Ispahan : Gérald Mossé et Skaletti pour le 1e Gr.1 de #Kendargent et Jérôme Reynier

31/05/2021 - Grand Destin
A 54 ans, Gérald Mossé renoue avec le succès de Gr.1 qui le fuyait depuis 2018, en selle sur notre vieil ami de 6 ans Skalleti qui offre enfin sa 1ère victoire à ce niveau à son père Kendargent, 18 ans. Le Prix d'Ispahan est aussi le 1e Gr.1 de son entraineur Jérôme Reynier qui traverse une période de rêve pour la casaque Séroul.

 

Cas rarissime : de tous les membres de l'entourage de Skalleti, le plus jeune est de loin...son entraineur ! Installé en 2013 sur le centre d'entrainement de Calas à Marseille, avec un " Darley FlyingStart " et 2 années de courtage, Jérôme Reynier remporte son 1er Gr.1, en France, grâce à un cheval de coeur hors du commun, le 6 ans Skalleti. Il l'entraine depuis ses débuts très tardifs en octobre de ses 3 ans à Nîmes, où il avait gagné d'une tête. Aujourd'hui, par à peu près le même écart, il remporte le 13e succès, dont le 8e groupe de sa carrière qui ne compte que 16 sorties, mais cette fois dans un Gr.1, le Prix d'Ispahan. Elevé par Guy Pariente, fils de l'étalon de base Kendargent, Skaletti a été acquis 85.000 € yearling à Deauville par Alain Décrion pour Jean-Claude Séroul. 

 

Une mère parfaitement fidèle à Kendargent

 

Née d'une vieille souche du Marquis du Vivier, la mère, Skallet, fut l'un des bon produits de Myahmin (AP Indy), étalon américain alezan clair avec beaucoup de blanc, à l'époque au Haras des Faunes. Elle a été élevée par Alain Chopard pour Maxime Jarlan. Devenue poulinière pour Guy Pariente, elle a fait 3 très bons produits avec Kendargent. Outre Skalleti, elle a ainsi donné Skalleto, black-type, devenu un champion des réclamers, changeant souvent d'entraineurs, passé 3 fois chez Jean-Pierre Gauvin et vainqueur le 16 mai d'un bon handicap le 16 mai à Longchamp pour Fabrice Vermeulen. Après Skalleti, Skallet a produit Skazino, autre coursier célèbre, vainqueur de 11 courses, la dernière en date le lundi de Pentecôte dans le Prix Vicomtesse Vigier (Gr.2). Skallet n'a pas eu de poulains en 2017 et en 2018, Inscrite pleine mais finalement absente de la vente de décembre 2018 à Deauville, Skallet a une Skalli à nouveau avec Kendargent en 2019. Elle a ressailli ce printemps, à nouveau avec Kendargent à qui elle reste parfaitement fidèle.

 


Monté par Gérald Mossé, qui a attendu les 150 derniers mètres pour demander son maximum à son partenaire, le gris Skalleti refait mètre par mètres pour s'imposer finalement d'une tête. (photos APRH)
 

 

Désormais à la tête de l'effectif de son acheteur Jean-Claude Séroul, un des plus anciens gros propriétaires de France puisqu'il détient sa casaque depuis 51 ans, Jérôme Reynier a franchi une grande marche personnelle dans le cadre d'une période de forme extraordinaire. Ainsi, Le tandem Reynier / Séroul a fait le coup de 3 à ParisLongchamp, complété par le quinté d'Elusive Foot (monté par Théo Bachelot) et le Prix du Palais-Royal (Gr.3) avec Marianafoot sous la selle de Mickaël Barzalona.

 


Gérald Mossé vérifie qu'il a bien pris l'avantage à la dernière seconde au passage du poteau.

 

La veille à Bordeaux, Jérôme Reynier avait aussi remporté les 2 plus belles épreuves de la grande réunion du Bouscat, le 165e Derby du Midi (Listed) avec Paco, et le 99e Grand Prix de Bordeaux (Listed), 4e étape du Défi du Galop, avec Monty.  Les 2 étaient associés, comme Skalleti, au " jockey de l'espace", Gérald Mossé.
 

Le retour de Mossé la Chance !

Ce génie du cheval a plusieurs surnoms, l'homme aux gants blancs, la tortue, mais aussi Mossé la Chance. En effet, tout au long de sa carrière qui a commencé il y a...40 ans (!), Gérald Mossé a toujours été connu pour se trouver au bon endroit au bon moment et récupérer les meilleurs montes parfois suite à d'incroyables concours de circonstances, comme son succès avec Siyouni dans le Lagardère 2009 suite à la blessure de CP Lemaire 2 jours avant la course.

 


Le fidèle garçon de voyage, Pierre Patrac, rejoint Gérald Mossé et Skalleti fou de joie.

