Deauville - du 20/07/2020 au 21/07/2020
Vente d'Eté
Newmarket - le 24/07/2020
Tattersalls Ireland Goresbridge Breeze Up
Doncaster - du 28/07/2020 au 29/07/2020
Summer Store Sale
Doncaster - le 29/07/2020
Spring HIT-P2P Sale

Cherco et Monpilou imposent l'anglo-arabe à Auteuil

02/04/2013 - Infos générales
En l’espace d’une semaine deux Anglo-Arabes se sont imposés avec la manière à Auteuil: Monpilou dans le Prix Hubert d’Aillieres (Listed, 85.000 euros, haies) et Cherco dans le Prix Hubert de Navailles (52.000 euros, haies) ! Deux performances qui s’inscrivent dans la continuité de la politique d’ouverture menée par le Syndicat Anglo Course.

C’est avec brio que Monpilou (12,5% par Saint des Saints et Gavotte de Brejoux par Iris Noir) et Cherco (12,5% par Lavirco et Chesnette par RB Chesne) se sont imposés sur les haies du temple de l’obstacle Français. La première conséquence de ces deux performances s’observe dans les médias spécialisés...

 
Quand les médias parlent positivement des Anglos:
 
Pour ne citer qu’eux, les éditions 25 et du 31 mars du JDG (www.jourdegalop.com) et l’émission “Equidia Turf Club” du 25 Mars ont relayés ces performances.
 
Il faut bien l’avouer en matière d’Anglo-Arabe, par méconnaissance, on entend parfois un peu tout et n’importe quoi dans les médias. Ainsi sur Equidia, il faut souligner la remarquable intervention d’Arnaud Poirier (directeur de France Sire) qui a bien recadré le débat en faisant preuve de pédagogie.
 
Extraits choisis: “Monpilou a toujours eu beaucoup de talent...”, “Ce n’est pas un Pur Sang, ce n’est pas un AQPS, c’est un Anglo-Arabe. Les Anglos sont des chevaux de course de grand talent, parfois de mental plus fragile mais qui par contre durent plus longtemps. On voit souvent des Anglo-Arabes, comme chez Guillaume Macaire, qui gagnent en Cross jusqu’à l'âge de 13 ou 14 ans. Et ce qui est intéressant c’est que là on le voit en haie, on le voit en steeple, les Anglos par nature sont très polyvalents. Ils s’adaptent vraiment sans difficulté”.
 
 
Monpilou (PHOTOS APRH)
 
 
L’Anglo-Arabe de course a des qualités à défendre et des atouts pour séduire. Encore faut il que les éleveurs, propriétaires et entraîneurs le sachent ! Ainsi la complémentarité des médias spécialisés (Anglocourse.com et l’Anglo-Arabe Magazine) avec l’exposition médiatique apportée par les 12,5% ne peuvent que lui être bénéfique en donnant l’occasion de se mettre en avant. C’est ainsi que la une et les trois premières pages du JDG du 25 Mars furent consacrés à la victoire de Monpilou (“Monpilou rend hommage à son “ange gardien””).
 
Monpilou dépasse la barre des 400.000 euros de gains:
 
Avec cette dixième victoire, Monpilou (22 courses 10 victoires 10 places, 421.825 euros de gains avec les primes) ajoute encore une ligne à son palmarès pour le compte de son propriétaire et naisseur Jacques Detré. Sous 68 kgs Il laisse à six longueurs dans un terrain collant Tornade Precieuse (65kgs, Pur Sang) et à 14 longueurs Quarouso (67kgs, gagannt de Groupe II, placé de Groupe I).
 
Monpilou n’est pas un “AQPS déguisé” mais bel et bien le produit du programme des courses pour Anglo-Arabes. Il a été débuté en plat dans des épreuves réservées à sa race avant de multiplier les performances au meilleur niveau à Auteuil, Bordeaux et Pau. Monpilou est issu d’une mère ayant brillé sur le circuit Anglo (double gagnante de l’Omnium, gagnante du Grand Prix des Pouliches) et dont la généalogie a régulièrement été évoquée sur ce site.
 
 
Cherco
 
 
Cherco débute victorieusement à Auteuil:
 
Posté en arrière garde tout au long d’une épreuve où il a fait preuve preuve de beaucoup d’aisance, Cherco (sous 67kgs dans un terrain souple) est venu s’imposer au terme d’une belle remontée, laissant l’AQPS Ulysse des Pictons (66kgs, second de Listed lors de sa précédente sortis) à une longueur et demi.
 
