Equistratis : Le refus du Prêt Garanti par l’Etat prépare la voie à la SA PMU.

01/05/2020 - Actualités
Quelques jours après son interview qui a suscité un vif intérêt et de nombreux questionnements, Jacques Carles, le délégué général d'Equistratis, éclaircit un point crucial de son argumentaire sur le sujet du non recours au PGE (Prêt Garanti par l'Etat). Il affirme qu'il s'agit d'ouvrir la voie de la transformation du PMU en Société Anonyme, une perspective que le Think Tank combat vigoureusement. Lire le communiqué.


Voir aussi...

Equistratis : attention à ne pas tomber dans le piège des contreparties

Le think tank Equistratis, qui travaille sur le sujet des courses depuis 3 ans, apporte son analyse sur le plan de sauvetage de la filière, ayant lui-même adressé ses propositions aux pouvoirs publics le 15 avril. Il pointe le piège des contreparties que les Sociétés Mères doivent éviter en se réformant elles-mêmes plutôt que de devoir effectuer des coupes sombres dont les socio-professionnels seraient les victimes immédiates.

Face à la crise, Equistratis demande un accès au grand emprunt d'Etat pour 300 M d'euros

Considérant qu’il est urgent de trouver des réponses aux difficultés des Socio-Professionnels mais aussi aux fragilités de l’Institution hippique afin d’éviter une privatisation des courses Premium et du PMU d’ici la fin de l’année, Equistratis propose un plan de financement global pour sauver la Filière hippique. Il comporte 3 grandes parties : un emprunt garanti de 300 millions d'euros, une suvention de 50 millions d'euros et l'accès aux 120 millions de trésorerie que les sociétés-mères détiennent au sein du PMU.  

Equistratis : il ne faut pas décevoir les socio professionnels du trot

 Organisme ayant porté au pouvoir le nouveau président Jean-Pierre Barjon lors de l'élection du Trot, Equistratis livre dans un communiqué ci-dessous son analyse de l'événement et des actions désormais à mener concrètement. En effet, il s'agit de ne pas décevoir les socio professionnels qui ont permis à la nouvelle vague d'atteindre le rivage...mais pas pour s'y échouer bien au contraire. Le travail commence maintenant.