Plan de monte 2021 : Pontadour, une victoire hier et le regard déjà tourné vers demain

14/04/2021 - Focus Elevage
Mis sous le feu des projecteurs hier  par la très belle victoire de Goodluck Pontadour dans le Prix du Grand Tarbes, sur l'hippodrome de Laloubère, Marie et François Maillot sont fiers de vous présenter leurs croisements pour cette saison 2021 avec  leurs poulinières Anglo-Arabes, mais aussi pur-sang, issues de leur élevage de Vic-en-Bigorre, dans les Hautes-Pyrénées. 

François Maillot, animateur de l'Élevage de Pont Adour, dans les Hautes-Pyrénées (© La Dépêche)

 

Connaissant un début d'année beaucoup plus faste qu'en 2020, avec déjà trois victoires de leurs produits nés et élevés dans les prés haut-pyrénéens de leur Élevage de Pont Adour, aussi bien pur-sang (Mad River) qu'Anglo-Arabes (Google Pontadour, Illywood Pontadour), les époux Marie et François Maillot ont eu la joie d'en obtenir une quatrième hier, sur l'hippodrome de Laloubère, grâce au qualiteux mais ô combien délicat Goodluck Pontadour, un pensionnaire du metteur au point palois Charles Gourdain, avec qui ils collaborent, avec succès, depuis moult printemps maintenant, et qui a littéralement "refait le champ de courses" pour remporter le Prix du Grand Tarbes. 

 

François Maillot, aux côtés de Charles Gourdain et Benjamin Chauvel lors du Grand Show Anglo 2017, étroitement associés à la réussite des "Pontadour" en compétition

 

Repris en partant, se retrouvant de fait à l'arrière-garde, le représentant de François Masson-Regnault, Bertrand Ory-Lavollée, Thierry-Laurent Faure, Charles Gourdain et François Maillot a longtemps évolué en avant-dernière position du peloton, avant de commencer à faire mouvement à l'entrée de la ligne droite, tout à l'extérieur. Bien équilibré par sa partenaire du jour, Lily Le Pemp, Goodluck Pontadour a ensuite très bien répondu aux sollicitations de cette dernière, déployant alors de très belles foulées pour venir prendre résolument l'avantage à 100 mètres du but et ainsi s'imposer d'une longueur et demie devant ses rivaux immédiats que sont Petite Robe Noire (Last Train) et Magic de la Rue (Frisson du Pécos), qui confirment quant à eux leurs récentes bonnes performances de ce début d'année 2021.

 

Goodluck Pontadour et Lily Le Pemp, victorieux hier du Prix du Grand Tarbes sur l'hippodrome de Laloubère (© Robert Polin)

 

Aujourd'hui âgé de 5 ans, Goodluck Pontadour décroche ainsi le troisième succès de sa carrière, après avoir également triomphé sur les hippodromes de Cazaubon et de Toulouse, tout en s'étant par ailleurs classé bon troisième de la reine Genmoss dans le Prix Jean Laborde l'an dernier et quatrième du Prix du Ministère de l'Agriculture à 12.5% avant cela, toujours sur ce même hippodrome de Tarbes, à 3 ans. Rejeton d'Anabaa Blue, un "pur" vainqueur du Jockey-Club (Gr.1) en 2001 pour l'entraînement de Carlos Lerner, Goodluck Pontadour est le tout premier produit d'Une Pontadour, une fille de l'un des étalons à succès chez les Anglo-Arabes élevés par Marie et François Maillot, Jebeland Pontadour, lauréate elle aussi de trois courses en plat en plus d'accessits dans le Grand Prix des Pouliches ainsi que dans le Critérium des Pouliches à 37.5% sous la férule de... Charles Gourdain !

 

Voici le petit frère par Frisson du Pécos de Goodluck Pontadour, vieux d'à peine quelques minutes en février dernier (© Facebook François Maillot)

 

Cette descendante de l'une des très bonnes souches du Haras du Bosquet, où l'on retrouve les noms des excellents Mangaline (Grand Prix des Pouliches à 50%), Manga Blue (Grand National des Anglo-Arabes à 50%), Manitoba (Grand Prix des Pouliches à 50%) et autre Manganour (Steeple-Chase National des Anglo-Arabes) - pour ne citer qu'eux ! -, classée deuxième de sa section lors du Concours Élite de Tarbes de 2010, a pouliné le 24 février dernier d'un mâle par Frisson du Pécos et a été récemment saillie par Shrek, vainqueur à 3 ans, et face à ses aînés, du Grand Prix des Anglo-Arabes de Longchamp, en 2015.

