Le Morny pour Perfect Power : c'est l'histoire d'un Belge, d'un Emirati, d'un Anglais et d'un Irlandais...quand même un peu Français !

22/08/2021 - Evénements
Poulain né et élevé à Tally-Ho Stud, en Irlande, aujourd’hui entraîné en Angleterre par Richard Fahey, et monté ce dimanche par le jockey belge Christophe Soumillon, Perfect Power s’est montré intraitable dans l’édition 2021 du Prix Morny (Gr.1), à l’issue de laquelle il a tout de même également mis la France à l’honneur, appartenant à une grande souche de Jean-Luc Lagardère. Retour sur ce grand moment de sport, en partenariat avec France Galop. 

Vivez ou revivez en direct le sacre de Perfect Power et Christophe Soumillon dans le Prix Morny (Gr.1)

 

Bon… D’accord… Il faut bien le reconnaître… Même si cela nous pèse, chauvins que nous sommes… L’Angleterre, encore une fois (la seizième depuis 1994, ndlr), aura été la plus forte dans l’édition 2021 du Prix Morny, dont le 151e volet s’est disputé ce dimanche 22 août, sur l’hippodrome de la Touques, à Deauville. En effet, le premier Gr.1 de la saison en France réservé exclusivement à des pouliches et poulains de 2 ans n’a pas échappé à Perfect Power, l’un des cinq concurrents entraînés en Perfide Albion à avoir fait le déplacement jusqu’en Normandie cette année. Un fils d’Ardad né et élevé en Irlande, à Tally-Ho Stud, défendant la casaque jaune à coutures bleues de l’émirati Cheikh Rashid Dalmook Al Maktoum, l’entraînement anglais de l’excellent Richard Fahey (Irlandais de naissance, ndlr) et qui était monté pour l’occasion par le crack-jockey belge, Christophe Soumillon, qui n’a d’ailleurs pas oublié de remercier son nouvel agent, Giovanni Laplace, qui lui a dégoté cette monte.

 

 

Pointé à l’arrière du peloton après quelques mètres de course seulement, Perfect Power est parvenu à s’infiltrer entre Toimy Son (Twilight Son) et Trident (Wootton Bassett) à 300 mètres du but, avant de très bien accélérer pour finalement se rendre maître de la situation dans les 100 derniers mètres du parcours, son jockey, Christophe Soumillon, n’ayant plus qu’à savourer son deuxième succès dans cette épreuve, après celui décroché avec le champion Dutch Art, en 2006. Au passage du poteau d’arrivée, tous deux devancent d’une longueur et quart le "FR" Trident, qui termine excellent deuxième, Assymetric (Showcasing), autre concurrent entraîné en Angleterre (par Alan King, ndlr), devant se contenter du second et dernier accessit, après avoir fait un moment illusion pour la victoire.

 

 

Mettant donc à l’honneur un entourage cosmopolite, venant aussi bien des Émirats arabes unis, d’Angleterre, d’Irlande, que de la Belgique, Perfect Power compte aussi un peu de sang français dans ses veines – tout de même ! – car descendant en droite ligne d’une grande souche initiée à l’époque par Jean-Lagardère. En effet, ce premier produit de la double lauréate en plat Sagely a pour quatrième mère une certaine Saganeca, lauréate entre autres du Prix de Royallieu (Gr.2) en France, et poulinière d’exception, car mère des champions Sagamix, vainqueur du Prix de l’Arc de Triomphe (Gr.1) en 1998 et Sagacity, gagnant quant à lui du Critérium de Saint-Cloud (Gr.1) deux années plus tard. Deux cracks devenus chacun reproducteur à la fin de leur carrière sportive, et dont la sœur, Sage et Jolie, sortie victorieuse d’un Prix de Malleret (Gr.2), a également donné au haras le non moins doué Sageburg, un vainqueur d’un Prix d’Ispahan (Gr.1) aujourd’hui stationné comme étalon dans le Centre-Est, au Haras de Toury de Bertrand de Soultrait. Sage et Jolie qui, par ailleurs, peut se targuer d’être la tante de deux gagnants de Listed, Sagaroi et Sagauteur, respectivement lauréats du Derby du Midi (L.) et du Prix Aymeri de Mauleon (L.).