 

En l'occurrence, depuis sa 1ère victoire à Paris début 2019, Skaletti était toujours monté par les deux jeunes jockeys vedette Maxime Guyon et Pierre-Charles Boudot, ce dernier ayant été son partenaire à Ascot pour sa 2e place de Gr.1 dans les Champion Stakes à l'automne, puis pour sa promenade de santé lors de sa rentrée dans le Prix Exbury (Gr.3).

 

Découvre l'histoire de la casaque de Jean-Claude Séroul.

 

Mi-avril, dans le Prix d'Harcourt (Gr.3), les jockeys étaient pris par le contrat, Boudot pour Fabre avec Mare Australis et Guyon pour Wertheimer avec Ecrivain, Jérôme Reynier a fait appel à un pilote de 20 ans son aîné, un jockey qui a bercé sa jeunesse et qu'il a forcément connu depuis le 1er jour de sa vie puisque Mossé a gagné sa 1ère course en débutant au Croisé-Laroche en 1983 puis son 1er Gr.1 dans le Prix de Diane avec Resless Kara en 1988, il y a 33 ans !

Un jockey qui a 20 ans de plus que l'entraineur

Et bingo, la victoire fut au bout du chemin et un nouveau partenariat noué pour Mossé la Chance avec une écurie rentrant tout juste dans une période de forme. Outre Reynier, installé à Marseille dans la ville natale de Mossé qu'il a quitté à 15 ans pour Chantilly, notre crack jockey monte principalement pour Mikel Delzangles, ancien assistant d'Alain de Royer-Dupré (avec qui il fut associé pendant 8 ans en tant que 1er jockey de l'Aga Khan). Après une traversée du désert, l'écurie Delzangles renoue actuellement avec le plus haut niveau, comme le prouve leur succès commun avec Bubble Gift le lundi de Pentecôte dans le Prix Hocquart (Gr.3). Décidement, Mossé continue de distribuer de la réussite partout où il passe tout en sachant renouer avec ses racines. Et pourtant, c'est un grand éternel voyageur.

 

 

Gérald Mossé a passé à peu près la moitié de sa vie professionnelle à Hong Kong, tout en faisant des incursions internationales fréquentes. En 2010, il est appelé par Alain de Royer-Dupré pour monter Amercain dans la Melbourne Cup, et en profite pour offrir cette 1ère grande victoire à la France dans la course australienne de légende. Passant la saison en France en 2011, entre 2 contrats hongkongais, il décroche le Jockey-Club avec Reliable Man, le Jacques le Marois avec Immortal Verse et le Cadran avec Kasbah Bliss.

Pourquoi Gérald Mossé avait-il quitté Hong Kong pour l'Angleterre ?

Depuis 10 ans, Mossé est également appelé par les professionnels anglais pour monter en France pendant l'intersaison asiatique.  Il gagne le Prix Morny 2012 avec Reckless Abandon pour Clive Cox, le Maurice de Gheest 2014 avec Garswood pour Richard Fahey. Mais il y a 4 ans, plus en odeur de sainteté avec les commissaires locaux de Hong Kong qui lui inflige des mises à pied à répétition, Mossé quitte l'Asie et s'installe en 2017 en Angleterre, où il récupère un contrat providentiel de 1ere monte de la toute nouvelle écurie Phenix Thoroughbred qui achète alors à tour de bras des top price aux ventes en affirmant concurrencer bientôt Coolmore et Godolphin. Cette bulle financière explosera peu après mais Mossé, du coup, reste en Angleterre.

 


Skalleti est entrainé sur le centre d'entrainement de Calas Cabriès, près de Marseille.

 

 

De là, il décroche en 2018 l'Abbaye de Longchamp (Gr.1) avec Mabs Cross pour Michael Dods. Il ne monte pas beaucoup au Royaume Uni mais avec un bon taux de réussite, obtenant par exemple 30 succès en 269 montes en 2019. Pendant cette période, Gérald Mossé se retrouve régulièrement envoyé comme une sorte de mercenaire de luxe en Allemagne ou en Italie, pour des entraineurs britanniques quand leurs 1ers jockeys sont pris par les Gr.1 du week-end en Angleterre, en Irlande ou en France.

Le 1er groupe de Jérôme Reynier déjà gagné par Gérald Mossé en 2018.

A cette époque, s'il n'est alors plus considéré à plus de 50 ans, comme un pilote indispensable dans les Gr.1 les plus prestigieux, Gérald Mossé possède une telle expérience internationale que les entraineurs peuvent être sûrs de leur coup sur n'importe quel hippodrome du monde. En 2016, Yann Barberot gagne avec lui son 1er Gr.1 dans le Premio Vittorio di Capua avec Waikika à Rome. Toujours en Italie, en 2018, il offre sa 1ère victoire de Groupe à un tout jeune entraineur du nom de Jérôme Reynier dans le Premio Présidente de la Republicca, ex Gr.1 devenu un Gr.2, en selle du Royal Julius.

