Hong Kong à l'entrainement : Cirrus des Aigles gagnera-t-il enfin pour son 6e voyage ?

12/12/2014 - Découvertes
Héros hexagonal, Cirrus des Aigles s'impose du haut de ses 9 ans comme l'un des pur-sang les plus populaires au monde. Conte de fées à 4 jambes qui a réalisé sa meilleure saison en 2014 avec déjà 3 victoires de Gr.1, le partenaire de Christophe Soumillon cherche à enfin s'imposer à Hong Kong alors qu'il s'y déplace pour la 6e fois consécutive ! Son entrainement sur l'hippodrome en VIDEO, en photos et en récit avec interview de Corine Barande-Barbe ainsi que la présentation détaillée de grande réunion internationale à laquelle participe aussi Flintshire. Par Lise Hallopé, Arnaud Poirier et Loïc Stecher.

Son compteur affiche 72 millions de dollars hongkongais, soit environ 7,2 M€. A la tête de cette fortune, Cirrus des Aigles est de loin le cheval le plus riche de tout la réunion internationale du 13 décembre 2014 sur l'hippodrome de Sha Tin à Hong Kong, cela devant les locaux et les japonais qui bénéficient pourtant chez eux d'allocations faramineuses. Mais s'il est riche, Cirrus est surtout généreux. Lui qui a déjà disputé 60 courses et remporté 21 victoires, ce hongre parmi les pur-sang les plus célèbre du monde actuellement, est une vitrine vivante de ce que peuvent être les courses de chevaux sous leur meilleur profil. Issu d'une origine inconnue ou presque, il a démarré sa carrière dans l'anonymat à 2 ans, et a du attendre sa 5e sortie pour briser la glace en janvier de ses 3 ans à Cagnes. Même s'il a décroché dans la foulée son 1e black type (2e du Prix Policeman, Listed), il doit tout à sa hargne car lorsqu'il a gagné sa 1e Listed au Lion d'Angers, dans le Grand Prix du 12 aout 2009, il en était déjà à la 17e course de sa carrière. Puis il n'a cessé de progresser, de surprendre, d'époustouffler en alignant les combats, souvent gagnants parfois même par KO en terrain lourd. Il a gagné son 1e Gr.1 en 2011 dans les pourtant si difficiles Champion Stakes de Newmarket, a fait de même dans la Dubai Duty Free avant de gagner le Prix d'Ispahan 2012 par 8 longueurs...Cette année, celui qui fut le seul à pouvoir attaquer un jour le crack Frankel dans le Champion Stakes 2012, est au sommet de son art à 9 ans. Au 1e semestre 2014, il a conclu 2e à Dubaï puis a gagné 3 Gr.1 : tout d'abord un inoubliable Prix Ganay devant Trêve, puis l'Ispahan et la Coronation Cup devant Flintshire (également à Hong Kong mais dans le Vase sur 2400 m).

Donc, Cirrus des Aigles doit effacer pour sa dernière sortie de l'année dans le Hong Kong Cup sur 2000 m, le plus beau trophée de la réunion internationale, qui offre 1,5 M€ au lauréat, ses mésaventures de l'automne dans le Prix Dollar (1e rétrogradé) et les Champion Stakes (5e). Mais le voilà face au seul combat qu'il n'a jamais pu remporter ! Il fait ainsi le déplacement pour la 6e année consécutive, soit pour la Cup soit pour le Vase et a obtenu "seulement" son meilleur que par une 3e place dans la Cup 2013. Par ailleurs, le sort s'est souvent acharné contre lui, devant même faire forfait à la dernière minute en 2012. Cette année, au moins, il part avec un numéro 4 idéal dans les stalles pour rejoindre Jim and Tonic, Pride et Vision d'Etat.

Cirrus des Aigles rentre en piste et aime être admiré. Il en a pris l'habitude.


Ce Jeudi 11 décembre : Cirrus des Aigles sur la piste en dirt de Sha Tin

 

Farraaj, entrainé par Roger Varian, sera l'un des concurrents de Cirrus dimanche dans la Hong Kong Cup



Il lui faudra être au sommet de son art pour repousser les assauts des grandes puissances asiatiques. En effet, Hong Kong présente tous ses deux poids lourds et éternels rivaux : Designs of Rome (Holy Roman Emperor), cheval de l'année en titre après son doublé QEII Cup / Hong Kong Derby, et Military Attack (Oratorio), cheval de l'année 2012/13 à Hong Kong, battu d'un nez seulement dans la QEII Cup avant de faire le doublé dans le Singapour International Cup en mai. A noter que John Moore, le frère aîné de Gary Moore qui est entraineur vedette à Hong Kong, va mettre en selle le génial brésilien Joao Moreira sur Designs on Rome mais il perdu Military Attack, parti brutalment après le succès de Singapour chez Charles Fownes, qui fait remonter son ancien partenaire Zack Purton. On a un coup de coeur pour le vieux California Memory (Highest Honor), un ex-français qui s'appelait Portus Blendium chez Carlos Laffon-Parias, qui a gagné 2 fois la Cup en 2011 et 2012, a manqué l'édition 2013 pour cause de blessure et est revenu à un bon niveau à 8 ans après 6 mois d'absence.
 