 

Vainqueur ce dimanche du Prix Morny (Gr.1), Perfect Power descend en droite ligne du champion Sagamix, lauréat notamment du Prix de l'Arc de Triomphe (Gr.1), en 1998, sous la selle d'Olivier "Magic" Peslier (© Le Cheval Bleu)

 

Un pedigree somme toute assez "bleu - blanc - rouge pour Perfect Power, acheté 110.000£ par Blanford Bloodstock ce printemps, lors de la Breeze Up de Goffs UK, soit quelques jours avant ses grands débuts en compétition, qui se sont soldés par une bonne troisième place, sur le "All-Weather" de Newcastle. Défendant l’entraînement de Richard Fahey, ce fils d’Ardad est parvenu à débloquer son compteur de victoires dès sa deuxième sortie, à Hamilton, avant d’être dirigé vers les Norfolk Stakes (Gr.2) de Royal Ascot, qu’il a brillamment remportés sous la selle de Paul Hanagan. Plus revu depuis sa proche cinquième place dans les Richmond Stakes (Gr.2) de Goodwood, où il n’avait d’ailleurs pas eu toutes ses aises pour finir, Perfect Power décroche ainsi, sur la côte normande, le premier Gr.1 de sa jeune carrière. Une carrière qui s’annonce des plus prometteuses, lui qui est d’ores et déjà engagé en septembre dans les Mill Reef Stakes (Gr.2) de Newbury ainsi que dans les Middle Park Stakes (Gr.1) de Newmarket, où il va tenter, à nouveau, de faire parler sa "puissance" au "parfait" moment.

 

QUELQUES PHOTOS DU SACRE DE PERFECT POWER DANS LE PRIX MORNY, MADE IN APRH

 

Perfect Power et Christophe Soumillon, les grands vainqueurs de la 151ème édition du Prix Morny (Gr.1) ce dimanche, à Deauville (© APRH)

 

Perfect Power et Christophe Soumillon, en plein effort (© APRH)

 

Retour des lauréats du Prix Morny 2021, Perfect Power et Christophe Soumillon, au micro de Louis Leconte et Juliano Denion de France Sire (© APRH)

 

Perfect Power et Christophe Soumillon, en famille, arborant leurs plus beaux sourires pour la traditionnelle photo souvenir (© APRH)

 

Christophe Soumillon, félicitant Perfect Power, son partenaire du jour (© APRH)

 

Le voici d'ailleurs, arborant une belle couverture offerte par Darley, partenaire du Prix Morny depuis de nombreuses années maintenant (© APRH)

 

Grand bravo aux lauréats ainsi qu'à l'ensemble des participants de ce Prix Morny édition 2021. Rendez-vous l'année prochaine ! (© APRH)

 

Darley Prix Morny - Finale des Darley Series (Group 1) (2yo No Geldings) (Straight Course) (Turf) - Deauville (FR)
9600m
PlaceChevalProprietaireEntraineurJockeyEleveurs
1 Perfect Power (IRE)
Par Ardad (IRE) x Sagely (IRE) (Frozen Power)
Sheikh Rashid Dalmook Al Maktoum (Perfect Power) Richard Fahey Christophe Soumillon Tally-Ho Stud
2 Trident (FR)
Par Wootton Bassett x Mezzo Mezzo (FR) (Mount Nelson)
M Tabor & D Smith & Mrs J Magnier & Westerberg (Trident) A Fabre Mickael Barzalona -
3 Asymmetric (IRE)
Par Showcasing x Swirral Edge (Hellvelyn)
Ms Leora Judah (Asymmetric) Alan King Martin Harley -
4 Armor
Par No Nay Never (USA) x Hestia (FR) (High Chaparral)
- Richard Hannon Pat Dobbs -
5 Gubbass (IRE)
Par Mehmas (IRE) x Vida Amorosa (IRE) (Lope De Vega)
- Richard Hannon Sean Levey -

Voir aussi...

Prix Morny 2021 : 15 dragsters européens en ordre de marche ce dimanche 22 août à Deauville

Se disputant cette année pour la 151e fois de son existence dans son écrin habituel de Deauville, le Prix Morny réunit ce dimanche 21 août pas moins de 15 pouliches et poulains de 2 ans au moteur des plus rutilants, entraînés des deux côtés de la Manche mais aussi en Italie, que nous vous invitons à découvrir ci-dessous en attendant de les retrouver en Facebook Live ce week-end, sur les bords de la Touques. En partenariat avec France Galop.

Longines Equestrian Challenge Normandie : la rencontre entre les jockeys et les cavaliers de CSO

Jeudi et vendredi, le Longines Equestrian Challenge Normandie s'est déroulé à Deauville. Ce challenge, réunissant jockeys et cavaliers de CSO, permet de les voir évoluer sur les terrains opposés à leur discipline. A ce petit jeu, Félicie Bertrand s'impose sur la PSF deauvillaise tandis que James Reveley remporte l'épreuve de CSO sur le sable de la carrière du Pôle International du Cheval Longines-Deauville. LIRE LE COMMUNIQUE

Championnats de France Sire Poneys à Deauville : et les grands vainqueurs sont...

En amont de la réunion de ce samedi à Deauville se déroulaient les grandes finales du Championnat de France Sire Poneys, toutes sponsorisées par le Haras de Colleville, et au terme desquelles se sont imposés Pierre Remoué (Heatherton Cheetah), Jad Hondier (Header) et Kieren Viaud Fitzpatrick (Cosford Veracious). Retour en détails sur cette belle journée de sport, avec photos, vidéos des courses et interviews des gagnants.