Plan de monte 2022 : beaucoup de Centre-Est et un peu de Grand Ouest pour Thierry Lemoine

05/02/2022 - Focus Elevage
Installé au coeur du parc régional du Morvan, dans la Nièvre, et réputé pour son élevage de bovins charolais, Thierry Lemoine a connu une belle année 2021 grâce aux victoires de ses élèves Emira, Indy, Gaia et Iniesta du Gouet, ce dernier s'étant d'ailleurs classé deuxième du Prix Congress (Gr.2), à Auteuil. Découvrez son plan de monte pour 2022, articulé autour d'étalons basés aussi bien dans le Centre-Est que dans le Grand Ouest.

Thierry Lemoine, l'éleveur des "Gouet, dans ses prés de Villapourçon, dans la Nièvre

 

De prime abord, il ne semble pas y avoir grand chose à faire, ni même à voir, sur la commune de Villapourçon, dans la Nièvre. Pourtant, c'est sur ces riches terres granitiques, nichées à 400 mètres d'altitude, en plein coeur du parc régional du Morvan, que se trouve l'un des éleveurs de charolais les plus réputés de tout l'Hexagone : Thierry Lemoine. Un homme travailleur, non seulement régulièrement mis à l'honneur par ses bêtes à cornes lors des divers concours régionaux et nationaux, mais aussi, et de plus en plus d'ailleurs, par ses chevaux de courses, son autre grande passion.

 

CLIQUEZ ICI POUR DÉCOUVRIR EN DÉTAILS L'ÉLEVAGE ET LE PLAN DE MONTE 2022 DE THIERRY LEMOINE

 

En effet, Thierry Lemoine a toujours eu un faible pour la plus belle conquête de l'Homme, et c'est en 2007, sur les conseils de son grand ami Thierry Cyprès, un autre nivernais pur souche, qu'il décida de franchir le pas en accueillant la toute première jument de son élevage (Élevage Thierry Lemoine), l'AQPS Newhaven. Une jument sortie lauréate l'année suivante du concours des juments pleines de Cercy, et qui lui a donné son tout premier gagnant, Virtuose du Gouet, vainqueur sur le steeple de Dieppe puis dans la foulée du Prix Jean Noiret, à Auteuil, face qui plus est à de très bons sauteurs de la trempe de Vezelay (Prix Georges Courtois, Gr.2; Prix Heros XII, Gr.3 et Prix Fondeur, L.), Valtor (Prix Montgomery, Gr.3) et autre Vapalo (Prix Count Schomberg, L.)

 

 Virtuose du Gouet, le premier vainqueur de Thierry Lemoine en tant qu'éleveur, ici lors de son succès à Auteuil, dans le Prix Jean Noiret, en 2013 (© APRH)

 

Depuis, la jumenterie s'est aggrandie, comptant aujourd'hui une douzaine de poulinières, dont les produits ont apporté bien des motifs de satisfaction à leur éleveur, Thierry Lemoine, pas plus tard qu'en 2021 d'ailleurs. En effet, l'année avait plutôt bien commencé avec la victoire sur le cross palois d'Emira du Gouet, quelques semaines avant qu'Indy du Gouet ne se distingue quant à lui sur les haies de Fontainebleau. Après sa victoire dans un Point-to-Point en Irlande, et son achat 85.000£ à la Cheltenham April Sale, Gaia du Gouet est elle aussi parvenue à passer le poteau en tête pour ses débuts en course officielle, en novembre, sur les claies d'Uttoxeter, pour l'entraînement très en vogue de Dan Skelton. Entre temps, Iniesta du Gouet avait brillé en haies et en steeple à Compiègne, et s'était classé bon deuxième de l'important Prix Congress (Gr.2), à Auteuil, lors du week-end des 48H de l'obstacle. De bien beaux faits d'armes s'il en est !

 

 Iniesta du Gouet, l'un des principaux fers de lance de l'élevage de Thierry Lemoine à l'heure actuelle (© APRH)

 

La mère de ce dernier, Santamel, actuellement pleine de Prince Gibraltar, rencontrera en 2022 le sculptural Nirvana du Berlais, au Haras de la Hetraie. De même que Diofra du Gouet, la première gagnante de Thierry Lemoine en tant que propriétaire, issue de la souche des grands champions Latice (Prix de Diane, Gr.1) et Lawman (Prix du Jockey-Club, Gr.1; Prix Jean Prat, Gr.1; étalon) qui est elle aussi promise à ce vainqueur à Auteuil des Prix Cambacérès (Gr.1) et Aguado (Gr.3). Soeur de Val de Ferbet (Hugh McMahon Memorial Novice Chase, Gr.2; Dr. Vincent O'Brien Centenary Vase, Gr.3), Etoile du Gouet sera elle aussi du voyage jusqu'à l'établissement de Pascal Noue, en Normandie, afin d'être amenée au nouvel arrivant, Born To Sea, frère des champions performers et étalons Galileo et Sea The Stars s'affirmant de plus en plus dans le registre de l'obstacle.

 

Nirvana du Berlais, l'un des sires du Haras de la Hetraie, à qui sont destinées deux poulinières de Thierry Lemoine en 2022

 

Installé non loin de Cercy-La Tour, la capitale hippique de la Nièvre, Thierry Lemoine tient à profiter de cette proximité géographique afin d'envoyer, comme chaque saison, quelques-unes de ses poulinières à l'un ou l'autre des étalons du Haras de Cercy. Parmi elles, Diva du Gouet, la propre soeur de Val de Ferbet et donc fille d'Intrigue de Ferbet (2ème Prix Chloris, Gr.2 AQPS), qui ira à la rencontre de Jeu St Eloi, mis à l'honneur au niveau black-type grâce à des éléments issus de ses deux premières générations tels Idefixe du Moulin (Prix de l'Avenir, Gr.3 AQPS), Hucello (Prix Melanos, L.) et autre Sainte Candy (2ème Prix Girofla, L.) - sans compter les Anglo-Arabes Saint'Jac (Prix du Ministère de l'Agriculture à 12.5%, Critérium des 3 Ans) et Morgose de Larachi (Critérium des 3 Ans).

 

Prince Gibraltar, lors de la journée Portes Ouvertes 2022 du Haras ce Cercy

 

Nièce de Diva du Gouet, Flora du Gouet est quant à elle promise au double gagnant de Gr.1 (Grosser Preis von Baden et Critérium de Saint-Cloud) Prince Gibraltar, de même que la nouvelle arrivante de l'élevage, Heure de Verite, qui n'est autre qu'une nièce de Borice (Galway Plate, Gr.1) et une cousine de Bacardys (Punchestown Champion Novice Hurdle, Gr.1; Deloitte Novice Hurdle, Gr.1). Ça promet !

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Born To Sea arrive en Normandie au Haras de la Hêtraie pour 2022

Dernier produit de la matronne Urban Sea et donc frère de Galileo, Sea The Stars et Black Sam Bellamy, Born To Sea a cartonné dans le Sud-Ouest ces 3 dernières saisons. Alors que sa production continue d'aligner les victoires, la famille Tsui a décidé de le confier au Haras de la Hêtraie de Pascal Noue, pour le proposer aux éleveurs de l'Ouest et rapprocher ce fils d'Invincible Spirit des amateurs anglo-irlandais qui n'auront plus que la Manche à traverser.