 

Flintshire sera le deuxième français présent à Sha Tin dimanche


Magnifique d'état, Flintshire sera dirigé vers le Hong Kong Vase


HONG KONG VASE : Flintshire va-t-il gagner de 100 m ou 200 m?

Soyons chauvins, mais pas que...car le français Flintshire sera l'écrasant favori de la Hong Kong Vase sur 2400 m. Et si les hongkongais, qui jouent tellement fort qu'ils atteignent le top 5 des chiffres d'affaires nationaux avec seulement 6 millions d'habitants (et sans compter des milliards de dollars chez les bookmakers illégaux en Chine), ont la lubie de soutenir leurs chevaux par esprit cocardier, on va carrément braquer le PMU du coin. Blague mise, à part, Flintshire (Dansili), gagnant du Grand Prix de Paris 2013 et récent 2e tant de l'Arc de Triomphe que de la Breeders'Cup Turf, n'a pas d'adversaire à sa mesure en classe pure. Il sera monté par Maxime Guyon, il est pleine peau le matin, brille tellement qu'on se verrait dedans, aura le terrain sec à sa convenance et la lui aussi d'un numéro 4 idéal. L'allemand Empoli (Halling) est brave mais loin en valeur théorique, le tenant du titre Dominant (Cacique) est hors forme, l'ancien français Bubble Chic (Chichicastenango), 2e du Jockey Club de Reliable Man, est hors de forme. Alors Flintshire, pour éviter de terminer 2e de Gr.1 pour la 4e fois cette année, devra surtout passer sur le corps immense du sculptural guerrier Red Cadeaux (Cadeaux Généreux), 8 ans, le Terminator des courses, vainqueur de cette course en 2012 et récent 2e de la Melbourne Cup pour la 3e fois de sa carrière, avec Gérald Mossé qu'il lui est associé presque partout dans le monde.

 

Red Cadeaux (suivi de Cirrus) est à la recherche d'un deuxième sacre dans le Hong Kong Vase. Son premier succès dans cette course fut en 2012 associé à Gérald Mossé qu'il retrouvera dimanche

 

 

Entrainé par Sir Michael Stoute, le 3 ans Snow Sky sera le deuxième représentant de la casaque "Abdullah" dans le Hong Kong Vase. Il reste sur sa troisième place du St Leger de Doncaster (Gr. 1)



HONG KONG MILE : le retour d'Ambitious Dragon ?

C'est la course sur 1600 m gazon la plus richement dotée au monde, avec une allocation globale de 2,3 M€. Cette distance produit d'ailleurs de vrais vedettes populaires à Hong Kong. Comme le fut Good Ba Ba, triple lauréat de 2007 à 2009 avec Christophe Soumillon et Olivier Doleuze. Les vainqueurs des 2 dernières éditions seront de nouveau en lice. L'an dernier, Glorious Day (Hussonet) créait une grosse surprise en revenant après 6 mois d'absence des suites de son échec dans le Yasuda Kinen au Japon. Cette année, il n'a pas couru depuis 6 mois...et son échec dans le Yasuda Kinen au Japon.  Dauphin l'an dernier Gold-Fun (Le Vie Dei Colori), alors favori entrainé par Richard Gibson, retente sa chance. Le public jouera en masse le 5 ans Able Friend (Shamardal), 2e du Hong Kong Derby mais très chuchoté pour cette course sous la selle de Joao Moreira, mais applaudira à tout rompre s'il voyait le retour tant attendu du vieux héros Ambitious Dragon (Pins), sacré 2 fois cheval de l'année à Hong Kong, vainqueur du HK Mile 2012 et en passe de retrouver sa forme à 8 ans alors qu'il a subi 18 mois d'absence.

 

Sole Power, le champion sprinter sera associé à Richard Hughes. Le redoutable duo a déjà remporté deux Gr. 1 (King's Stand Stakes et Nunthorpe Stakes) cette année



HONG KONG SPRINT : la Chine au Chinois, et à l'Irlande ?