Né au Haras du Bosquet de la famille Laborde, Cherco fut le meilleur mâle de sa génération à trois ans, dans une classe d'âge qui se composait alors de sujet de classe comme Zanetta ou Benevolo de Paban. Très chargé, la suite de sa carrière fut plus compliquée en plat. Après un repos bénéfique sur les terres qui l’ont vu naître il est revenu plus fort que jamais en s’imposant dès ses débuts en obstacle.
 
Dans un article précédemment publié sur ce site son éleveur nous confiait: “Il a été impressionnant pour ses deux premières sorties en obstacle en s’imposant avec beaucoup de facilité. C’est un cheval qui aime sauter et qui ne voulait plus jouer en plat. Si ses prochaines sorties se passent bien il pourrait aller contre les purs”.
 
Sa mère Chesnette (par le sprinter R B Chesne et une mère issue de l’Arabe Polonais Badr Bedur) n’a pas couru car accidentée mais elle s’est largement rattrapée au haras en produisant Mossaka (Poule d’Essai et Grand Prix des Pouliches puis gagnante en steeple chase), Zanzibar (54.000 euros principalement en obstacle) et Cherco. Chesnette était par ailleurs soeur utérine de L’Abeille (troisième mère de Benevolo de Paban) et d’El Soprano (8 courses 6 victoires 2 places) qui fut l’une des vedettes de sa génération à trois ans en plat avant d’être exporté au Japon. Comme Monpilou, Cherco est donc issu d’une famille sélectionnée avec succès au sein du programme des courses pour Anglo-Arabes. Cette belle victoire récompense le travail du Haras du Bosquet et de son entraîneur Didier Guillemin tout en laissant entrevoir le meilleur pour la suite.
 
 
Jacques Détré avec Monpilou.
 
 
Une ouverture qui commence à porter ses fruits:
 
Comme nous le soulignions précédemment dans cet article, Cherco et Monpilou s’inscrivent pleinement dans la politique d’ouverture menée par le Syndicat Anglo Course qui a fait preuve de volontarisme en intégrant les 12,5%.
 
Ces 12,5% qui débutent en plat dans leur race ont pour vocation d’aller affronter les Purs et AQPS en obstacle. Ils sont complémentaires et interdépendants des 25, 37,5 et 50%. Les bénéfices qu’ils induisent commercialement et médiatiquement profitent à l’ensemble des pourcentage qui composent le stud-book car ils sont bien identifiés comme “Anglo-Arabes” par le monde hippique.
 
Dans un contexte où la pénurie de propriétaires et de partants est criante en obstacle, la politique volontariste menée par le Syndicat Anglo-Course assoie triplement la légitimité du programme des courses pour Anglo-Arabes:
 
  • Les 12,5 apportent des partants aux courses pour tout chevaux en obstacle. Y compris au meilleur niveau.
     
  • Les Anglo-Arabes apportent des propriétaires au monde des courses et à l’obstacle en particulier.
 
Bien des propriétaires, entraîneurs et éleveurs ont débuté avec des Anglos avant d’aller étoffer leurs effectifs vers les autres races, souvent au meilleur niveau. Citons à titre d’exemple la Marquise de Moratalla, Paul Couderc, le Haras du Bosquet , la famille de Watrigant, la famille Daguzan-Garros (Haras des Granges), Pierre Pasquet, le Haras d’Ayguemorte, Jean Biraben, Patrick Saint Martin, Michel Parreau Delhote... qui sont tous passés par l’Anglo-Arabe tout en s’illustrant au meilleur niveau chez les Purs, les AQPS ou les Arabes.
 
Par ailleurs l'intérêt génétique de la race qui nous est chère ne se dément pas à l’heure où un AQPS sur quatre qui naît est issu d’Anglo-Arabe. L’AQPS est basé sur trois piliers: le pur sang, l’Anglo-Arabe et le demi-sang. Cette dernière option étant définitivement exclue, il ne reste en dehors du Pur Sang, que l’Anglo-Arabe pour renouveler l’AQPS que ce soit par la voie femelle ou la voie mâle.
 
 
 
Chesnette, la mère de Cherco, au Haras du Bosquet
 
 
L’aptitude à l’obstacle fait partie intégrante des critères de sélection des Anglo-Arabes depuis la création du stud-book. Ainsi la promotion de la race par les performances de son élite en obstacle est inscrite dans son histoire (à titre d’exemple voir l’article sur la souche Lestorte publié sur ce site précédemment). Le 12,5 ancre cette orientation.
 
Plus que jamais, en complément des autres pourcentages et du programme de plat, l’avenir de l’Anglo-Arabe passe par l’ouverture menée par Anglo Course.
 
Adrien CUGNASSE