 

Le beau et puissant Shrek, qui a rencontré cette saison Une Pontadour, la mère de Goodluck Pontadour

 

À terme quant à elle de ce même athlétique alezan, très bien né, et dont les premiers 3 ans viennent de faire leur apparition sur les programmes cette année, la vénérable Nora Vergoignan, toujours pleine peau du haut de ses vingt printemps, ira  à Entree de Jeu, lauréat classique aussi bien en plat qu'en obstacle chez les Anglo-Arabes, et entamant sa deuxième saison comme reproducteur. Fille par Jebeland Pontadour de cette dernière, et mère cette année d'une femelle par Paban de France, Apple Pontadour, victorieuse d'un Critérium des Pouliches et des Jeunes à 12.5%, se rendra de nouveau en terres limougeaudes, au Haras de l'Abbaye, pour réitérer l'expérience avec le "Frankel des Anglo-Arabes", sorti triomphant on le rappelle de dix de ses onze sorties, la plupart au niveau classique, sous la férule de Didier Guillemin.

 

Entree de Jeu, excellent Anglo-Arabes de course aujourd'hui dans le plan de monte de l'Élevage de Pont Adour

 

Situés à une petite heure à peine en camion du Haras de Gelos, Marie et François Maillot ont d'ailleurs emmené, ou s'aprrêtent à le faire, la majeure partie de leurs poulinières à l'un des sires de l'établissement béarnais de Catherine de Lartigue pour cette saison de monte 2021, certaines détenues en association avec Benjamin Chauvel, l'homme qui a débourré, pré-entraîné et emmené au Grand Show Anglo bien des "Pontadour" devenus ensuite lauréats en piste au sein de son Écurie du Petit Enjoie, dans le Gers. Ainsi, Easywood Pontadour, soeur de la championne aux huit victoires Woodhasa de Bordes, obtenues entre autres dans le Prix de l'Élevage, le Grand Prix d'Aquitaine ou encore dans le Grand National à 37.5%, ainsi que du non moins doué Hasawood de Bordes, élu "Ministre" des 37.5% en 2013, est donc prévue d'aller à la rencontre du meilleur père de gagnants en 2020 chez les Anglo-Arabes en 2020, Frisson du Pécos, après avoir mis au monde une très chic femelle par Erasmus au tout début du mois d'avril. 

 

Le débutant Telecaster, lors de la Tournée des Étalons du Grand Ouest de cette année

 

Chez les pur-sang, la double lauréate en piste No Run No Pay, issue de la même souche que le top-étalon Doctor Dino et de son frère, Bande, a rencontré War Command, un fils de War Front véritable champion à 2 ans pour avoir triomphé haut la main des Dewhurst Stakes (Gr.1) en 2013. Nouvelle venue à l'élevage, après une carrière en plat chez Charles Gourdain - tiens donc ! - riche de deux victoires et dix-neuf places, Val de la Gesse, nièce de Valixir, auteur en 2005 du doublé Prix d'Ispahan (Gr.1) - Queen Anne Stakes (Gr.1), et ni plus ni moins cousine de deux gagnantes du Prix Saint-Alary, Vazira et Vadawina, a effectué sa "première fois" avec le beau, bon et bien né Telecaster, nouvel arrivant du Haras du Mesnil se retrouvant dans le plan de monte de nombreux éleveurs de France et de Navarre pour sa toute première saison en tant qu'étalon. 

 

CLIQUEZ ICI POUR LA SUITE DU PLAN DE MONTE DE L'ÉLEVAGE DE PONT ADOUR


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Focus Elevage

Plan de monte 2021 : les dames du Pécos font les yeux doux aux sires de Gelos et de Cercy

Véritable référence dans le paysage de l’Anglo-Arabie française, mis sur le devant de la scène pas plus tard que dimanche dernier grâce à la belle victoire de Foxxy du Pécos, sur l’hippodrome d’Ajaccio, le Haras du Pécos de Sophie de Courval et Patrick Davezac vous présente son plan de monte pour cette saison, faisant notamment la part belle aux étalons des Haras de Gelos et de Cercy.

Focus Elevage

Plan de monte 2021 : l'Élevage de la Palisse, à cheval entre l'Anjou et le Sud-Ouest

Mis sur le devant de la scène ces derniers jours grâce aux succès en plat et en steeple des Anglo-Arabes Le Touareg et Aurpair, l'Élevage de la Palisse de Nadine & Marc Minvielle, là où est née la grande championne Couleur Fauve, est fier de partager avec vous son plan de monte pour cette année 2021, où figure notamment le nouvel étalon du Haras du Lion, Gary du Chênet, qui fera la rencontre de la belle et bonne L'Auriebatoise.

Anglo Actualités générales

Agen et le Grand Show Anglo: Pierre Pilarski et Didier Guillemin marchent sur Illywood Boulevard

Élevée par Marie et François Maillot, Illywood Pontadour s'est imposée plaisamment ce lundi pour ses débuts à Agen, dans le Prix Corène, permettant à son propriétaire, Pierre Pilarski, et son entraîneur, Didier Guillemin, de conserver leur titre dans cette première épreuve plate pour Anglo-Arabes de 3 ans en 2021, où les trois places sur le podium ont été obtenues par d'anciennes participantes au Grand Show Anglo 2020.