Grand Critérium à 12.5%: Stingo, l'Anglo Manchois à l'assaut du Sud-Ouest

01/10/2020 - Anglo Actualités générales
Disputé dans les Landes, sur l'hippodrome des Grands Pins de Mont-de-Marsan, le Grand Critérium des Anglo-Arabes à 12.5% est tombé dans l'escarcelle de Stingo, un Manchois pur souche, né et élevé par Guy Chérel, et entraîné par Daniela Mele, du côté de Gavray, cette dernière signant son premier succès chez les Anglo-Arabes après avoir reçu sa licence d'entraîneur il y a un an, à peine.

Stingo et Anthony Crastus, souverains dans le Grand Critérium à 12.5% de Mont-de-Marsan (©Robert Polin)

 

L'hippodrome des Grands Pins de Mont-de-Marsan offrait un magnifique plateau pour les Anglo-Arabes ce mercredi 30 septembre, avec notamment les Grands Critérium à 12.5% et 37.5%, dans une réunion dédiée à Adam Kondrat, le "Mousquetaire" de François Doumen, malheureusement disparu plus tôt cette semaine dès suite d'une longue maladie, et qui, après avoir raccroché les bottes, a longtemps travaillé à l'Afasec de Mont-de-Marsan, l'école qui forme les jeunes aux métiers des courses. Si Horizon d'Estivaux s'est imposé dans le Grand Critérium à 37.5%, poulain né et élevé dans le Limousin par la famille de Chaisemartin, Stingo a décroché la plame chez les 12.5%. Fait assez rare pour être souligné, ce fils de Carghese des Landes est un Manchois pur souche, issu de l'élevage de Guy Cherel et entraîné par Daniela Mele, sur la commune de Gavray.

Dans une épreuve menée bon train par Fira (Diamond Green), Stingo a longtemps été vu en deuxième partie du peloton, avant de commencer à se rapprocher au dans le tournant final, déjà sollicité aux bras par son partenaire, Anthony Crastus, puis de très bien poursuivre cet effort tout au long de la ligne droite, remettant un bon coup d'accélérateur au poteau des 100 derniers mètres pour s'assurer le meilleur face aux animateurs Calife de Paulhac (Don Tirso) et Fira, respectivement deuxième et troisième de cette épreuve.

 

Au terme d'un bel effort final, Stingo parvient à prendre la mesure de Fra et Calife de Paulhac dans ce Grand Critérium à 12.5%

 

Fils de Carghese des Landes, le "Galileo des Anglo-Arabes", un lauréat en course de 13 de ses 18 combats devenu depuis père de plus de 100 gagnants dont font partie Best Seller, Fifty du Pécos, Divin de Cajus, Emma Belle et autre Entrée de Jeu, Stingo a terminé troisième pour ses premiers pas en compétition le 20 juillet dernier, sur l'hippodrome des Sables d'Olonne, avant d'échouer d'un rien pour le succès un mois plus tard, à Brehal, dans sa Manche natale. En effet, Stingo est né et a été élevé dans les prés de Guy Cherel, du côté de Gavray, étant le premier produit de Street Party, une fille de Montmartre gagnante en plat à Saint-Brieuc, passée depuis sur le ring d'Arqana, à Deauville, à l'occasion de la Vente d'Élevage 2018, où elle a été acquise par Frédéric Aimez (Élevage de Belheme) pour la somme de 7.500€. Cette dernière n'est autre que la soeur des bons Street Name, vainqueur des Prix Léon Olry-Roederer (Gr.2), Aguado (L.) et Claude Le Lorrain (L.) sur la Butte Mortemart, à Auteuil, et Konig Drive, gagnant notamment du Prix Antoine de Palaminy (L.) à Pau en plus d'une deuxième place dans le Prix Duc d'Anjou (Gr.2) et d'une troisième dans le Prix Fleuret (Gr.3). Une famille très éclectique somme toute, dont la souche comporte également les noms de Best Alibi, victorieux des York Stakes (Gr.2), et de l'étalon Fourstars Allstars, lauréat de l'Irish Derby (Gr.1) en 1991, en plat, ainsi que celui de Pittsburgh Hill, qui a épinglé un Denny Juvenile Hurdle (Gr.2) en 2000 sur les claies de Leopardstown, en Irlande.

 

Street Name, oncle de Stingo, lors de son envolée dans le Prix Léon Olry-Roederer (Gr.2) à Auteuil, en 2015 (© APRH)

 

Passé ensuite entre les mains de Daniela Mele, qui a obtenu sa licence d'entraîneur public tout récemment, en octobre 2019, après avoir longtemps travaillé aux côtés de Guy Cherel, Stingo offre un premier succès à sa metteuse au point, et ni plus ni moins propriétaire, chez les Anglo-Arabes, cette dernière étant déjà passé plusieurs fois à deux doigts de la gloire, notamment avec Valse de Rose, deuxième de Galien de Lagarde dans le Prix Émile Lestorte, l'hiver dernier, à Pau. À la tête d'un effectif constitué d'une soixantaine de chevaux, dont trois Anglo-Arabes, Daniela Mele réalise un très bel exercice 2020, malgré ce contexte si particulier, ses pensionnaires ayant couru 135 courses, obtenu 18 victoires et glané pas moins de 66 places, certaines à bon niveau avec State Man, deuxième du Wild Monarch des Poulains, et autre Raf Tavel, troisième du Prix Le Guales de Mezaubran (L.) à Auteuil. Une jeune metteuse au point assurément à suivre dans le futur, tout comme Stingo, certainement dressé sur l'obstacle, et qui pourrait se distinguer cet hiver, sur les difficultés du Béarn, à l'occasion du prochain meeting de Pau.

 

Daniela Mele, auteure d'un très beau premier exercice comme entraîneur public (© APRH)


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Un Grand Critérium à 37.5% à la sauce "Courtade", basé sur la recette "de Chaisemartin"

Femme-entraîneur installée sur le centre d'entraînement de Mont-de-Marsan, Christelle Courtade a profité de son aptitude au terrain des Grands Pins pour seller le jumelé gagnant du Grand Critérium des Anglo-Arabes à 37.5%, remporté par Horizon d'Estivaux, un fils de Frisson du Pécos venant ainsi honorer la mémoire de son éleveur, Charles de Chaisemartin, qui a tant oeuvré pour l'Anglo-Arabie française.

Grand Show Anglo 2020: l'année Santo Rini et Pierre Pilarski. Toutes les photos, vidéos et résultats

Organisé hier mardi 15 septembre à La Teste, le Grand Show Anglo 2020 a vu l'avènement du lot n°44, Santo Rini, un fils de Ragtime Pontadour présenté par le Haras des Granges, qui a été sacré Champion Suprême cette année et acheté par Pierre Pilarski lui-même, gratifiant une nouvelle fois de sa présence au plus grand événement de l'Anglo-Arabie française. Résumé, résultats, photos et vidéos ci-dessous.