Shamalgan (Trophées Arqana) : Le Ring est sa maison

20/01/2014 - Focus Elevage
Il détient un record totalement atypique : celui du nombre de passages sur un ring de vente en France, et peut-être même dans toute l'Europe. Cheval très populaire, Shamalgan est ainsi fait tomber le marteau d'Arqana à 5 reprises, entre aout 2008 et novembre 2012 !

Shamalgan (Maxime Guyon) lors de sa victoire dans le Premion Vittorio du Capua (Gr.1) en Italie fin 2013.

 

Elevé dans le Gers par Mathieu Daguzan-Garros qui détient la souche depuis presque 30 ans, le fils de Footstepsinthesand est présenté yearling par le Haras des Granges, qui le vend 80.000 euros. Le poulain part en République Tchèque, Arslangirey Savujev, alors totalement inconnu en France. Qu'elle n'est pas la surprise de retrouver Shamalgan deux ans plus tard au départ de la Poule d'Essai des Poulains (Gr.1) ! Faisant figure d'exotique gros outsider, il prend une magnifique 3e place derrière Lope de Vega et Dick Turpin. Ensuite 2e du Prix Eugène Adam (Gr.2), Shamalgan est racheté 270.000 euros à la Vente d'Automne 2010. Alors qu'il a gagné un Gr.2 en Allemagne entre temps, l'entourage de Shamalgan consent cette fois à le céder pour 200.000 euros à la vente de de l'Arc 2011, où il est acquis par Prime Equestrian. Mais une saison moins bonne ramène le voyageur à la même vente un an plus tard. Cette fois, Hubert Guy l'acquiert 64.000 euros.

 

 

Interdit de séjour aux Etats-Unis !

Direction les Etats-Unis ! Mais Shamalgan ne franchira jamais la frontière américaine. Au débarquement de l'avion, il est refoulé par les redoutables douaniers américains étant positif à la piroplasmose. C'est le retour à l'envoyeur pour l'infatigable, qui a juste le temps de revenir en France pour repasser pour la 5e fois de sa vie sur le ring, en novembre 2012.

Le globe trotter devient étalon dans l'Ouest

Et cette fois, c'est Guillaume Gorse qui signe le bulletin à 54.000 euros seulement pour...l'ancien propriétaire du cheval jusqu'en 2011, M. Amirkulov, qui le laisse cette fois en France et le confie à Xavier Thomas-Demeaulte à Mont-de-Marsan. Quelle affaire ! Alors qu'il a 6 ans en 2013, Shamalgan retrouve ses jambes de poulains. Il enlève le Grand Prix de Bordeaux (Listed), termine 3e du Grand Prix de Vichy (Gr.3) et s'en va une dernière fois trouver la gloire à l'étranger lorsqu'il enlève avec la manière le Premio Vittorio Di Capua, à Milan sur 1600 m. Encore 2e d'un nouveau Gr.1, le Premio Roma, il collecte 456.000 euros de gains en moins de 6 ans. L'histoire de Shamalgan prend désormais un nouveau tour. Bien qu'il soit en pleine forme, son entourage a décidé d'offrir à Shamalgan la chance de devenir étalon. Il débute au Haras du Lion en 2014 et ce sera désormais aux produits de Shamalgan de poursuivre l'oeuvre paternelle sur les rings !

 


Voir aussi...

Focus Elevage

Catcall (Tropheés Arqana): le grand écart

Acheté pour seulement 5.000 euros yearling lors de la session de décembre 2010, Catcall est un cheval de rêve. En 15 sorties publiques, le sprinter a gagné 5 courses et a été à 8 reprises « dans l'argent ». Repéré yearling par Gérard Samama, Catcall a tutoyé les sommets en 2013 pour la casaque de sa femme Mme Gérard Samama. Elevé par Fernand Krief dans l'Orne, Catcall a été placé chez Philippe Sogorb, jeune entraineur à réussite installé à Mont-de-Marsan.

Focus Elevage

Ectot (Trophées Arqana): le déménageur normand

L'un des meilleurs 2 ans de sa génération, Ectot n'a été battu que par Karakontie, le lauréat de Prix Jean-Luc Lagardère (Gr. 1), le jour de leurs débuts communs à Compiègne. Espoir classique après ses succès dans le Critérium Européen du Fond de l'Elevage (Listed), le Prix des Chênes (Gr. 3) et surtout le Critérium International (Gr. 1), Ectot est issu des ventes de yearlings d'Août 2012 où il avait été acheté 75.000euros par Sylvain Vidal pour le compte d'Elisabeth Vidal, sa femme, et Gérard Augustin-Normand. Ce dernier a déjà goûté aux joies d'une victoire classique grâce à Le Havre dans le Prix du Jockey-Club en 2009. Ectot, qui présentait déjà sur le ring un physique très impressionnant, suivra-t-il ses traces ?