 


Il y a 3 ans, en Italie, sous la même casaque Séroul, Gérald Moss avait offert sa 1e victoire de Groupe à l'entraineur Jérôme Reynier avec Royal Julius.

 

En 2020, Gérald Mossé part justement de l'autre côté des Alpes pour Bruno Grizzetti. Il monte aussi au Barhein. Gérald Mossé ne s'arrête jamais. Très en forme, il a surtout un tempérament de gamin. Il fallait le voir, à l'occasion d'une monte en Corée du Sud, partir en pleine nuit avec de la musique de jeune à fond dans la voiture, pour rejoindre le quartier branché de Séoul et démambuler dans les bars, emerveillé par le monde et l'ambiance, mais sans boire une goutte d'alcool.

Le cercle des plus vieux jockeys gagnants de Gr.1

Enfin, en 2021, Gérald Mossé revient s'installer en France. Il lui faut un agent et retrouve alors une ancienne connaissance, l'ex jockey Davy Bonilla qui revient dans le monde des courses après l'avoir quitté quelques temps. Et c'est reparti. En seulement quelques années, Gérald Mossé, l'amoureux du cheval, retrouve le sel de la vie, la victoire dans une très grande course après 3 ans de disette.

 


Après 5 ans d'arrêt dont un an passé en prison, Lester Piggott est revenu en selle à 55 ans. Il a gagné ses 3 derniers Gr.1 en 1993 à l'âge de 57 ans ! C'est un record mondial à ce niveau.
  

Avec cette victoire de Gr.1 à 54 ans, sachant que les victoires de jockeys cinquantenaires à ce niveau sont rarissimes dans le monde, Gérald Mossé inscrit son nom dans l'histoire. Il rejoint l'irlandais Kevin Manning, lauréat à 54 ans début mai des 2.000 Guinées de Newmarket avec Poetic Flare. Ce dernier venait de dépasser George Duffield, gagnant des Eclipse Stakes 2000 à 53 ans avec Giant's Causeway. Il reste maintenant à battre l'incroyable record européen de Lester Piggott. En effet, revenu sous la casaque après 5 ans d'absence, le "Major" avait remporté quelques jours après sa rentrée la Breeders'Cup Mile (Gr.1) avec Royal Academy en 1990, une semaine avant son 55e anniversaire. Piggott gagnera ses 3 derniers Gr.1 à 57 ans en 1993 : Lemon Souflle dans les Moyglare, College Chapel dans le Maurice de Gheest, Swing Low dans les Lockinge Stakes. Pas impossible pour Gérald Mossé ?

 


Aux Etats-Unis, où la longévité des jockeys est habituellement supérieure à l'Europe, Mike Smith reste au sommet à 55 ans en 2021. En 2018, à 52 ans, il avait remporté le triple couronne américaine avec Justify. Bill Shoemaker a pris sa retraite à 58 ans. Il avait gagné le Kentucky Derby (Gr.1), la plus grande course des Etats-Unis avec Ferdinant à 54 ans en 1986 ! Quant à Laffit Pincay, il a gagné son ultime Gr.1 dans la Hollywood Gold Cup en 2002 avec Sky Jack à l'âge de 55 ans.

Enfin, nous saluerons bien bas la récompense du travail de l'ombre réalisé chaque jour par le très sympathique Pierre Patrac, le garçon de voyage, fidèle au service de l'Ecurie Séroul depuis 26 ans, honoré à l'automne dernier par son 1er prix du dévouement pour les courses dans les Trophées du Personnel France Galop Godolphin.


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Bubble Gift dans le prix Hocquart : le dernier cadeau de Bubble Back à la famille Hakam

Victorieux dans le prix Hocquart hier pour le tandem Mikel Delzangles/Gérald Mossé, Bubble Gift a fait briller la casaque de Zak Bloodstock, l'entité de la famille Hakam. Le poulain, frère du bon Bubble Chic, est le dernier produit de Bubble Back, l'une des premières poulinières du regretté Zakaria Hakam, marocain passionné de chevaux qui a toujours élevé à Maulepaire... Une histoire que nous raconte Pierric Rouxel, directeur du fameux haras sarthois ! 

"Un jour, Une casaque, racontez vos couleurs" - Episode 1 : Jean-Claude Séroul

 L’Histoire raconte que la première casaque conçue pour un jockey l’a été en … 1812 sur l’Ile Maurice à l’occasion de la première course officielle de chevaux. France Sire vous propose aujourd'hui une nouvelle rubrique pour découvrir l'histoire de nos célèbres casaques ! On commence cette série avec Jean Claude Seroul - Couleurs : cerclée gris et orange – Manches et toque orange, portée au sommet au printemps 2021 par Skalleti.