Newmarket - le 08/07/2020
Guineas Breeze Up Sale
Newmarket - du 08/07/2020 au 10/07/2020
July Sale
Fairyhouse - du 13/07/2020 au 17/07/2020
May Store Sale
Fairyhouse - du 13/07/2020 au 17/07/2020
Derby Sale
Lexington, Kentucky - le 13/07/2020
July Selected Horses of Racing Age

NEVER ON SUNDAY, étalon au Haras des Granges

10/02/2014 - Catalogue d'Etalons
Très signé physiquement par son son grand-père maternel Kendor, Never On Sunday est arrivé dans le Sud-Ouest en 2013 au Haras des Granges pour tenter d'y poursuivre l'oeuvre de son glorieux aïeul. Mathieu Daguzan-Garros nous le présente.
  • MtiQsDo6x6w
  • 9ww2lmy2D80

Invaincu en 2 sorties à 2 ans, Never On Sunday s'est élevé au niveau semi-classique à 3 ans lorsqu'il s'est imposé dans le Prix du Prince d'Orange (Gr.3) à Longchamp sur 2000 m, puis il a atteint les sommets à 4 ans. Tout d'abord il gagne le Prix d'Ispahan, Gr.1, sur les 1850 m de Longchamp. Never On Sunday s'attaque ensuite au monument d'Ascot. Il conclut tout proche 3e de Vision d'Etat dans les Prince of Wales Stakes, Gr.1 sur 2000 m. Revenu des Etats-Unis où le fils de Sunday Break a terminé 2e de Gr.1, Never On Sunday a débuté étalon en Normandie en 2012 avant d'arriver au Haras des Granges en 2013. 

" J'avais suivi de près la carrière de ce cheval qui était entrainé par Jean-Claude Rouget à 2 ans, à 3 ans et à 4 ans", explique Mathieu Daguzan-Garros. " Il était précoce et pour autant a constamment progressé ensuite. Ce qui m'a aussi beaucoup intéressé chez lui est cette marque "Kendor". Ce dernier est un chef de race qui a beaucoup apporté aux courses françaises durant ces 20 ans dernières années. A titre personnel, j'ai d'ailleurs été très heureux avec Kendor qui m'a donné Kendargent, élevé ici au Haras des Granges et qui est devenu le fameux étalon que tout le monde connait. Les Kendor ont un tempérament très marqué, le côté mâle dominant s'exprime beaucoup. Aujourd'hui comme il l'était déjà en course, Never On Sunday a naturellement du "bouillon", mais il sait aussi bien se poser. J'attends avec impatience au printemps 2014 ses 1e foals conçus au Haras des Granges." il faut également noter qu'en septembre à la La Teste, son propre frère portant le lot 180 a fait le top price des ventes Osarus à 85.000 €, tandis que son cousin également né du croisement Sunday Break sur Kendor a fait le 2e top price à 75.000 €.

GALERIE PHOTOS
 

 


On en parle dans l'article