Aujourd'hui : La Teste
Breeze Up Online en direct

Anti - GDE : quand la faim justifie les moyens !

24/02/2015 - Focus divers
Tout juste un mois après l'annulation de la fermeture de GDE  à Nonant le Pin par la cour d'appel de Caen, les opposants à la méga-décharge continuent inlassablement leur mobilisation. C'est l'une des "grande gueule" du F.R.O, N'orny, qui a pris le relais en consentant à un énorme sacrifice : elle vient d'entamer  une grève de la faim. Par Liz Hallopé  

Son pseudo : N'Orny. Signe particulier : vient d'entamer une grève de la faim

 

Jusqu'où devront-ils aller?


C'est la question qui revient partout sur les réseaux sociaux depuis l'annonce, lundi 23 février, de la grève de la faim entamée par N'Orny, une FROtiste de la 1ère heure. Cette action à haute portée symbolique, non sans risques, intervient quelques jours après que Mme Ségolène Royal, Ministre de l'Ecologie, ait fait savoir que  "le risque de pollution à Nonant n'était pas confirmé par les expertises dont disposent les services de l'Etat".
Face à cet imbroglio politico-judiciaire interminable, N'Orny, l'"enragée" de la cause anti-GDE, ne pouvait que l'ouvrir. Ou plutôt la fermer…Mais vous m'aurez compris,  Ornella, de son vrai prénom, ne manque pas de courage.

 

La N'Orny Mobile avait déjà fait parlé d'elle début novembre, quand N'Orny avait bloqué l'entrée du site pendant plusieurs heures avant de se faire déloger par la gendarmerie

 

N'Orny, un sacré bout de bonn'femme!


La quarantaine rougeoyante,  tantôt rasée, tantôt chapeautée, un éternel sourire derrière son appareil photo, Ornella est l'une des figure incontournable du F.R.O. Présente depuis le début de la mobilisation en octobre 2013, animatrice infatigable sur les réseaux sociaux de la pages FaceBook Non A la Décharge de Nonant, N'Orny, pour faire dans le cliché, c'est un peu "grande gueule" du Front. Vous savez, celle qui crie tout haut ce que certains pensent tout bas. Celle qui, avec ses grosses santiags, dégaine (verbalement) sur tout ce qui bouge et qui énervent des âmes plus "retenues". Celle qui début Novembre, avait déjà engagée une action individuelle, en bloquant l'entrée du site avec sa voiture.

Jamais loin du combat, N'Orny était présente lors du démentellement du camp par les forces de l'ordre en octobre 2014.

 

"Mon engagement, c'est pour mes enfants"


Qu'on aime ou pas les "sorties" de N'Orny, tous sont d'accord sur une chose : avec cette grève de la faim, la fervente écolo démontre toute sa ténacité  et fait preuve d'un grand courage.  Parce qu'en plus, la N'Orny, ce n'est même pas une fille de Nonant, elle vient de L'Aigle, à 30 kms de Nonant le Pin. Elle fait partie de ces personnes, de ces militants, qui sont prêts à mouiller la chemise pour leur idéaux. Face au mutisme des élus, au temps plus que long des procédures judiciaires, là où certains se découragent, d'autres retournent au charbon. Ainsi, N'Orny rappelle qu'elle fait ça  avant tout pour ses enfants : " Ce qui a motivé mon action?  Mes 3 enfants! Je compte pas leur laisser rien qu'une planète toute polluée… Et puis face aux magouilles et aux corrompus, comme on a pu le voir avec l'entreprise GDE, y a pas le choix ! On ne peut pas laisser faire ça. "

 

 Après l'expulsion du camp, N'Orny, toujours elle, a veillé les premières nuits sous une tente, en face de l'entrée du site.

 

Un pour tous…


Si des actions individuelles peuvent permettre un nouveau genre de mobilisation et un autre type de médiatisation du dossier, les associations de riverains et de défense des Terres d'Elevage poursuivent leurs actions sur le terrain. Mieux, une nouvelle association d'opposants au site d'enfouissement est en passe de déposer ses statuts :  Normandie-Santé. Une asso regroupant des médecins, des vétérinaires, des responsables de la gestion de l'eau dont le but est d'informer la population et les élus des risques sanitaires qu'engendrerait l'ouverture de GDE.

 

… et tous pour un !


En attendant les suites juridiques ( plus d'une dizaine d'actions en cours), les anti répondent donc plus que jamais présent et multiplient les initiatives en tout genre. Après une distribution de tract sur la ligne SNCF Paris-Granville début février, un nouveau rdv est prévu ce dimanche 1er mars,  à 10h30, chez Olivier Corbière, au Haras de Nonant, où un brunch est organisé, histoire de prendre force, avant la randonnée prévue dans l'après-midi.

 


Prochain rendez-vous ce dimanche 1er mars pour une rando-écolo !