Les 2000 Guineas de Newmarket pour Galileo Gold : vous connaissez les O'Rourke ?

01/05/2016 - Focus divers
 Petit-fils de Galileo par Paco Boy, Galileo Gold a remporté les 2000 Guineas de Newmarket de bout en bout pour sa rentrée sous la casaque d'Al Shaqab qui l'avait acheté pendant sa brillante campagne de 2 ans en 2015. Le nouveau champion a été élevé par Brian O'Rourke, le directeur du National Stud anglais.


Galileo Gold remporte les 2000 Guineas de Newmarket (photo The Independant)


Les 2000 Guinées 2016 à Newmarket, c'est à dire la course originelle sur 1600 m pour les mâles dans le monde, a donné lieu à une belle histoire. Eternel, Frankie Dettori s'impose à 45 ans sous la casaque de son nouvel employeur Al Shaqab, c'est à dire l'écurie phare du Qatar. L'italien a eu raison de saisir cette opportunité lorsqu'il a été poussé dehors par les maîtres de Dubaï. S'il a raté l'ovni Treve, il enchaine de nouveaux les victoires de Gr.1. En l'occurrence, il s'impose pour un jeune entraineur de Newmarket, Hugo Palmer, qui n'est installé que depuis 2011. Ce natif du nord de l'Angleterre, proche de l'Ecosse, doc considéré comme un "Ch'ti", fait son trou chez les snob londoniens après avoir fait ses armes en Australie chez Gai Waterhouse. Il s'est déjà distingué au plus haut niveau en 2015 avec Covert Love, gagnante des Irish Oaks puis du Prix de l'Opéra (Gr.1).
 


Hugo Palmer, l'entraineur de Galileo Gold.

 

Il a pris en charge Galileo Gold après son achat yearling pour la somme fort raisonnable de 33.000 € à Tattersalls Irlande par CJ Murfit. Ce fils du robuste Paco Boy (Desert Style), un super cheval de course précoce et tenace en même temps, qui a fait l'arrivée de tous les Gr.1 possible entre 1400 et 1600 m, gagnant de 11 courses dont 3 Gr.1 (Queen Anne, Forêt, Lockinge) et aujourd'hui installé à Highclere en Angleterre, a suivi le cursus du parfait pur-sang anglais précoce. Il gagne 2 courses à Salisbury et Haydock au 1e semestre. Acquis par Al Shaqab, qui a l'intelligence de toujours laisser les chevaux chez leurs entraineurs (ce qui motivent ces derniers à les contacter pour leur vendre leurs meilleurs éléments, et leur met une bonne pression en même temps), Galileo Gold remporte fin juillet els Vintage Stakes (Gr.2) à Goodwood puis conclut 3e du prix Jean-Luc Lagardère (Gr.1). Il est alors battu par un jumelé qui n'a pas répété, car Ultra (Mandoru) n'a pas recouru tandis que Cymric (Kitten's Joy) a dégelé 2 fois ensuite. Au contraire, le 4e de cette épreuve, Johannes Vermeer, a fini 2e du RacingPost Trophy ensuite puis a remporté le Critérium International.

 


Brian O'Rourke, éleveur de Galileo Gold, est le directeur du National Stud de Newmarket.

 

Pour la 1e fois, le nom de O'Rourke est associé directement au triomphe dans un classique alors que ce nom influence considérablement les courses depuis des décennies, mais souvent à l'ombre des grands propriétaire. En effet, Galileo Gold a été élevé par Brian O'Rourke, le directeur du National Stud de Newmarket depuis 2008, après avoir fait ses armes à Coolmore et travaillé dans le Kentucky à la tête de grands haras pendant 10 ans. Brian est le dernier des 4 enfants de Fanny et Willie O'Rourke, éminents acteurs des courses irlandaises de leur époque. Vétérinaire très respecté, Willie O'Rourke fit aussi partie des directeurs de Tattersalls Ireland. Brian a donc 2 frères : Garrett  O'Rourke manage Juddmonde Farms (Khaled Abdullah) à Lexington aux Etats-Unis et Liam O'Rourke est le directeur des haras de Darley, dont le QG est Dalham Hall Stud également à Newmarket. Quant à sa soeur, Fiona, elle a épousé Christy Grassick qui est quant à lui directeur de Coolmore en Irlande....

 

 VOIR LA VIDEO DE LA VICTOIRE DE GALILEO GOLD DANS LES 2000 GUINNEES 2016

 

Lui qui a accueilli le crack Mill Reef, le National Stud s'était retrouvé au bord de la faillite avant l'arrivée d'O'Rourke en 2008, appelé des Etats-Unis pour réveiller le géant endormi. Il accueille aujourd'hui 5 étalons : Dick Turpin, Gregorian, Pastoral Pursuits, Roderci O'Connor, Toronado.

Coolmore abrite le père de mère de Galileo Gold : Galileo. Le poulain est née de la famille de Montjeu, qui est le frère de la 3e mère, mais à travers une branche qui semblait avoir pris la poussière. En effet, la mère de Galileo Gold a conclu 2 fois dernière en 2 sorties, tandis que les 2 mères précédentes n'ont même pas été capables de courir. 

Mais la qualité s'est retrouvée à la faveur de croisement d'étalon de vitesse avec cette souche classique. Ainsi, en 2015, c'est un oncle de Galileo Gold par Oasis Dream, l'outsider Goldream, qui a remporté le Prix de l'Abbaye de Longchamp.