Antoine Gronfier et Delphine Billebaut vous accueillent dans un Haras de la #Tour en pleine révolution !

21/07/2021 - Focus Elevage
Personnage bien connu dans le monde des courses, Antoine Gronfier a repris depuis la fin 2020 la totalité des terres exploitées par son père Jean-Paul. La SCEA Haras de la Tour est aujourd'hui en pleine révolution, et gérée au quotidien par Delphine Billebaut, la compagne d'Antoine. Cet établissement d'avenir vous présente ainsi son cru 2021.

Antoine Gronfier en casquette orange, et Delphine Billebaut en polo blanc, les jeunes animateurs et gérants du Haras de la Tour !

 

Des Etats-Unis à la France, courtier, auctionner, commercial, Antoine Gronfier a déjà vécu plusieurs vies, mais est tout de même revenu au creuset familial pour son élevage de chevaux de courses. C'est son père Jean Paul Gronfier qui a démarré l'aventure dans les années 70, sans que le fils n'échappe à la passion des chevaux, notamment d'obstacle. Ainsi, les éleveurs du bien connu Crack de Rêve ont peu à peu augmenté le cheptel. L'élevage de la Tour, installé non loin de Paray Le Monial, a la particularité d'offrir différentes qualités de sol propices à toutes les saisons, ce qui a permis aux Gronfier d'obtenir une belle renommée dans le secteur du charolais, et d'être récompensés. 

 

La vie est belle dans les prairies du Haras de la Tour...devant la fameuse tour ! 

 

Ces terres si particulières accueillent aujourd'hui la SCEA Haras de la Tour, qui représente une grande révolution pour l'élevage familial. Ainsi, l'établissement s'est aujourd'hui agrandi avec l'aménagement d'une ancienne étable sur la ferme bovine de Jean Paul Gronfier, avec des boxes de poulinage et des grandes stabulations ouvertes sur des paddocks. La compagne d'Antoine, Delphine Billebaut, est la gérante au quotidien des bons soins prodigués à tous les pensionnaires du Haras, qui accueille de plus en plus de clientèle extérieure. En bref, la grande révolution est lancée au Haras de la Tour, qui garde tout de même ce côté familial et traditionnel qui a permis à l'élevage de se développer et de se faire connaître. 

 

 

 

Du côté des pistes, l'élevage n'a pas non plus été en reste cette année, avec les victoires de Gentleman de Rêve, Histoire de Rêve, ou encore du sympathique Happy de Rêve, également placé de listed à Compiègne en haies. Cette appellation rappelle bien sûr l'histoire de Crack de Rêve, qui a été l'un des fers de lance maison pendant de nombreuses années. N'oublions pas non plus qu'Antoine Gronfier a réussi l'exploit d'élever un gagnant de Gr.1 dès sa "première génération", avec Very Wood, qui avait vaincu en 2014 au festival de Cheltenham dans l'Albert Bartlett Novices Hurdle. 

 

Crack de Rêve, le cheval de coeur chez les Gronfier (APRH)

 

La jumenterie maison est elle-même axée sur l'obstacle en sa quasi-totalité, en se servant des étalons du Centre-Est, tout en n'hésitant pas à aller en Normandie ou dans l'Ouest. Antoine et Delphine ont par exemple beaucoup misé sur le jeune Bande, frère de Doctor Dino par Authorized, qui s'avère très populaire. Fille de Kendargent gagnante en plat, et soeur de la placée de Gr.1 Little Nightingale, Prima Perfect est quant à elle pleine de Galiway ! La volonté propre du Haras est en tout cas d'élever des vainqueurs, quel que  soit le sport ! Présent chaque année au Chaser Day, le Haras de la Tour a aussi brillé en 2021 chez les yearlings avec un certain Jereviendrai, fils de Fly With Me. Vous l'aurez compris, polyvalence est le maître mot à la Tour, un haras en expansion dont vous entendrez encore parler dans les années à venir, à coup sûr  ! 

 

Honneur à la jeunesse avec ce fils de Masked Marvel et Shahyasi, déjà mère du black-type à Auteuil Daryasi. C'est également un cousin des bons My Name Is Nick (2e du Maurice Gillois Gr.1) et Kingalola

 

Coup de coeur pour ce puissant mâle par Cokoriko et Theme Song. Il est un frère de la multiple gagnante Flower Of Scotland, mais surtout un cousin du crack d'Auteuil Blue Dragon, et de Fabulous Dragoness (prix de Craon Gr.1 AQ, gagnante à Auteuil).

 

Voici un poulain issu de la première génération de Bande. Sa mère Amalina, par Martaline, est une propre soeur de Ayun Tara (2e prix des Réservoirs Gr.3), mais aussi du gagnant de listed Aravis. 

 

Et enfin honneur aux filles avec une pouliche de Doctor Dino et Prima Perfect. Gagnante de deux courses, sa mère est une soeur de Little Nightingale, gagnante du Cléopatre et placée du prix de Diane. C'est aussi la famille d'un gagnant de Gr.2 en haies et de l'étalon bien connu Lost World, père de Nickname et Nom de d'La entre autres.

 

Impossible de se quitter sans vous faire profiter de la gardienne du temple Pipa, en pleine séance de mannequinat ! 

 

DECOUVRIR TOUTES LES NAISSANCES EN 2021 AU HARAS DE LA TOUR

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Un Coq Gaulois 2016 au vin Gronfier grâce à Crack de Rêve

Tout bon éleveur d’AQPS qui se respecte se doit un jour de gagner le Prix Coq Gaulois. Cette course pour 4 ans est une des bonnes de l’année en steeple à Auteuil. En 2016, Crack de Rêve et ses éleveurs Jean-Paul et Antoine Gronfier ont accolé leurs noms au palmarès. C’est grâce à eux que le pedigree maternel s’est dynamisé. Cette très ancienne souche pur-sang avait été croisée avec des chevaux de sport ! En partenariat avec l'étalon GEMIX.

Dans les prés de : l'Elevage de la Tour (Jean-Paul & Antoine Gronfier)

Jean-Paul et son fils Antoine Gronfier, voisins de Paray-le-Monial en Saône-et-Loire, se sont distingués cette année grâce à Crack de Rêve. Ce fils de Loxias a remporté la Listed Prix Le Guales de Mezaubran à Auteuil la veille du Grand Steeple-Chase de Paris. Ce multiple placé de Listed a été élevé à l'Elevage de la Tour à Saint-Léger-lès-Paray où les Gronfier, père et fils, sont installés sur trois sites différents offrant des qualités de sols multiples : argilo-calcaires, limoneux et sablonneux. Une terre à fabriquer "du muscle" ! Les éleveurs de Very Wood, gagnant de Gr.1 à Cheltenham, vous présentent les PHOTOS de quatre de leurs foals.