Aujourd'hui : La Teste
Breeze Up Online en direct

Les ventes de 2 ans inédits : John Henry et Alleged, deux stars des rings

12/05/2016 - Ventes élevages
La légende John Henry est le premier cheval américain à avoir passé la barre des $ 6 Millions. Il a débuté sa carrière sur les rings de Keeneland tout comme Alleged, acheté par l’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux. Par Xavier BOUGON.

A l'issue des canters, les inspections sont un moment clé avant la vente ©APRH

 

Les ventes de 2 ans remontent à 1952

Joe O’Farrell, fondateur d’Ocala Stud, est le pionnier des ventes en Floride. Il unit ses talents à ceux d’Humphrey S. Finney de la Fasig Tipton. Ensemble, ils mettent sur pied le résultat d’une idée originale, celle de créer, en 1952, la première vente de 2 ans à Hialeah Park. Elles seront suivies de sessions en Californie (Pomona, non loin de Santa Anita), dans le Maryland, en Louisiane et dans le Kentucky. Puis Ocala Stud organise, seule, sa première vente de 2 ans le 25 février 1957.

Les premières ventes européennes furent organisées à Doncaster en mars 1977, soit vingt ans plus tard. En France, elles eurent pour cadre, Evry en avril 1988 sous le «patronage» de Goffs France. Jean-Claude Evain fut à l’origine, en compagnie de Pascal Adda, de ses premières ventes de 2 ans montés. Le 6 avril 1991, veille de la réouverture de Longchamp, Deauville accueille, non seulement des 2 ans mais aussi des 3 ans inédits. C’était la seconde édition après celle du 31 mars 1990.

 

John Henry ©DR


Le légendaire John Henry change de mains à maintes reprises avant ses exploits

Né en 1975 sur les terres de Robert E. Lehmann (Golden Chance Farm près de Paris dans le Kentucky), le fils de Ole Bob Bowers (dont la saillie culmine à $ 900) est vendu yearling en janvier 1976 lors de la vente mixte de Keeneland (Winter Mixed Sale). L’acheteur, John E. Callaway (Woodsong Farm, situé près de Louisville) a déboursé à peine le prix de la saillie, $ 1.100. Dans une interview, il dit même que s’il avait fallu mettre $ 5.000, il n’aurait pas hésité ; mais personne ne le contre.

John Henry était petit, laid, «mal foutu» et même acariâtre. Le jour des ventes, en sortant de son box, il se cogne la tête et rejoint le ring, la tête ensanglantée. Son mauvais caractère fait que son acheteur le représente sur le même ring l’année suivante (janvier 1977). Il obtient d’Harold Snowden Jr la somme de $ 2.200 («beau pinhooking»). Son nouveau propriétaire est obligé de le castrer avec l’espoir qu’il se calme. C’est ainsi qu’il est présenté pour la troisième fois sur un ring en mars suivant. Le courtier, Akiko McVarish (épouse de Donald), remporte les enchères à hauteur de $ 7.500. Mais quand il voit les genoux du poulain, il fait annuler la vente.

Snowden se retrouve à la tête de la «bête» mais trouve une occasion de le revendre, un mois plus tard, pour $ 10.000 à une association de deux femmes de Louisiane, Colleen Lindsey Madere et Dortha Lingo.

Il débute victorieusement le 20 mai de ses 2 ans à Jefferson Downs sur 800 mètres sous les couleurs de l’association féminine et l’entrainement de Phillip Marino. Le 5 septembre suivant à Evangeline Downs, il enlève un stakes, les Lafayette Futurity, d’une tête. Après une dizaine de sorties sans succès, les deux femmes décident de s’en séparer, un an jour pour jour après leur achat. Le 22 mars, il termine 3ème d’un réclamer à Fair Grounds et rejoint l’effectif d’un certain Harold Snowden Jr.

Ce dernier ne tient pas le garder et trouve un nouvel acquéreur, les époux new-yorkais, Sam et Dorothy (Dottie) Rubin (sous l’entité Dotsam Stable) qui l’achète $ 25.000 par téléphone, sans même l’avoir vraiment vu. Dès sa première sortie pour ses nouvelles couleurs, il s’impose dans un réclamer sur 1.200 mètres à Aqueduct sous un nouvel entrainement, celui de Robert Donato. Puis viendront deux autres victoires dans des réclamers à Belmont qui seront ses dernières «mises en vente».

