Grande Course de Haies d'Auteuil : Ptit Zig fabriqué par un éleveur retraité de l'élevage !

12/06/2016 - Focus éleveurs
Ptit Zig s’est offert le luxe suprême de battre les champions Blue Dragon et Un de Sceaux dans la Grande Course de Haies d’Auteuil 2016. Ce superbe cheval de course entrainé par Paul Nicholls a été élevé en Mayenne chez Nicolas Madamet pour Jean-François Vermand, un éleveur sans sol qui a arrêté cette activité avec la mort de la mère de Ptit Zig ; une souche qu’il connaissait depuis quatre générations.

Ptit Zig en tête, Alex de Larredya (à droite) et Blue Dragon, voici le trio de la Grande Course de Haies d'Auteuil 2016 ©APRH

 

C’était le match du jour à Auteuil et peut-être même de l’année ! Les AQPS et champions Blue Dragon (5 ans, élevé au Haras du Lieu des Champs) et Un de Sceaux (8 ans, élevé au Haras de la Rousselière) s’affrontaient dans la l’édition 2016 de la Grande Course de Haies d’Auteuil. Le cadet  compte deux Gr.1 à son palmarès, l’ainé le double. Tous les deux restaient sur une démonstration. Le premier nommé dans le Prix Léon Rambaud (Gr.2), le second dans le Prix La Barka (Gr.2). Le dauphin était à chaque fois Le Grand Lucé (élevé au Haras de Maulepaire). Mais ce dernier a même été arrêté dans le Gr.1 du jour et pour cause. Dès le lâché des élastiques, les deux dragsters ont pris le train à leur compte. Sur un rythme infernal, leurs poursuivants avaient beaucoup de mal à suivre à l’instar de Le Grand Lucé qui a même dû être arrêté.

 

Les propriétaires Barry Fulton, Chris Giles et Richard Webb sont aux côtés de Jean-François Vermand, à droite, présent aujourd'hui à Auteuil pour recevoir son trophée d'éleveur ©APRH

 

Mais à deux haies de l’arrivée, Un de Sceaux baisse déjà pied. Il est imité par Blue Dragon au saut de la dernière qui se reprend pour assurer le coup. Et voilà deux nouveaux bolides lancés à toute vitesse : Ptit Zig et Alex de Larredya. Les deux premiers de la course. Honneur au lauréat. Fils de Great Pretender qui officie au Haras de la Hêtraie chez Pascal Noue, Ptit Zig a été élevé chez Nicolas Madamet en Mayenne où il a vu le jour. Tout comme sa mère et sa grand-mère, Ptit Zig a été élevé par Jean-François Vermand, un éleveur sans sols : « J’ai commencé l’élevage dans les années 80 avec uniquement des souches Boussac. L’arrière grand-mère de Ptit Zig, Amalasia, a donc elle aussi été élevée par Marcel Boussac. C’était une fille de Shantung avec une mère par Abdos. Son deuxième produit était gagnant et son dernier poulain était une fille de Labus, lui aussi un « Boussac », ce qui a donné Akalasiya, la grand-mère de Ptit Zig. »

Ces dernières années, cette famille est tombée dans l’oubli avant qu’elle ne revienne sur le devant de la scène pour l’élevage de la famille Carion dans l’Allier. Amalasia, la troisième mère de Ptit Zig, fut la sœur de La Sabotière. Née en 1981, cette fille de Beaugency a remporté plus tard le Grand Steeple-Chase d’Enghien (Listed). Bien des années plus tard, cette même La Sabotière est devenue la tante de Le Chablis et Feroe. Si le seconde a remporté le Prix Sytaj (Listed) puis est devenue la mère de Le Mercurey, lauréat de Gr.2 en 2016 et 2015, le premier nommé fut un champion à Auteuil en faisant sien le Prix Maurice Gillois (Gr.1), Prix La Périchole (Gr.3), Prix Orcada (Gr.3), …

 

Le duo d'anglais Paul Nicholls, Sam Twiston-Davies (file de l'entraineur Nigel Twiston-Davies) est toujours redoutable. Rien qu'en deux ans, ils remporté 23 courses de groupes avec les chevaux Vicente, Le Mercurey, Ballyandy, Le Prezien, Sametegal, Vibrato Valtat, Saphir du Rheu, As de Mee, Aux Petits Soins, ... La grande partie d'entre eux sont "FR"  ©APRH

 

Aujourd’hui, Jean-François Vermand n’a plus de poulinières : «  J’ai malheureusement dû arrêter l’élevage avec la mort de la mère de Ptit Zig. C’était en 2012. Un peu plus tôt, en 2006, elle courrait sous ma casaque et l’entrainement de Nicolas Madamet et était gagnante à Pau. J’avais placé Ptit Zig en location chez Yannick Fouin. » Et ce dernier a fait du très bon travail puisque après deux places dans des courses à conditions à Auteuil en trois sorties, Ptit Zig a été vendu 100.000€ à Highflyer Bloodstock à la vente de Novembre 2012 Arqana.

Entrainé par la suite par Paul Nicholls, le fils de Great Pretender est revenu en France pour y devenir le meilleur 4 ans sur les haies en 2013 en remportant le Prix Renaud du Vivier (Gr.1) et en se plaçant deuxième du Prix Alain du Breil (Gr.1) de Diakali. Triple lauréat de Gr.2 sur le steeple notamment à Ascot et Cheltenham, Ptit Zig sait tout faire. Il alterne les deux disciplines avec élégance. Cependant, Paul Nicholls a fait son mea culpa après sa victoire du jour. Il a déclaré : « J’ai peut-être fait une erreur en voulant le courir à tout prix en steeple cet hiver ». En effet, le cheval était tombé à deux reprises en décembre 2015 et janvier 2016. « Il va maintenant revenir à Auteuil en fin d’année pour le Grand-Prix d’Automne ».

 


On en parle dans l'article