqu’au Comité du 21 mars 2016. 

 

Olivier DELLOYE , diplômé d’ HEC , a œuvré, au début de sa carrière, dans des postes de direction, essentiellement Marketing et Communication, au sein des groupes PPR (Pinault-Printemps-Redoute), et Procter&Gamble  avant de prendre la Direction Générale d’ARQANA en 2006."
 
 
Homme de terrain
 
 
Ce changement de direction vient dans la foulée immédiate de l'élection du nouveau Président de France Galop, Edouard de Rothschild. L'histoire se répète un peu dans la mesure où ce dernier, lors de son précédent mandat, avait déjà fait en sorte d'éjecter Thierry Delègue de ce fauteuil, plaçant à son côté Emmanuelle Bour, puis à sa place Hubert Monzat, avant que celui-ci soit renvoyé à ses chères études sous le mandat de Bertrand Bélinguier, pour être remplacé par... Thierry Delègue.
 
Mais Olivier Delloye n'a pas du tout le même profil qu'Hubert Monzat, un naviguant des arcanes de la politique et de la haute administration française, ce qui n'est pas un gage de qualité de nos jours. En effet, Olivier Delloye vient du privé et c'est un homme de terrain. Fils de Gilles Delloye (Secrétaire Général de la Fédération Nationale des Sociétés de Courses, aujourd'hui à la retraite), il a passé sa jeunesse cantilienne à cheval en montant des lots le samedi. Formé à l'école des courses, il est revenu dans son milieu naturel en 2006. Il avait alors ?été ?choisi par Philippe Augier pour être directeur de l'Agence Française à Deauville. Très peu de temps après, celle-ci fusionnait avec Goffs France, dont le patron Eric Hoyeau allait prendre la présidence de la nouvelle entité Arqana, avec comme homme de grande confiance, c'est à dire Directeur Général, Olivier Delloye. Les deux hommes, ayant toujours ramé dans le même sens, ont beaucoup oeuvré au développement d'Arqana, notamment international, et Olivier Delloye, parmi ses fonctions, a consacré de nombreux efforts au marketing et aux nouveaux modes de communication.

Voir aussi...

Ventes & Shows

Arqana : 2015, bilan d'une année historique !

L'année qui vient de se teminer pour Arqana, par la vente d'élévage, sera à marquer d'une pierre blanche dans l'histoire de la société qui a fêté ses 14 ans cet été. Que ce soit le chiffre d'affaires annuel, le prix moyen global ou encore le top-price record, toutes les données chiffrées ont atteint des records historiques lors de cet exercice. Il faut ajouter à cela le lancement, en juillet, de la plate-forme de ventes aux enchères en ligne, arqanaonline.com, avec le suucès que l'on connait. Eric Hoyeau et son équipe peuvent être satisfaits. Lire le communiqué de presse ci-dessous.

Actualités

La fameuse Présidence de France Galop : une élection sans programme ?

Pressentis depuis des semaines et vus en pleine action de campagne pendant les ventes de décembre à Deauville, Edouard de Rothschild et dans sa foulée Philippe Augier viennent d'annoncer officiellement leurs candidatures, rejoignant Loïc Malivet dans la course à la Présidence de France Galop à seulement quelques jours du scrutin du mardi 15 décembre. Aucun n'a présenté un programme détaillé et si c'était le cas, il ne pourrait pas être étudié et discuté si près d'une élection dont les modalités ont de quoi laisser sans voix.

Ventes & Shows

Vente des étalons à Arqana 2015 : Network reste en France !

Véritable attraction de la dernière journée des ventes d'élevage Arqana, le crack étalon Network a été adjugé pour la somme de 290.000€ ! C'est David Powell qui a signé le bulletin d'achat et le célèbre courtier, joint au téléphone, nous a confirmé que le père de Sprinter Sacré, Rubi Light, Rubi Ball... resterait dans l'hexagone ! Acquis par la Famille Papot, il ira au Haras d'Enki dans l'Allier. Parmi les 14 autres étalons qui passaient sur le ring, il y aura des destinations bien différentes.