Jeudi se termine, et l'Écurie de Grenoux ajoute trois autres trophées à la vitrine !

22/04/2021 - Focus Débourrage
Structure mayennaise ne cessant de gagner en notoriété au fil des années dans le paysage du débourrage/pré-entraînement en France, l'Écurie de Grenoux d'Audrey de Clerck et Michel Dréan connaît une semaine d'avril particulièrement faste, avec pas moins de cinq victoires obtenues par leurs anciens pensionnaires, dont trois rien que ce jeudi, sur l'hippodrome de ParisLongchamp.

Audrey de Clerck et Michel Dréan, créateurs de l'Écurie de Grenoux, près de Laval, en Mayenne

 

Comme le bon vin, ils n'ont de cesse de se bonifier avec le temps. Non seulement Audrey de Clerck et Michel Dréan vieillissent bien - très bien même ! -, mais leur Écurie de Grenoux, spécialisée dans le débourrage/pré-entraînement ainsi que dans la préparation aux ventes, aussi. Créé de toute pièce en septembre 2013 sur la commune de Saint-Berthevin, en Mayenne, et forte depuis 2017 d'un grand réaménagement, avec la construction de nouveaux bâtiments et infrastructures, l'établissement de l'ancienne entraîneur de Belgique et de son mari, ancien permis d'entraîner et chauffeur de la Société de Transport Hippique pendant près de onze ans, connaît en effet une ascension fulgurante ces dernières années grâce aux victoires en piste de leurs anciens pensionnaires, notamment celles obtenues l'an dernier.

 

Découvrez ou redécouvez l'Écurie de Grenoux, lors d'un reportage réalisé au printemps 2020

 

Car si le commun des mortels souhaite effacer le plus rapidement possible de sa mémoire l'année 2020, pour les raisons que nous ne connaissons que trop bien - commençant par "Co-" et finissant par "-vid" -, Audrey de Clerck et Michel Dréan, eux, ne sont en revanche pas prêts de l'oublier. En effet, le couple a eu la chance de voir son Écurie de Grenoux associée à la réussite au niveau black-type de The Summit (Prix de Fontainebleau, Gr.3), Rougir (Prix des Réservoirs, Gr.3), Noble Heidi (Preis Der Winterkönigin, Gr.3), Kenway (Prix Luthier, L.) mais surtout de Sealiway, qui leur a offert leur première victoire de Gr.1 dans le Prix Jean-Luc Lagardère, après avoir fait sien ses deux premières sorties en compétition ainsi que le Prix des Jouveanceaux et des Jouvencelles (L.) à Vichy.

 

Sealiway, le premier gagnant de Gr.1 débourré et pré-entraîné par l'Écurie de Grenoux (© APRH)

 

Terminant l'année 2020 avec presque 80 victoires de ses anciens pensionnaires au compteur, l'établissement mayennais a ensuite démarré 2021 sur les chapeaux de roues, et ce dès le premier jour ! Le lendemain du réveillon, Aigle Teen s'est en effet imposé sur les balais de Cagnes-sur-Mer, juste avant que le bien nommé Le Petit Nice ne fasse sien le Prix André Massena - Grande Course de Haies des 4 ans (L.) sur ce même hippodrome de la Riviera, pour l'entraînement de Richard Chotard, également metteur au point d'Edinson, autre cheval débourré et pré-entraîné par Audrey de Clerck et Michel Dréan, sorti victorieux début février de la convoitée Gran Corsa Siepi Nazionale (Gr.1) de Pise, en Italie !

 

Live, ancien pensionnaire d'Audrey de Clerck, vainqueur ce jeudi d'une Classe 2 à ParisLongchamp... (© APRH)

 

Vous l'aurez compris, l'Écurie de Grenoux a le vent en poupe actuellement, comme en atteste ce mois d'avril où ses anciens protégés ont d'ores et déjà rallié le poteau en tête à onze reprises, cinq depuis ce dimanche... et trois d'entre eux aujourd'hui même, à ParisLongchamp ! En effet, après les succès de Django Unchained à Strasbourg et Kenway dans le Prix Jacques Laffitte (L.) à ParisLongchamp le week-end dernier, Live, Akamu et Breizh Eagle ont eux aussi permis de (re)mettre sous les feux des projecteurs l'établissement d'Audrey de Clerck et Michel Dréan, le premier nommé dans une classe 2 face au bon Axdavali (2e Prix du Bois, Gr.3), le second dans un "réclamer", offrant ainsi leur première victoire dans le temple des courses plates en France à son jeune entraîneur, Jean de Mieulle, ainsi qu'à son partenaire, Olivier d'Andigné, et le troisième dans une classe 1 (Prix Machado, ndlr) préservant de fait son invincibilité en trois sorties, de bon augure avant la Poule d'Essai des Poulains (Gr.1) où il fait partie des engagés.

 

...imité en cela par Akamu, qui a permis à Jean de Mieulle et Olivier d'Andigné de débloquer leur compteur de victoires sur ce champ de courses... (© APRH)

 

"On achète les bons chevaux à l'écurie" dit un proverbe belge. En tout cas ce qui est sûr, c'est que ceux de l'Écurie de Grenoux, ils savent lever les genoux. Et on leur souhaite que cela continue le plus longtemps possible !

 

...et ce juste avant que Breizh Eagle et Alexandre Roussel ne viennent offir un "hat-trick" à l'Écurie de Grenoux ce jeudi ! (© APRH)

 

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Découvrez les nouvelles installations de l'Ecurie de Grenoux en vidéo

Depuis sa création en septembre 2013 près de Laval, l'Ecurie de Grenoux n'a cessé de se développer sous l'égide d'Audrey de Clerck et Michel Dréan. La capacité du centre de débourrage et de pré-entrainement vient en effet d'être portée à 80 boxes grâce à la construction d'un nouveau bâtiment dôté d'équipements originaux comme un rond de longe couvert avec arrosage automatique à l'intérieur ! Ils ont abordé la reprise en fanfare avec la victoire de leur anciene élève The Summit dans le Prix de Fontainebleau (Gr.3) à Longchamp.