Newmarket - le 08/07/2020
Guineas Breeze Up Sale
Newmarket - du 08/07/2020 au 10/07/2020
July Sale
Fairyhouse - du 13/07/2020 au 17/07/2020
May Store Sale
Fairyhouse - du 13/07/2020 au 17/07/2020
Derby Sale
Lexington, Kentucky - le 13/07/2020
July Selected Horses of Racing Age
Deauville - du 20/07/2020 au 21/07/2020
Vente d'Eté

Vente d'Elevage Arqana 2016 - Bilan Jour 1 : la millionnaire Parvaneh pour James Delahooke

04/12/2016 - Ventes élevages
La vente d’élevage Arqana 2016 a commencé sur un rythme élevé. 17 juments, pouliches ou foals ont atteint ou dépassés le cap des 200.000€ contre 24 lots los de la même journée en 2015. Mais l’offre 2016 était plus resserrée par rapport aux éditions précédentes. C’est ainsi qu’une pouliche sortant de l’entrainement nommée Parvaneh a suscité une enchère jusqu’à 1.000.000€ payé par James Delahooke. Voir les résultats complets, anecdotes, interviews, vidéos, photos et différés.

VOIR LES RESULTATS COMPLETS ET DIFFERES DU JOUR 1 ©APRH

 

 

Voir les moments forts de la première journée de la Vente d'Elevage Arqana 2016

 

 

Le million d’euro a été atteint pour la quatrième fois, toutes ventes d’élevage Arqana confondues. Parvaneh (lot 178) fait l’objet du top price du jour ce samedi 3 décembre. Cette pouliche de 3 ans était présentée par l’Ecurie des Monceaux pour le compte de Darius Racing, un groupe d’allemands également propriétaire du lauréat de Derby et futur étalon Isfahan. Ce syndicat de propriétaire est géré par Holger Faust. C’est d’ailleurs ce dernier qui, sous la bannière HFTB, avait acheté la pouliche aux ventes breeze up de 2 ans Arqana en mai 2015 quand Grove Stud l’a vendue 175.000€.

 

Voir le passage sur le ring et la vente de Parvaneh, vendue 1.000.000€

 

Entrainée par Waldemar Hickst, Parvaneh s’est illustrée en 2016 dans le Badener Stutenpreis, disputé à Baden pendant son grand meeting et labélisé Gr.2 depuis cette année.  Egalement lauréate de Gr.3 ou encore 4ème de Gr.1 dans le Preis von Europa devant ses ainés et les mâles, Parvaneh, une nièce du bon Sky Hunter (Motivator) a fait tomber le marteau à exactement 1.000.000€.

C’est James Delahooke, ancien acheteur pour Khalid Abdullah, qui a signé le bon pour le compte d’un propriétaire américain du nom de Pursuit Of Success. Ce dernier est éleveur-propriétaire. Il vend sa production et a placé ses poulinières à Denali Stud dans le Kentucky. L’acheteur nous a confié que le million était sa limite, sa dernière enchère possible avant d’être battu. Mais c’est bien lui qui a battu un autre américain, le sous-enchérisseur Tim Cassidy, entraineur installé en Californie.

 

Voir l'interview de James Delahooke, acheteur de Parvaneh à 1.000.000€

 

Si les américains ont été actifs pendant la vente, le japonais Katsumi Yoshida de Northern Farm s’est montré très intéressé par la pouliche Camprock (lot 158), elle aussi sortant de l’entrainement, celui de Pia Brandt. Son agent Emmanuel de Seroux (Narvick International) a signé le bon à 850.000€. Il nous a expliqué que la fille de Myboycharlie sera envoyée au Japon et ira sans doute aller à la saillie de Deep Impact en 2017.

 

Voir la vente de Camprock, achetée 850.000€

 

Camprock a été l’une des meilleures pouliches de sa génération cette année en France. Invaincue jusqu’à sa victoire du Prix Pénélope (Gr.3), elle avait ensuite pris la deuxième place du Prix Saint-Alary (Gr.1) à seulement une tête de Jemayel. Anna Drion de Coulonces Consignment est revenu sur l’histoire de sa pouliche (voir interview ci-dessous) : « C’est une histoire formidable. Tom Ryan de SF Bloodstock a donné la mère de Camprock à ma fille Moa quand elle avait 11 ans. Il lui avait dit « je veux t’offrir le meilleur départ possible dans ta vie ». Son premier foal a été Camprock. Nous avons décidé d’acheter la pouliche avec Pia Brandt yearling et avec notre vétérinaire. C’est dommage qu’elle se soit blessée dans le Prix de Diane. Arrivée à un certain point, il y a beaucoup d’argent en jeu c’est pourquoi on a décidé de vendre la pouliche. C’est triste de vendre la pouliche mais je suis surtout contente pour ma fille, mon staff, Pia Brandt et le sien. Je suis si fière de tout le monde. »

 

 Voir l'interview d'Anna Drion après la vente de sa pouliche Camprock

 

Si la consigner Anna Drion est souvent en larme après les belles ventes, et on la comprend, les acheteurs quant à eux sont moins expressifs. Sauf que ce samedi 3 décembre, Pierre Talvard et Carlos Lerner étaient littéralement en larme après avoir acheté Réponds Moi (lot 153), pour la somme de 750.000€.

