Plan de monte 2021 : Masked Marvel le plus prisé pour les juments de Camille Ferchaud

22/01/2021 - Focus Elevage
Depuis 7 ans, Camille Ferchaud, installé au sud-ouest de Rennes, élève des chevaux de course en plus de ceux de sport. En ce début d’année, et même si la réflexion, quant au choix des étalons, n’est pas totalement finalisée, Camille nous présente son plan de m tout en rêvant de ses futurs gagnants et naissances à venir. Qu’a-t-il prévu, cette année, pour ses poulinières ? 

Camille Ferchaud, la passion du cheval et de la génétique

 

Eleveur de chevaux de sport à la base, Camille Ferchaud, s’est lancé, par passion, dans l’élevage de chevaux de course grâce à la rencontre avec la famille Dugardin, éleveur entre autres, du champion de cross, Archy Bald. La première génération d’AQPS que Camille voit naître est la génération des « E », et offre à Camille ses premières satisfactions d’éleveur. En France, Epona Duhoux lui permettra de connaître les joies d’une première victoire (tout comme pour Baptiste Le Clerc en tant que jockey), et gagnera ensuite 2 autres courses, avant, malheureusement, de s’accidenter en course, course dans laquelle elle finissait à la 3ème place. Outre-Manche, Camille connaît aussi une belle réussite, avec cette génération, tant avec le pur-sang Eden du Houx (lui offrant une 1ère victoire au niveau Listed à quelques jours de Noël 2018), qu’avec l’AQPS Epson du Houx, restant d’ailleurs sur 2 victoires, l’une en fin d’année dernière, l’autre, il y a 1 semaine de cela. La génération suivante montre le bout de son nez. Feelgood Island, pur-sang exporté en Irlande, a conclu l’année par une victoire. Pour notre part, concentré sur les AQPS, Camille nous dévoile son plan de monte, rêvant, comme tout éleveur, de créer LE croisement qui donnera le futur champion de la maison.
 
 
Masked Marvel, étalon au Haras de la Tuilerie
 
 
Cette année, Masked Marvel sera l’étalon vers lequel Camille emmènera le plus de juments. Le père de Pacha Senam (2e du Morgex, Gr. 3), de Arbarok (2e du James Hennessy, Listed) et de la régulière La Danza, débutant victorieusement sur le steeple palois cet hiver, rencontrera 3 poulinières de Camille : Pruneyle Do (Passing Sale), Elliston Emery (Califet), et Nefertyty (Goldneyev), mère du 1er gagnant de Camille, Epona Duhoux.
 
 
Elliston Emery, poulinière ayant rejoint les prairies de St-Thurial, l'an dernier. On peut apercevoir son foal, par Cima de Triomphe, sous sa tête
 
 
Suitée d'un mâle par Cima de Triomphe, Elliston Emery, propre soeur de Cilaos Emery (lauréat du Herald Champion Novice Hurdle, Gr. 1), rejoindra le Haras de la Tuilerie, au printemps, pour y rencontrer Masked Marvel, après avoir donné naissance à un produit de Buck's Boum. Son 1er produit, une Spanish Moon venant de prendre 3 ans, n'a pas encore été vue en compétition. Il faudra encore patienter quelques mois pour voir la nièce de Cilaos Emery fouler la piste.
 
 
 
Kalisson (mâle par Spanish Moon), n'aura de frère ou soeur cette année, et patientera jusqu'en 2022
 
 
Nefertyty ayant pouliné début mai de Kalisson, Camille ne l'a pas présenté à l'étalon, en 2020, dans le but de la faire remplir plus tôt dans la saison. Outre le fait d'être la mère d'Epona Duhoux qui s'annonçait être une bonne coursière chez Armel Le Clerc (3 vict. et 5 places en 12 sorties avant de s'accidenter), Nefertyty descend d'une famille d'obstacle où l'on retrouve les juments de cross Jarwin Do (défendant les couleurs de Philippe Bréchet, avec qui il passera le poteau en tête à 7 reprises sur ses 8 victoires) et de la jument entraînée par Luc Bellet, Ugénie, titulaire de 15 victoires et invaincue en 1995 et 1996, où elle remportait ses 8 sorties (6 cross à Graignes et 2 à Molières).
 
Les Haras d’Annebault, du Lion et d’Enki feront également partie des adresses du GPS de Camille, ayant prévu d’aller à la rencontre de Spanish Moon, Clovis du Berlais et Buck’s Boum pour faire naître les futurs champions de l’élevage.
 
 

 

PARCOUREZ LE PLAN DE MONTE ETABLI

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...