Prix Eugène Adam : Heshem, un espagnol presque authentique

18/07/2016 - Focus éleveurs
 Fils de Footstepinthesand et d'une père américaine, entrainé à La Teste et portant une casaque qatari, déclarée né en Irlande, Heshem est pourtant espagnol. Il provient de Dehesa de Milagro, chez Felipe Hinojosa au nord-ouest de la péninsule ibérique dans le plus grand haras du pays.


Heshem, vainqueur du Prix Eugène Adam (Gr.2) sous la selle de Grégory Benoist (PHOTO APRH)
 


Si son nom n'apparaît pas directement concernant Heshem, le vainqueur du Prix Eugène Adam (Grand Prix de Maisons-Laffitte) 2016, Felipé Hinojosa est bien l'artisan principal de son existence. Une des grandes fortunes madrilènes, Felipe Hinojosa a tout d'abord monté son élevage Outre-Manche, à Loughton Stud en Irlande d'une part et Chevington Stud à Newmarket en Angleterre d'autre part. Ce dernier, qui s'étend sur un vaste domaine de 150 hectares, a été revendu en 2012 à des koweitis connus pour avoir eu Authorized et Araafa sous le management de Tony Nerses et qui l'ont renommé Blue Diamond Stud.

Au début des années 2000, tandis que l'Espagne connait une période d'expansion économique sans précédent, Félipe Hinojosa projette de construire sa propre structure dans son pays. Dans la région viticole de la Rioja, il acquiert pour (cout estimé de 8 millions d'euros) des terres consacrées à l'exploitation fruitières à 70 propriétaires différents et finit par faire un domaine de 300 hectares d'un seul tenant, entouré par la rivière Ebro qui enrichit considérablement les sols, notamment lors des innondations.

 

 

Il a fallu passer ensuite à l'étape des constructions de tous les batiments dédiés aux chevaux. Pour tout ce projet, Hinojosa s'est associé à son compatriote José Hormaeche, qui avait travaillé à Chevely Park Stud et Chevington puis dirigé son propre haras à Newmarket, Wallhouse Stud. L'histoire était très belle d'autant plus que l'effectif de juments privées et de clientèle est monté jusqu'à 80 éléments. Dehesa a installé 2 étalons, Diktat et Caradak (père de Noozoh Canarias, la 1e vedette ayant grandi sur les terres de Dehesa) et a même organisé des ventes à succès, sur place puis sur l'hippodrome de San Sebastian.

 


Dehesa de Milagro en Espagne, là où Heshem a été élevé et préparé pour les ventes.
 


La crise de 2008

Pourtant, il a fallu surmonter la terrible crise mondiale de 2008, particulièrement violente en Espagne, et le fait que l'hippodrome de Madrid qui annonçait une grande reprise en 2006 avec la promesse de la clientèle à suivre, n'a pas pu se relancer comme espéré du fait du choc financier dont le pays conserve encore de nombreuses stygmates. Depuis 2014, il y a eu un clash entre les 2 asscociés et Hormaeche, vétérinaire de formation et actuel Président du Jockey-Club espagnol, a pris son indépendance et monté de toutes pièces son propre haras, Torre Duero, emmenant avec lui une partie de la clientièle qu'il avait lui même amené à Dehesa.

En tout cas, Heshem, né en 2013, est le fruit de la "grande époque" de Dehesa avec Hinojosa (VOIR CI-CONTRE) et Hormaeche associés. Il est né en Irlande, à Loughton Farm, d'où son suffixe car la mère Doohulla y avait été envoyée pour être saillie par Peintre Célèbre, mais il a bel et bien grandi en Espagne. Dehesa l'a présenté foal à Arqana mais il a été racheté 80.000 € avant d'être cette fois venu 85.000 € yearling en aout 2014 à Mandore International (Nicolas de Watrigant) pour le compte d'Al Shaqab (Cheikh Joaan Al Thani). VOIR LE PEDIGREE

La mère est américaine, issue des oeuvres de Stravinsky, mais elle s'est placée de Listed en Angleterre et sa propre mèreViva Zapata (Affirmed) a remporté le Prix du Gros-Chêne (Gr.3) en France. Doohulla est une excellente poulinière. Avant Heshem, double vainqueur à Chantilly avant sa dernière consécration, elle avait donné 3 vainqueurs dont Xanadou(Peintre Célèbre), vainqueur du Prix Paul de Moussac (Gr.3) pour Daniel-Yves Trêves chez Jean-Claude Rouget avant d'être renommé Rainbow Chic à Hong Kong où il a conclu 4e du Derby local, qui s'adresse à des 4 ans.

 

 


Frère ainé de Hesham, Xanadou remporte ici le Prix Paul de Moussac (Gr.3) en 2012 sous la selle de Christophe Soumillon (PHOTO APRH)

 

A noter que Doohulla a été exporté au Qatar, pleine d'Henrythenvigator, en décembre 2015 des suites de son judicieux achat pour 38.000 € par Gérard Larrieu à la vente d'élevage Arqana. Heshem a un frère cadet né en 2014 par Peintre Célèbre, qui a été présenté sur le ring par San Isidro, le haras normand de Dario Hinojosa, le frère de Felipe. Acquis 45.000 € par John Hammond à la vente d'aout 2015 Arqana, il a été exporté aussitôt en Irlande.