Newmarket - le 08/07/2020
Guineas Breeze Up Sale
Newmarket - du 08/07/2020 au 10/07/2020
July Sale
Fairyhouse - du 13/07/2020 au 17/07/2020
May Store Sale
Fairyhouse - du 13/07/2020 au 17/07/2020
Derby Sale
Lexington, Kentucky - le 13/07/2020
July Selected Horses of Racing Age
Deauville - du 20/07/2020 au 21/07/2020
Vente d'Eté

Breeders'Cup Distaff de Beholder : Gary Stevens is back !

01/11/2013 - Infos générales
Cela faisait 5 ans que Gary Stevens n’avait plus monté une Breeders’Cup. Et pour cause, il était à la retraite. Son retour s’avère triomphal : il remporte avec brio la Distaff, équivalent de la Classic réservé aux seules juments.

En selle sur Beholder, le crack jockey Gary Stevens a réussi à 50 ans un come-back fracassant en gagnant la Breeders'Cup Distaff.

  
Tout a pourtant mal débuté. Pour sa 100ème monte dans une épreuve de la Breeders' Cup, l’ex retraité a dû arrêté son argentin coursier, victime d’une hémorragie alors qu’il restait encore 800 mètres à couvrir dans cette drôle de course qui lance les hostilités du week-end. Un retour à pied mais une détermination sans faille. Alors qu'il avait décidé de raccrocher les bottes en 2005 pour embrasser une carrière plus show-biz, Gary Stevens a fait son retour sur les programmes et dans les vestiaires en début de saison, à l’âge de 50 ans. 8 ans presque jour pour jour après avoir annoncé sur HRTV (le Equidia des Etats-Unis) sa retraite sportive pour devenir consultant, le triple vainqueur du Kentucky Derby au physique d'acteur hollywoodien a donc décidé il y a douze mois de reprendre une activité physique et préparer son retour à la compétition. D'aucuns auraient pu croire que l'ancien acteur faisait un peu de cinéma, mais ses genoux étant moins douloureux qu'ils ne le furent (notamment lors de sa calamiteuse expérience française), Gary Stevens a bien retrouvé au printemps dernier le chemin des hippodromes.

Très vite, les succès ont été au rendez-vous, avec même le trophée dans une étape de la Triple Couronne, les Preakness Stakes. Ce week-end, sur son hippodrome chéri de Santa Anita, site sur lequel il occupe cette année la 4ème place des meilleurs jockeys de Santa Anita, affichant un remarquable coefficient de réussite de 29% .