La nouvelle garde du Haras des Embruns, à cheval entre courses hippiques et concours de saut d'obstacles

19/06/2021 - Focus Elevage
Ouvert depuis 2009 et niché en plein coeur du bocage nantais, en Loire-Atlantique, le Haras des Embruns de Marie Illegems est à l'origine de bien des vainqueurs en plat comme en obstacle, dont parmi eux Punch Nantais et Zarkareva, mais élève aussi, à titre personnel ou pour le compte de clients extérieurs, quelques chevaux de saut d'obstacles, dont la jeune garde née cette année vous est présentée en photos ci-dessous.

Marie Illegems-Buzon, en attente d'un heureux événement, posant fièrement au côté de la nouvelle garde de son Haras des Embruns avec sa responsable d'élevage, Clémentine Beauchêne

 

Après avoir pendant un certain temps revêtu la blanche blouse de pharmacienne, Marie Illegems-Buzon a décidé de revenir à sa passion première, à savoir les chevaux, et a donc décidé de s'installer en plein coeur du bocage nantais, sur la commune de Grandchamp-des-Fontaines, afin d'y développer sa propre structure d'élevage : le Haras des Embruns. Ouvert depuis 2009, cet établissement propose tous types de prestations allant de l’élevage à la pension pour chevaux au repos, sans oublier la préparation et la présentation aux ventes aux enchères ou aux concours. C'est d'ailleurs dans ce registre des shows de modèles et allures que le Haras des Embruns s'était distingué deux années de suite, en 2017 et 2018, au National de l'Obstacle, où Marie Illegems et toute son équipe avaient présenté pour le compte de Geneviève Neveux deux filles d'Over The Sea, l'une par Montmartre (Over The Valley) et l'autre par Choeur du Nord (Donna Tornada), sacrées non seulement meilleur yearling femelle mais aussi Championne Suprême à l'issue du concours.

 

Le Haras des Embruns, vu depuis le ciel de la Loire-Atlantique

 

Côté élevage, le Haras des Embruns peut se targuer d'avoir fait naître et/ou vu grandir de nombreux gagnants dans les deux disciplines du galop, à savoir le plat et l'obstacle, comme par exemple le crack sauteur Punch Nantais. Ce fils de Puit d'Or avait été vendu 7.000€ yearling au Lion d'Angers en faveur d'Anne-Sophie et Daniel Allard, et s'était ensuite illustré à sept reprises en haies et en steeple sous la férule de Guillaume Macaire, dont six fois à Auteuil, notamment à 3 ans dans le Prix Congress (Gr.2) puis à 4 ans dans les Prix Fleuret (Gr.3) et Ferdinand Dufaure (Gr.1). Plus récemment, Zarkareva , issue quant à elle d'Authorized, a remporté le Irish Racecourses Novices Chase (Gr.3) et s’est classée troisième du Ryanair Novice Chase (Gr.1) du célèbre festival de Punchestown cette année.

 

Punch Nantais, l'un des porte-drapeaux du Haras des Embruns (© APRH)

 

Mais avant de se tourner vers l'univers magique des courses, et à l'instar du maître-entraîneur Alain de Royer Dupré dont elle a été l'assistante pendant quelques temps, Marie Illegems a tout d'abord effectué ses classes dans l'univers du concours hippique. C'est donc tout naturellement qu'elle et son équipe s'occupent au quotidien, en plus des poulinières "course", de quelques juments Selle Français. Parmi elles, la bondissante Vimae d'Auzay, propriété de son mari et père de leur deux enfants (bientôt trois !), François Buzon, titulaire de 27 victoires en plus de nombreuses places sur 132 épreuves disputées au cours de ses cinq années de compétition. Cette dernière a d'ailleurs donné naissance cette année à pouliche par Cornet du Lys, lui-même issu de Cornet Obolensky, l'un des tout meilleurs étalons pour le saut d'obstacles à l'heure actuelle. Une très jolie demoiselle que nous vous invitons à découvrir ci-dessous en même temps que ses copains de prés, appelés quant à eux à se distinguer sur les verts écrins des hippodromes dans le futur.