Cette année, pas de maudit japonais (les chinois détestent ouvertement les japonais suite à des rancoeurs enfouies de la 2e guerre mondiale) pour barrer le chevaux des sprinters hongkongais, parmi les meilleurs du monde et très difficile à prendre chez eux sauf à tomber sur le crack nippon Lord Kanaloa qui les a pulvérisé en 2012 et 2013 avant de rentrer étalon à Shadaï Farm. Donc, enfin la voie est à nouveau libre le vieux combattant de 7 ans Lucky Nine (Dubawi), déjà lauréat de cette épreuve en 2011, et qui a remporter son 2e KrysFlyer Sprint de Singapour en mai en se tordant de rire. Sauf que l'Europe, qui n'a jamais conquis cette forteresse imprenable de sprint chinois, sort cette fois un vrai avion, l'irlandais Sole Power (Kyllachy), un des meilleurs spécialistes des 1000 m au monde, qui a tout gagné cet été (King's Stand, Nunthorpe) avant d'être archi malheureux dans l'Abbaye de Longchamp.

 

Ambiance matinale sur l'hippdrome de Sha Tin. Dans quelques heures, plus de 80.000 personnes rempliront les tribunes


Voir aussi...

Découvertes

Happy Valley : une soirée enflammée pour le Championnat International des Jockeys à Hong Kong

En attendant le journée de la Hong Kong Cup de ce dimanche 14  décembre, 12 des meilleurs jockeys mondiaux se sont retrouvés sur l'hippodrome de Happy Valley, voisin de celui de Sha Tin, à Hong Cup, pour se livrer bataille, un combat e 4 manches récompensant le champion des champions jockeys. C'est la double cravache d'or japonaise Yuichi Fukunaga qui a empoché la mise devant le brésilien João Moreira et James McDonald, le néo-zélandais. VOIR LE REPORTAGE PHOTOS. 

Découvertes

Happy Valley : une soirée enflammée pour le Championnat International des Jockeys à Hong Kong

En attendant le journée de la Hong Kong Cup de ce dimanche 14  décembre, 12 des meilleurs jockeys mondiaux se sont retrouvés sur l'hippodrome de Happy Valley, voisin de celui de Sha Tin, à Hong Cup, pour se livrer bataille, un combat e 4 manches récompensant le champion des champions jockeys. C'est la double cravache d'or japonaise Yuichi Fukunaga qui a empoché la mise devant le brésilien João Moreira et James McDonald, le néo-zélandais. VOIR LE REPORTAGE PHOTOS. 

Découvertes

Visite privée de SHADAI FARM au Japon avec Teruya YOSHIDA

" Avec mon frère Katsumi, nous avons plus de 1000 poulinières" raconte dans le plus calme Teruya Yoshida, le patron de Shadaï Farm, l'une des écuries les plus puissantes du monde qui achète à prix d'or des juments et des étalons de prestige partout dans le monde depuis des décennies. Le "big boss", d'ordinaire peu locace, répond sans langue de bois à une longue interview. Il ouvre aussi grand les portes de son haras avec 400 yearlings au pre-entrainement et ses 30 étalonsles plus prestigieux de l'archipel, dont Deep Impact et autre Symboli Kris S, le père du dernier vainqueur de la Japan Cup dont les élèves des frères Yoshida ont pris les 5 premières places !

Evénements

Japan Cup 2014 pour Epiphaneia : Soumillon au pays des mangas

Quand Christophe Soumillon se transforme en Dragon Ball Z et porte un coup de Kameamea fantastique devant une foule de plus de 100.000 personnes...Considéré comme un terrible mauvais garçon au Japon, le pays de soumission absolue, Christophe Soumillon a pris une éclatante revanche dans une Japan Cup dont les commissaires lui avait retiré la victoire en 2010 avec Buena Vista. " Celle-là, ils ne vont pas me l'enlevr !"crie-t-il à son retour. Il s'est en effet imposé de 4 longueurs en découvrant le 4 ans nippon Epiphaneia, gagnant du St Leger à 3 ans et soigneusement préparé pour cet objectif unique. VOIR LE REPORTAGE VIDEO et PHOTO sur place de Lise Hallopé et Arnaud Poirier.

Evénements

Christophe Soumillon gagne la Japan Cup 2014 : l'INTERVIEW à chaud INTEGRALE !

Il est trop fort ce Soumillon ! Lui qui n'espérait plus jamais remporter la Japan Cup après avoir été injustement rétrogradé avec Buena Vista en 2010, qui n'est guère en odeur de sainteté avec les autorités locales, lui l'esprit libre dans le pays le moins rebelle de l'histoire de l'humanité, il s'est litteralement envolé dans l'édition 2014 de la plus grande course internationale de l'Asie, en selle le 4 ans nippon Epiphaneia, un fils de Symboli Kris S qui n'était pourtant que le 4e favori. Comme toujours très locace, Christophe Soumillon répond à l'interview de France Sire juste après la remise des prix. Ecoutez à chaud l'INTERVIEW INTEGRALE de 3 minutes pendant laquelle il dit tout sur son émotion de gagner une épreuve à laquelle il ne croyait plus.