 

Voir la vente de Réponds Moi. Le marteau est tombé à 750.000€

 

Fille de More Than Ready et de la championne as de Réponse, présentée par Wertheimer & Frère, Réponds Moi est une sœur de 3 vainqueurs de Listed, nièce de Green Tune et tante de Dicton. Alors qu’elle avait déjà donné deux produits (en 2015 et 2016) pour la célèbre casaque bleue coutures blanches, Réponds Moi était présentée pleine d’Intello. Pierre-Yves Bureau, le manager de Wertheimer & Frère nous a signalé après la vente : «  Nous avons des sœurs de Réponds Moi et ses deux premier produits. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé de la vendre. Nous avions acheté une femelle yearling par Intello cet été au Haras du Cadran. Je crois que c’est un étalon qui crée du lien. »

Précisons que Réponds Moi a été achetée en association avec Pierre Talvard, Carlos Lerner, l’Ecurie Mélanie et Jean Cottin, producteur, scénariste et ancien patron de Jacques Vabre. Elle sera poulinière au Haras du Cadran.

Cette première journée a également été marquée par le record historique pour un foal. Le lot 170 a en effet été vendu 450.000€. Il s’agissait de l’unique foal par Frankel de la vente présenté le Haras des Capucines. Fille de la gagnante de Listed Ascot Family et sœur Family One (Prix Robert Papin Gr.2, Prix du Bois Gr.3, 2ème du Prix Morny Gr.1) et de la placée de Stakes Modern Family, cette foal est issue de la famille des gagnants de Gr.1 G Force, Flotilla et Lethal Force.

 

Jamais un foal n'a été adjugé si cher à Arqana. Voir la vente du lot 170, une fille de Frankel achetée 450.000€

 

Hugo Merry a fait tomber le marteau à 450.000€. Le courtier anglais agissait pour Andrew Rosen, un propriétaire américain basé à New York qui a des chevaux à l’entrainement aux USA ainsi qu’en Europe dont War Decree (Vintage Stakes Gr.2 2016) chez Aidan O’Brien. L’acheteur nous a indiqué : « Tout le monde à travers le monde veut se « frankelisé » en ce moment. Mon client possède déjà des poulinières aux beaux pedigrees. L’idée sera de faire courir cette pouliche. Si elle est bonne, nous l’enverrons à Claiborne Farm aux Etats-Unis où mon client met ses juments en pension. » Hugo Merry est un habitué des ventes deauvillaises puisqu’il y vient depuis 1980. Quand on lui a posé la question sur quelques bons souvenirs, il nous a répondu à l’anglaise : « Je me rappelle principalement de tout mais cela dépend de la quantité de vin que j’ai bu la veille ! ».

 

Voir l'interview de Hugo Merry

 

De nombreux éleveurs ont profité de cette première journée de vente pour renouveler leur stock de juments. Ce fut le cas du trio Skymarc Farm – Ecurie des Monceaux – Lordship Stud. Ces associés se sont portés acquéreurs de deux lots. Patricia Boutin de l’agence Suprina a ainsi signé les bons du lot 112 et du lot 195. Le première lot ou première pouliche, Silimeri est inédite. Présentée par Wertheimer & Frère, cette fille de Dansili et Stormina est la sœur de la double gagnante de Gr.1 Silasol de la famille de la lauréate du Prix de l’Arc de Triomphe Solemia. Notons que Suprina a battu Laurent Benoit et Alban Chevalier du Fau sur cette enchère.

 

Silimeri ©APRH

 

Crispin de Moubray s’est aussi signalé étant l’acheteur du lot 131, Iromea, une fille de Dansili gagnante de Listed en 2015 de la famille de Grey Lilas, Golden Lilac et Kandahar Run que connait bien le courtier.

 

Voir l'interview de Crispin de Moubray, acheteur d'Iromea à 320.000€

 

Iromea a été achetée 320.000€ pour un haras anglais dont le nom n’a pas été révélé. Ce dernier a des poulinières au Royaume-Uni ainsi qu’en France. En 2016, cette cousine de la classique Golden Lilac a été envoyée aux Etats-Unis mais ne sait pas du tout adaptée.

Pour terminer, parlons de la belle histoire de cette première journée. Certains chevaux commencent au bas de l’échelle. Il s’agit théoriquement des courses à réclamer. Ce fut le cas de Kambura. Née et élevée par Haras de Montaigu, cette pouliche de 2 ans a été vendue à réclamer à Marseille-Borely en avril puis revendue, à Marseille Pont de Vivaux. Un jeune propriétaire a déboursé 20.000€. Il s’agissait de Jacques Piasco. Propriétaire depuis un an, ce dernier a ensuite partagé la propriété de Kambura avec LH.

Entrainée par Keven Borgel, Kambura a remportée en septembre la Listed Critérium de Lyon puis avait pris la deuxième place du Prix Miesque (Gr.3). La fille de Literato a été achetée par Anthony Stroud pour 220.000€.

 

Voir l'interview de Keven Borgel et Jacques Piasco au sujet de la vente de Kambura