 

PLUS DE PHOTOS ET D'INFOS SUR LA JUMENTERIE DU HARAS DES EMBRUNS EN CLIQUANT ICI

 

 

Une fois n'est pas coutume, honneur tout d'abord aux chevaux de concours, avec cette fille de Cornet du Lys et Vimae d'Auzay, gagnante à 27 reprises en compétition, aussi bien au niveau 3* que 4*.

 

Voici à présent le fils de Chacco Blue et Kim de Dampierre, autre lauréate de concours de saut international à qui l'on doit notamment un certain Arioto, vainqueur au niveau 4* et classé deuxième fin mai du par équipe lors de la dernière Coupe des Nations à Rome.

 

Place aux coursiers à présent avec ce très chic mâle par City Light et Sans Retenue une soeur de Wanderina (Prix Coronation, L.) et cousine de Well Timed (Preis der Diana, Gr.1) ou encore Akeed Mofeed (Hong Kong Cup, Gr.1) appartenant à la même souche qu'Hernando (Prix du Jockey-Club, Gr.1, Prix Lupin, Gr.1, étalon) et autre Johann Quatz (Prix Lupin, Gr.1, étalon).

 

Toujours chez les mâles, voici à présent ce fils de Dream Ahead et Parinda, une nièce de Pontenuovo (Prix de Cabourg, Gr.3) issue de la même lignée que Ponte Tresa (Prix Kergorlay, Gr.2, Prix Belle de Nuit, L. et Prix Lord Seymour, L.) et Pornichet (The Bundaberg Rum Doomben Cup, Gr.1).

 

N'oublions pas les p'tites nouvelles du Haras des Embruns, et notamment cette jolie pouliche par Birchwood et Sainte Adresse, propre soeur de Quatorze (Prix Saonois, L.) et soeur de Quartz (Prix Petite Etoile, L.) à l'origine de pas moins de cinq gagnants en compétition.

 

Terminons avec notre coup de coeur et ce superbe mâle par Sioux Nation et Cajula, qui n'est autre que la soeur de Cirona, dernière lauréate en date du Prix de la Grotte (Gr.3) ainsi que de deux autres gagnants "black-type": Chares (Critérium de Lyon, L.) et Qaysar (Spring Trophy Stakes, L.).

 

Compliquée la vie de mannequin... on ne le sait que trop bien !

 

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

À la rencontre de la nouvelle garde du Haras de #Couëly

Niché à deux pas de la frontière avec le Morbihan, sur la commune de Guenrouët, en Loire-Atlantique, le Haras de Couëly est une jeune structure créée et animée par Hubert O’Delant élevant pur-sang et AQPS à vocation obstacle, d'où est originaire l’estimé Huflower, aujourd’hui à l’entraînement chez Paul Nicholls, et où ont vu le jour en 2021 6 foals, 4 femelles et 2 mâles, que nous vous proposons de découvrir ci-dessous.

Les futurs espoirs de l'élevage de Jean Hardy

 Son élevage a déjà signé 2 victoires et 8 places cette année pour 18 sorties. Auteur de ces victoires, Hêtre Rouge, dépendant de l’entraînement d’Erwan Grall, a joué de malchance pour son retour à Auteuil mais devrait redorer son blason durant l’année. Les quatre autres représentants de l’élevage parviendront sans doute à offrir d’autres gagnants au cours de la saison, mais aujourd’hui, c’est bien de la nouvelle génération qu’il est question. Partons à le rencontre des futurs Hêtre Rouge, Bois Flotté, Paris d’Auteuil et Feu de Bois.

Le Haras des Petits Champs, à cheval entre nouveaux espoirs et anciennes gloires

Résidant  en plein coeur de la campagne saintongeaise, à Gémozac, en Charente-Maritime, Karine Belluteau et son compagnon, Christophe Gustave, nous ont ouvert les portes de leur Haras des Petits Champs, afin de nous présenter leur nouveau cru de cette saison tout en nous donnant des nouvelles de leurs anciens fers de lance, Blue Panis et Blue Soave, coulant aujourd'hui une douce et paisible retraite chez leurs éleveurs.