John Henry rejoint la cour de Ronald McAnally et à l’issue de sa carrière, son compte en banque s’élève à $ 6.591.000, un record à l’époque. De 2 à 9 ans, son palmarès s’est étoffé de 39 victoires (30 sur le gazon) dont 16 Gr.1. Il est sacré deux fois cheval de l’année (1981 et 1984) et cinq fois champion sur le gazon américain. Il est mort en octobre 2007 à 32 ans.

 

Notes

- Black Caviar «ne compte que» quinze victoires de Gr.1 et Forego, Affirmed et Goldikova, quatorze.

 

- Robert E. Lehmann était déjà connu pour avoir remporté le Kentucky Derby 1970 avec Dust Commander, acheté yearling $ 6.500. L’année de la naissance de John Henry, il avait enlevé les Preakness S. avec son élève Master Derby, fils de Dust Commander.

 

- Une certaine Danedream était passée à la breeze-up de Baden-Baden, le 4 juin 2010. Achetée 9.000 €, elle débute victorieusement moins de 15 jours plus tard à Wissembourg. On connaît la suite. Par contre, The Grey Monkey, fut acquis par Coolmore après un breeze de 200 mètres en 9’’04 à la vente de Calder en 2006. Suite à ce sprint, il est acheté $ 16.000.000. Il restera comme le plus gros «pansement» de l’histoire. Le vainqueur du Kentucky Derby 2016, Nyquist, avait été acheté $ 400.000 à la breeze-up de Gulfstream Park, organisée par Fasig Tipton.

 

Danedream, lauréate du Prix de l'Arc de Triomphe 2011, avait été achetée aux ventes de 2 ans en Allemagne ©DR

 

L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux, acheteur d’Alleged

Le fils de la seconde production de son père, Hoist The Flag, est un foal du mois de mai 1974 né dans le Kentucky pour l’élevage de Mme June H. Knight. Premier produit de sa mère, il est présenté, yearling, par le consigner Lee Eaton (fondateur d’Eaton Sales) aux July Select. Son prix de réserve, fixé à $ 35.000, n’est pas atteint ($ 34.000) sur une dernière enchère du débourreur et pré-entraineur californien, Monty Roberts. A peine sorti du ring, les discussions vont bon train et ce dernier va avoir le dernier mot. Les deux parties se mettent d’accord pour $ 40.000, à l’amiable, donc. Le poulain, encore non nommé, est expédié en Californie dans le ranch de Solvang (dans la vallée de Santa Ynez, au nord de Santa Barbara), propriété de son acheteur. Une fois nommé Alleged par son épouse Patricia, il est représenté sur un ring, celui de la CTBA (California Thoroughbred Breeder Assocation) aux ventes de 2 ans. Billy McDonald, mandaté par Robert Sangster, se le fait adjuger pour $ 175.000. L’irlandais s’associe à Mme Shirley Taylor (future Présidente de la Thoroughbred Owners and Breeders) et à Robert Fluor (Président du California Horse Racing Board).

 

Monty Roberts a acheté le champion Alleged yearling à l'amiable ©DR

 

Immédiatement après la vente, une offre de $ 250.000 est avancée auprès de ses nouveaux propriétaires que Robert Sangster décline.

Avec ce pedigree purement américain, il est digne de faire carrière outre-atlantique. La première intention de Sangster est de laisser à l’entrainement en Californie. Il partira tout de même à Ballydoyle en Irlande chez Vincent O’Brien.

Comme pour John Henry, on connaît également la suite.......deux Prix de l’Arc de Triomphe.

 

Alleged, pris en photo le 16 juin 2000 soit quatre jours avant sa mort à l'âge de 26 ans ©DR

 

Notes

- Marvin (plus connu sous le surnom de Monty) Roberts, dresseur, entraineur et co-propriétaire et manager de Flag Is Up Farm (à Solvang), est le futur auteur du livre à succès L’Homme qui sait parler aux chevaux (traduction française de « The Man who Listens to Horses ») d’où son adaptation au cinéma. Pour l’anecdote, un certain Lomitas est favori des 2000 Guinées allemandes mais refuse obstinément d’entrer dans sa stalle de départ. Il est envoyé chez Monty Roberts et gagnera ensuite trois Gr.1 allemands, terminera second du Deutsches Derby et rejoindra le haras comme étalon. Il est le père notamment de Danedream.

 

- Hoist The Flag a pour grand-mère maternelle, une fille de Tourbillon, une française nommée Triomphe. Elle avait été élevée par Marcel Labouré qui l’avait vendue  yearling 1.700.000 F. à Jean Doumen pour le compte de Mme Kilian Hennessy. Gagnante en plat et en obstacles en France, elle est exportée aux USA où elle est gagnante en obstacles avant de rentrer au haras.