Grand Prix d'Automne 2020 : une revanche et des records à la clé

28/11/2020 - Actualités
Battue de peu dans la Grande Course de Haies (Gr.1) d'Auteuil, L'Autonomie va tenter de reprendre sa couronne de reine des hurdlers français à la championne Paul's Saga, en passe de réaliser l'historique doublé Grande Course de Haies/Grand Prix d'Automne, grand rendez-vous de l'arrière-saison que Galop Marin va tenter de remporter pour la 3ème année consécutive. En partenariat avec l'étalon Gemix. 

Galop Marin, à l'abordage d'un troisième Grand Prix d'Automne (Gr.1) consécutif (© APRH)

 

C'est un (très) beau dimanche de sport qui s'annonce ce dimanche 29 novembre sur l'hippodrome de la Butte Mortemart, à Auteuil. Outre le très attendu Prix La Haye Jousselin (Gr.1), qui verra sur les coups de 15h50 dix compétiteurs de haut-vol partir à l'assaut des plus grosses difficultés du Temple de l'obstacle français, le Grand Prix d'Automne (Gr.1), disputé sur les haies à partir de 14h00, constituera le premier grand temps fort de cette réunion dominicale.

 

 

Une épreuve longue de 4.800 mètres, dans laquelle seule une poignée de funambules sont parvenus à s'illustrer à plusieurs reprises. Parmi les chevaux ayant fait doublement "mouche" dans ce Grand Prix d'Automne (Gr.1), on retrouve les champions Pyrrhus (1949 et 1950), Mehariste (1955 et 1956), Marivaux (1959 et 1961), Zaiyad (2006 et 2007), Questarabad (2009 et 2010), Alex de Larredya (2016 et 2017) et Galop Marin (2018 et 2019), tandis qu'Evohe II, le crack de feu "Le BisonWilliam Head, est l'un des rares à le remporter à trois reprises, durant l'entre deux-guerres (1934, 1936 et 1937), à l'instar de Mon Romain en 1997, 1998 et 1999. Un rendez-vous, apparu pour la première fois en 1929 et devenu Gr.1 un an avant le début du deuxième millénaire, auquel prennent part les meilleurs "hurdlers" de l'Hexagone voire de l'outre-Manche chaque année, afin d'inscrire leur nom au palmarès du principal temps fort de l'arrière-saison sur les balais. Une quête du Graal, assimilée également à une certaine "revanche" à prendre sur le vainqueur de la Grande Course de Haies (Gr.1), disputée quelques mois plus tôt, au printemps.

 

Questarabad, hurdler français d'exception, vainqueur de ce Grand Prix d'Automne (Gr.1) en 2009 et 2010 (© APRH)

 

En effet, l'Histoire hippique nous enseigne que ce Grand Prix d'Automne (Gr.1) vit le jour, non seulement la même année que le tristement célèbre et dévastateur krach boursier de 1929, à la Bourse de New-York, mais également dans la perspective d'offrir un match retour aux principaux protagonistes de la Grande Course de Haies d'Auteuil (Gr.1), les meilleurs chevaux d'âge sur les haies au printemps n'étant pas forcément ceux de l'automne, et vice et versa. Mais dans une année 2020 où décidément rien n'est à sa place - pour les raisons que nous connaissons tous -, obligeant par répercussion à une modification radicale du programme d'obstacle, voilà que la "revanche" de la Grande Course de Haies va devoir se tenir à huis-clos, et se disputer seulement un mois et douze jours après cette dernière. À croire que la question "l'automne n'est-il pas le printemps de l'hiver ?" formulée par le peintre et lithographge français du XIXe siècle, Henri de Toulouse-Lautrec, prend tout son sens en cette année 2020. Quelle époque !

Qu'à cela ne tienne, le spectacle s'annonce pour le moins palpitant, avec la présence de sept hurdlers d'exception, tous français, dont cinq d'entre eux se sont déjà affrontés le samedi 17 octobre dernier, à l'occasion de la Grande Course de Haies (Gr.1). Une coalition emmenée notamment par le trio gagnant de cette dernière, à savoir Paul's SagaL'Autonomie, et Galop Marin, qui arrivent chacun le couteau entre les dents pour tenter d'accéder à la plus haute marche du podium. 

