L'Anglo-Arabe Ă  50% Tidjali d'Or pose ses valises au Haras de Lassos en 2021

23/01/2021 - Anglo Actualités générales
Après avoir effectué ses débuts comme étalon chez son éleveur, Hubert Harivel, et avoir passé trois saisons au Haras d'Ayguemorte du Dr. Yves Frémiot, Tidjali d'Or, un 50% élu meilleur Anglo-Arabe de l'année 2016, a posé ses valises dans le Gers, au Haras de Lassos de Jérôme Berges, où l'ancien champion de Fabien Lagarde fera la monte au prix de 800€ la saillie. Tous les détails ci-dessous.

Tidjali d'Or, meilleur Anglo-Arabe de l'année 2016, fera la monte au Haras de Lassos cette année

 

Comptant aujourd'hui parmi les rares Anglo-Arabes à 50% de l'Hexagone, Tidjali d'Or fera la monte dans le Gers à compter de 2021, au Haras de Lassos de Jérôme Berges, après trois saisons passées en Gironde, au Haras d'Ayguemorte du Dr. Yves Frémiot et de sa fille, Virginie. Une information relayée par son propriétaire-éleveur, Hubert Harivel, qui a décidé de fixer le prix de saillie de son champion à 800€ HT PV cette saison (600€ pour les juments d'endurance), avec des possibilités de congeler en IAC.

 

Tidjali d'Or, photographié au Haras d'Ayguemorte en novembre dernier (© Haras d'Ayguemorte)

 

Découvrez ou redécouvrez les déclarations de Fabien Lagarde sur son champion, Tidjali d'Or, suite à sa victoire dans le Prix Caroline de Freycinet, à Tarbes, en 2016

 

Véritable champion sur les pistes, vainqueur de sept de ses dix-neuf combats en plus de quatre autres accessits, Tidjali d'Or a débuté sa carrière à 3 ans, chez Frédéric Seguin, avant de rejoindre l'année suivante les boxes de l'ancien jockey Fabien Lagarde, installé du côté de Pompadour, en Corrèze. C'est d'ailleurs chez ce dernier que le fils de Djarni des Forges s'est pleinement révélé, débloquant son compteur de victoires à l'aube de l'automne 2015, à Dax, dans le Prix André Lahouille, avant d'en remporter deux autres sur les hippodromes de Limoges et de Toulouse. Revenu encore plus fort à 5 ans, Tidjali d'Or est parvenu à faire sien les Prix de Sélection, le Critérium des Landes, le Prix de l'Élevage des Anglo-Arabes ainsi que le Prix Caroline de Freycinet, à chaque fois sous la selle de Clément Cadel avec qui il s'entendait à merveille. C'est d'ailleurs suite à cette glorieuse campagne de 2016, riche de quatre victoires, que le protégé d'Hubert Harivel a été sacré meilleur Anglo-Arabe de cette année-là.

 

Tidjali d'Or et Clément Cadel après leur victoire dans le Prix de l'Élevage des Anglo-Arabes, à Toulouse (© Robert Polin)

 

Né en 2011, Tidjali d'Or résulte du croisement entre le pur-sang arabe Djarni des Forges donc, et Recouvrance, une "pur" lauréate à trois reprises chez Jean-Claude Rouget avant d'être acquise par Hubert Harivel qui l'a ensuite placée entre les mains de Marcel Rolland tout d'abord puis dans celles d'Étienne Leenders, pour qui elle a de nouveau passé le poteau en tête à quatre reprises sous la selle de Gérald Avranche, notamment à Saint-Cloud et Chantilly. Outre Tidjali d'Or chez les Anglo-Arabes, Recouvrance, heureuse retraitée aujourd'hui, a également donné naissance à Djawali d'Or, lauréat à deux reprises à 3 ans chez Loïc Manceau, ainsi que Djilaam d'Or, le propre frère de Tidjali d'Or, qui s'est placé à plusieurs reprises en plat, lui aussi sous la férule de Fabien Lagarde. Bien que dressé sur les obstacles par Julien Merienne, cet autre protégé d'Hubert Harivel a finalement rejoint le Finistère et l'écurie d'Alexis Morin pour s'adonner aux courses d'endurance, terminant à 6 ans parmi les premiers des 84 kilomètres de la finale d'Uzes, dans le Gard, avant de conclure second en 2020 d'une course internationale de bon niveau (CEI *) disputée sur 104 kilomètres cette fois-ci. 

