Demain : La Teste
Breeze Up Online en direct

American Pharoah : un crack US a rendez-vous avec l'histoire

29/10/2015 - Découvertes
Lui qui a remporté la Triple Couronne américaine, un exploit que personne n'avait réussi depuis 37 ans, American Pharoah s'apprête à effectuer ses grands adieux dans la Breeders'Cup Classic, avant de rentrer étalon à Ashford Stud, le haras américain de Coolmore Stud dans le Kentucky. Rencontre avec le crack et son propriétaire égyptien Ahmed Zayad.

 

 " Les pur-sangs sont majestueux car ils aiment ce qu'ils font. Ils sont nés pour courir et adorent la compétition. American Pharoah est un cheval gentil et affectueux, mais en même temps, il est incroyablement rapide et aime beaucoup le montrer en course. C'est ce qui fait de lui une exception." Propriétaire-éleveur d'American Pharoah, Ahmed Zayat est un Egyptien bon enfant et tout en rondeur, bien que milliardaire ayant commencé à construire sa fortune dans la bière sans alcool au pays des pharaons. Accompagné de son fils, il profite des derniers moments de compétition avec son crack, car American Pharoah est déjà programmé pour entrer à Coolmore Stud American, c'est-à-dire Ashford Stud dans le Kentucky, situé entre Versailles et Frankfort !
 

 

 

Fils de Pionnerofthenile, American Pharoah a été élevé par Ahmed Zayat, déjà propriétaire de son père Pionnerofthenile (soit Pionnier du Nil). Son nom et celui de son père rappelle bien sûr l'origine égyptienne du milliardaire. Il aurait dû s'appeler American Pharaoh (pharaon américain) mais une erreur restée mystérieuse a été commise lors de la procédure d'enregistrement, d'où l'inversion des 2 lettres. Elevé à Pretty Run Farm puis Vinery Stud où stationne son père, American Pharoah a été racheté 300.000 dollars yearling, car une blessure survenue une semaine après le passage sur le ring a refroidi les acheteurs. Et de toute façon, Zayat en voulait 1 million ! Il est sacré meilleur 2 ans américain malgré son absence dans la Breeders'Cup Juvenile suite à une nouvelle blessure, mais de nouveau sans gravité. Déjà, Coolmore acquiert le petit-fils d'Empire Maker pour la future carrière d'étalon en fin d'année de 3 ans.

 

 






American Pharoah aime l'entrainement... Il a pris la main de son cavalier et a fait un tour de plus que prévu lors de la séance de jeudi !

American Pharoah va accomplir le rêve américain où tant de champions s'étaient cassé les dents depuis Affirmed en 1978. Après ses envolées dans le Kentucky Derby et les Preakness Stakes, il remporte les Belmont Stakes et devient donc le 12e vainqueur de la Triple Couronne américaine, soit les 3 Gr.1 les plus difficiles du pays avec de longs voyages en seulement 5 semaines, et en terminant sur 2400 m.... Son entraineur, Bob Baffert, le présente ensuite dans le Haskell Invitational qu'il remporte à nouveau aisément. Très malheureux, il vient de conclure 2e des Travers Stakes, mais sera l'immense favori de la Breeders'Cup Classic.

L'Amérique entière, soulagée d'avoir eu enfin un nouveau vainqueur de Triple Couronne, espère le voir quitter la scène en beauté à Keeneland.