 

Paul's Saga (© APRH)

 

Cette dernière, Paul's Saga, la petite championne de Gérald LarochePhilippe Ouvry et Benoît Grosfils (Écurie des Vives Terres), ne l'a plus quittée depuis ses deux dernières sorties sous la selle de Kévin Nabet, son partenaire de dimanche, eux qui viennent de s'imposer avec brio dans le Prix Carmarthen (Gr.3) après avoir offert au jeune metteur au point, David Cottin, une première victoire de Gr.1 en tant qu'entraîneur, directement dans la Grande Course de Haies d'Auteuil. Fille de Martaline et soeur de l'excellente Siljan's Saga (Grand Prix de Deauville, Gr.2 et Prix Corrida, Gr.2), Paul's Saga est en passe de réaliser à son tour l'historique doublé Grande Course de Haies d'Auteuil / Grand Prix d'Automne qu'avant elle, seuls trois chevaux ont réussi à réaliser: Vatelys en 1946, Romantisme en 1957 et Laveron en 2002.

 

L'Autonomie (© APRH)

 

Mais si "douce est la vengeance - surtout pour les femmes" aux dires de George Gordon ByronL'Autonomie tient à reprendre sa couronne de reine des "hurdlers" français ainsi que le cours de ses sorties victorieuses, elle qui n'a croisé sur sa route qu'une formidable Paul's Saga en dernier lieu, dans la Grande Course de Haies, alors qu'elle restait sur une série de huit victoires d'affilée, parmi lesquelles figure le Prix Renaud du Vivier (Gr.1) de l'an dernier. Fille de Blue Bresil lauréate de onze de ses quinze sorties publiques, notamment à dix reprises au niveau black-type, la championnne de Catherine Coiffier et François Nicolle arrive dans un bel état de forme ce dimanche, selon son metteur au point royanais, et sera de nouveau associée à son fidèle partenaire, Angelo Zuliani, qui la connait sur le bout des doigts.

 

Galop Marin (© APRH)

 

Une connaissance parfaite de sa monture, dont est également pourvu Morgan Regairaz, vainqueur des deux dernières éditions de ce Grand Prix d'Automne (Gr.1) en 2018 et 2019 avec le sculptural Galop Marin. Le pensionnaire de l'entraîneur manchois Dominique Bressou va donc tenter de confirmer l'adage "jamais deux sans trois" et décrocher un troisième succès consécutif dans cette course, comme l'ont fait avant lui Evohe II et Mon Romain. Toujours en très grande forme à l'automne, ce fils de Black Sam Bellamy, représentant de la famille Papot, reste sur trois troisièmes places consécutives dernièrement, derrière L'Autonomie, Paul's Saga et Beau Gosse qu'il retrouve ce dimanche, après avoir fait sien sept autres épreuves d'envergure sur les balais d'Auteuil, notamment par deux fois dans les Prix Léon Olry-Roederer (Gr.2) et de Compiègne (Gr.3).

 

Beau Gosse (© APRH)

 

Les haies de la Butte Mortemart ont également bien réussi par le passé à Beau Gosse, représentant de la casaque verte et rouge de Simon Munir & Isaac Souede qui s'y est illustré à trois reprises au niveau Listed, sous la férule de Guillaume Macaire, avant d'observer une interruption de carrière de presque deux ans. Arrivé depuis à Dragey, dans les boxes de Patrice Quinton, ce fils de Falco n'a fait que monter en condition depuis sa réapparition sur les programmes cette année, remportant successivement les Prix Figelor à Strasbourg et Claude Le Lorrain - Joseph Audon (L.) à Auteuil, avant d'y terminer deuxième du Prix Carmarthen (Gr.3) début novembre. Bien qu'arborant la distance des 4.800 mètres pour la première fois, il conviendra de tenir en haute estime ce Beau Gosse, qui mériterait de remporter une épreuve de cet acabit.