 

Hubert Harivel, propriétaire-éleveur de Tidjali d'Or, dans ses prés de Saint-Martin-le-Bouillant, dans la Manche (© La Gazette de la Manche)

 

Étalon au beau modèle (1m60), dur en course, très facile à croiser, et avec une première génération âgée de 2 ans depuis cette année et dont certains éléments seront sans doute présentés lors du prochain Grand Show Anglo de La Teste, il convient de tenir en haute estime Tidjali d'Or en 2021, ami(e)s éleveuses/éleveurs, au moment de choisir un soupirant pour l'une - ou plusieurs ! - de vos poulinières.

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Don Magno, un anglo-arabe de la grande famille Moratalla devient Ă©talon en Corse

Issu des oeuvres entre le crack étalon Bénévolo de Paban et la championne Marruti, Don Magno a lui-même été un très bon anglo-arabe, gagnant le prix Charles de Ginestet lors de la grande réunion des ministères de Tarbes. Il va débuter étalon en Corse chez Catherine Leoni, mais sera disponible en congélation à Gelos pour 2021. C'est le retour de la passion de la Marquise de Moratalla dans l'étalonnage en anglo-arabie !

Honneur A Estivaux, et Ă  deux grands noms de l'Ă©levage d'Anglo-Arabes en France

Déjà victorieuse à Pau de cette épreuve en 2020 grâce à Galien de Lagarde, l'écurie Couderc a de nouveau inscrit à son palmarès l'important Prix Émile Lestorte, remporté cette année par l'estimé Honneur A Estivaux, un fils de Kapgarde entraîné par Daniela Mele et issu de la fantastique Noces d'Or A Estivaux, lauréate de deux Grand Prix des Anglo-Arabes à Longchamp parée de la casaque de feu Charles de Chaisemartin.

Gareth de Larachi, la revanche d'un frère dans le Grand Cross des Anglo-Arabes

Son grand frère avait échoué du plus petit des "nez" dans ce Prix Jean Granel en 2019. Gareth de Larachi a fait plus que le "venger" cette année, s'imposant avec brio, à Pau, dans ce Grand Cross des Anglo-Arabes, à la plus grande joie de ses éleveurs berrichons de la Scea de l'Arachi, la famille Liut, et de son entraîneur de Dragey, Éric Lecoiffier, toujours aussi redoutable pour dresser les chevaux sur l'obstacle, notamment en cross.

Valse de Rose, la plus belle danse de Caroline Gadomski-Brouqueyre

Après avoir ouvert son palmarès en steeple, à Pontchâteau, début novembre, face aux AQPS, Valse de Rose a remis le couvert ce dimanche à Pau, dans le Prix de Buros, face aux seuls Anglo-Arabes de 4 & 5 ans, que la reprséntante de Daniela Mele a remporté de la tête et des épaules, à la plus grande joie de son éleveuse, Caroline Gadomski, l'épouse de Jean Brouqueyre, le Directeur de la Société d'Encouragement des Pyrénées-Atlantiques.

Chamako, un "paseo" réussi sur les gros obstacles de Pau

Affublé du même nom que deux grands matadors espagnols du XXème siècle, Chamako n'a pas manqué ses débuts sur les gros obstacles du Pont-Long, s'imposant au courage dans le Prix Roger de Vazelhes, hier, à Pau, associé à James Reveley. Ce fils du grand Martaline, entraîné par l'éclectique Thomas Fourcy, reste donc invaincu en trois sorties en obstacle et voit s'ouvrir à lui les portes d'un futur très prometteur, sachant qu'il est toujours entier...