La Teste - le 27/05/2020
Breeze Up Online en direct

Willie Mullins à la conquête des Etats-Unis à Nashville

21/05/2016 - Focus divers
 " Mon mari William est resté au Etats-Unis depuis le week-end dernier ! " Jackie Mullins, qui travaille beaucoup dans l'écurie reine de l'obstacle européen, reçoit donc tous les trophées après le succès d'Un des Sceaux dans le Prix La Barka. Le grand Willie parcourt en effet les USA après y avoir fait sa 1e tentative avec 2 champions, Shaneshill et Nichols Canyon, dans l'Iroquois Steeple-Chase à Nashville, Tenessee.


En casaque verte, Rawnaq s'impose se bout en bout dans l'Iroquois Steeple-Chase de Nashville. Il repousse les assauts irlandais de Shaneshill (Danny Mullins) et Nichols Canyon (Ruby Walsh).

Il s'en est fallu d'une courte encolure pour que Willie Mullins réussisse d'emblée un nouveau pari. Grand voyageur, uneique entraineur étranger à avoir remporté la Nakayama Grand Jump, et vif supporter de l'internationalisation de l'obstacle, Willie Mullins tentait pour la 1e fois l'aventure aux Etats-Unis le 14 mai 2016. Le crack irlandais avait ainsi envoyé 2 de ses meilleurs chevaux, Shaneshill et Nichols Canyon, pour participer, sur l'hippodrome de Percy Warner Park à Nashville dans le Tennessee (la ville d'Elvis Presley), à l'Iroquois Steeple-Chase sur 3 miles, c'est à dire 4800 m

Pour l'Amérique de l'obstacle, c'était une journée historique, une reconnaissance que cette discipline confidentielle aux USA cherchait de longue, et un immense honneur de recevoir ainsi des superstars venus d'Europe. En effet, Mullins, soutenu par son propriétaire anglais Graham Wylie, avait envoyé 2 poids lourds, Nichols Canyon (Authorized), gagnant de 6 Groupes 1 et unique tombeur du crack Faugheen, avec son jockey vedette Ruby Walsh, et Shaneshill (King's Theatre), 2e du RSA Chase à Cheltenham 2016, avec son neveu Danny Mullins.

Homme de défi mais sachant aussi compter, Willie Mullins lorgnait sur une course bien dotées puisqu'offrant une allocation de $ 200.000 au total, mais aussi sur un bonus de $ 500.000 pour le cheval qui serait capable de gagner cet Iroquois Steeple-Chase et le Ryanair Hurdle en mars à Cheltenham.

 


Willie Mullins entre ses 2 jockeys Ruby Walsh et Danny Mullins dans le rond de présentation de l'Iroquois Chase.

 

Mais les américains sont restés maîtres chez eux, avec fierté. Face à une grande foule et dans un environnement champêtre qui rappelle beaucoup celui de la Virginia Gold Cup chez Maggie Bryant (voir la vidéo), Nichols Canyon a conclu 3e et Shaneshill a terminé 2e battu seulement d'une courte encolure, buttant contre le résistance héroïque de Rawnaq, 3e favori derrière les 2 "envahisseurs" et qui s'est finalement imposé de bout en bout.

Pour être précis, à part son propriétaire Irv Naylor, qui vient du Maryland, tout est irlandais chez Rawnaq, né dans la Verte Erin, issu d'une souche Aga Khan, par Azamour et une nièce de Shahrastani (Derby d'Epsom) par Doyoun. Ranawq était un bon sauteur en Angleterre, 3e de Gr.3 à Cheltenham 2015, juste avant d'être exporté alors qu'il avait déjà 8 ans. Il a intégré les boxes de Cyril Murphy, irlandais, ancien jockey aux Etats-Unis devenu entraineur et qui a fait venir comme 1e jockey pour l'année 2016 un compatriote nommé Jack Doyle. Les USA continuent donc d'être une terre promise pour les irlandais. En tout cas, après avoir réussi l'exploit de repousser les assauts des ténors de Mullins, le néo américain Rawnaq devrait venir en mars à Cheltenham pour tenter de décrocher le bonus de $ 500.000.