 

Corazones (© APRH)

 

Pensionnaire de François-Marie Cottin, et deuxième représentant de la casaque orange et grise de l'acteur français Gérald Laroche, alternant avec bonheur les haies et le steeple-chase, Corazones n'a pu faire mieux que septième dans la Grande Course de Haies d'Auteuil (Gr.1), avant d'échouer au pied du podium dans le Grand Steeple-Chase de Compiègne (Gr.2), sur l'hippodrome du Putois, où il vient de terminer sixième de la Grande Course de Haies, le Prix Leopold d'Orsetti (Gr.3) en début de semaine. Cheval AQPS vainqueur à neuf reprises, lauréat notamment du Prix de Besançon (L.) à Compiègne et cette année du Prix d'Angers à Auteuil en plus de nombreuses autres places au niveau black-type, le fils de Nidor pourra compter ce dimanche sur un terrain collant qu'il affectionne et sur l'aide précieuse de son jockey, Régis Schmidlin, qui, s'il venait à remporter cette course, deviendrait le jockey le plus titré au palmarès de ce Grand Prix d'Automne, après avoir brillé avec Saint du Chênet en 2012 ainsi qu'avec "son" champion Questarabad en 2009 et 2010.

 

Anouma Freedom (© APRH)

 

Si le nom du premier pilote de François-Marie Cottin apparaît fréquemment, depuis quelques années maintenant, sur les programmes des courses de Gr.1, cela sera la toute première fois pour le jeune Tanguy Andrieux, âgé de 19 ans, qui se mettra en selle pour la première fois dans une course aussi prestigieuse associé à un pensionnaire de son patron, Yannick Fouin, à savoir le valeureux Anouma Freedom. Ce fils d'Hannouma compte cinq victoires à son actif en obstacle, une acquise avec autorité cette année à Auteuil dans le Prix Count Schomberg (L.), après avoir terminé bon troisième du Prix Prince d'Ecouen (L.) à la mi-octobre. Septième samedi dernier du Prix François de Ganay, Anouma Freedom va une nouvelle fois donner le meilleur de lui-même et tenter d'obtenir la meilleure allocation possible avec son jeune partenaire.

 

El Gringo (© APRH)

 

Enfin, terminons notre tour des forces en présence de ce Grand Prix d'Automne 2020 avec El Gringo, autre excellent sauteur, vainqueur en 2018 à Pau du Prix Camille Duboscq (L.) et quatrième cette même année du Prix Renaud du Vivier (Gr.1), alors remporté par le crack Master Dino, récemment disparu. De nouveau associé ce dimanche à Nicolas Gauffenic, avec qui il a remporté plaisamment le Prix Hubert d'Allières (L.) au début du mois de mars, face à des chevaux de la trempe de BipolaireBosseurCarriacou ou encore Srelighonn, le fils de Kamsin profitera de son expérience avérée aux longues distances et à la bonne forme de son entourage, l'Écurie Sagara et Jérôme Larrigade, à l'honneur cette semaine avec Pollexfen à Compiègne et Patis à Bordeaux, pour venir jouer les troubles-fête.

Que le spectacle commence !

 

 

 

 

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Prix Cambacérès 2020: Jarzé et Royan, même combat

Plus belle épreuve d'obstacle de l'année pour la jeune garde des 3 ans, le Prix Cambacérès - Grande Course de Haies des 3 ans réunit cette année sept poulains de grande qualité, entraînés par trois metteurs au point différents : les maîtres royannais Arnaud Chaillé-Chaillé et François Nicolle et le jeune entraîneur à succès, Gabriel Leenders. Qui de Royan ou de Jarzé l'emportera ? Le suspens reste entier... En partenariat avec l'étalon Gemix.    

Prix Maurice Gillois 2020: le grand jour pour Le Berry ?

Grand Steeple-Chase de l'Automne pour les 4 ans, le Prix Maurice Gillois (Gr.1) propose cette année un plateau d'exception, avec notamment la présence de Le Berry, invaincu en steeple en 2020 et de plus en plus impressionnant à chacune de ses sorties. Mais la tâche sera ardue pour le représentant de David Cottin, qui devra faire face à six autres rivaux aux crocs tout aussi acérés. Découvrez les forces en présence, en partenariat avec l'étalon Gemix.