2e étape du Trophée National du Cross : la Tequila, le Picador et les conquistadors, réunis à Mont-de-Marsan

28/02/2021 - Trophée National du Cross
Remporté l'an dernier par Tequila Sun, prête à défendre son titre, le Prix Raymond de de Bouglon servira de nouveau de support à la 2e étape du Trophée National du Cross - Haras du Lion, disputée ce lundi 1er mars sur l'hippodrome de Mont-de-Marsan. Mais la jument du "Picador" Marc Nicolau aura fort à faire face à 11 autres compétiteurs aux dents longues, que nous vous proposons de découvrir ci-dessous.

Le cross de Mont-de-Marsan, deuxième étape de ce Trophée National du Cross - Haras du Lion édition 2021

 

Après une première étape paloise remportée de main de maître mi-janvier par le dernier vainqueur du Grand Cross de Craon (L.), Bomari, la caravane du Trophée National du Cross - Haras du Lion s'apprête de nouveau à sillonner les routes du Sud-Ouest pour se rendre ce lundi 1er mars sur l'hippodrome des Grands Pins, à Mont-de-Marsan, où doit se disputer la deuxième étape de ce tournoi, sur les coups de 12h50. En effet, le Prix Raymond de Bouglon, également sponsorisé par les aliments pour chevaux Soal Racing, servira de nouveau de support à l'une des quatorze courses de ce championnat national de cross-country, à laquelle nos reporters sans peur et sans frontières ne manqueront pas d'assister pour vous proposer une expérience des plus immersives depuis votre canapé, Covid et huis-clos étant, malheureusement, encore et toujours d'actualité...

 

 

HIPPODROMES DATES
Pau dimanche 17 janvier
Mont-de-Marsan lundi 1er mars
Lignières-en-Berry dimanche 14 mars
Strasbourg dimanche 18 avril
Vichy vendredi 7 mai
Rostrenen dimanche 23 mai
Lyon jeudi 3 juin
Corlay dimanche 20 juin
Le Pertre dimanche 18 juillet
Vittel dimanche 1er août
Granville dimanche 15 août
Pompadour dimanche 15 août
Le Pin-au-Haras dimanche 10 octobre
Saumur dimanche 24 octobre
 

 

Une épreuve longue de 4.650 mètres, disputée sur un tracé très technique où sont disséminées quelques 24 difficultés à ne surtout pas prendre à la légère, et dont était sortie victorieuse l'an dernier la valeureuse Tequila Sun, après avoir tout bien sauté et s'être montrée la plus forte dans le dernier kilomètre, tout en profitant de la chute, à seulement quelques secondes d'intervalle, des deux grands favoris d'alors, Alpha Risk et Blason d'Or. Cette dernière va donc tenter de conserver son titre ce lundi, dans ce Prix Raymond de Bouglon, à l'instar de son propriétaire-entraîneur, "el Picador" Marc Nicolau, installé à seulement quelques encablures de Mont-de-Marsan, et également vainqueur de cette course comme metteur au point avec Baloo du Caux en 2019, Yanky Sundown en 2014 - sacré champion de France de cross-country deux années plus tard, ndlr - ou encore avec Galopin de Baulieu en 2009.

 

Philippe Lutz, Marc Nicolau, Tequila Sun, sa lad et Davy Lesot, les grands vainqueurs du Grand Cross de Mont-de-Marsan 2020

 

Mais la tâche sera des plus ardues pour l'homme et l'animal, car sera dressée devant eux ce lundi midi, le couteau entre les dents, une coalition de onze tandems humains et équins, bien décidés eux-aussi à inscrire leurs noms au palmarès de ce prestigieux rendez-vous sur la "terre" de Mont-de-Marsan, et à accumuler le plus de points possibles dans la course au titre de cette deuxième édition du Trophée National du Cross - Haras du Lion. Sans plus attendre, découvrons un à un ces aspirants au trône !

 

1) Drop d'Estruval (Propriétaire: Mme Bernard Le Gentil / Entraîneur: Hector de Lageneste & Guillaume Macaire / Jockey: Kilian Dubourg)

Il aura marqué la discipline du cross au cours de l'année 2020, en passant le poteau en tête à pas moins de cinq reprises, notamment dans les Grand Cross de Pompadour et du Pin-au-Haras. Drop d'Estruval va tenter ce lundi de s'offrir un premier Grand Cross de Mont-de-Marsan, pour sa rentrée et sa première apparition sur ce champ de courses, et malgré la lourde charge de 71 kilos qui lui a été attribuée. Ce fils de Balko, défendant l'élevage et la casaque des époux Le Gentil, est sorti vainqueur à onze reprises depuis le début de sa carrière, dont sept fois sur la "terre", et sera de nouveau associé à Kilian Dubourg, qui le connaît mieux que personne. Parmi les concurrents les plus en vue de cette épreuve, Drop d'Estruval pourrait permettre à l'un de ses co-entraîneurs, Hector de Lageneste, de signer lui aussi un premier succès dans ce Grand  Cross de Mont-de-Marsan, et un second à son deuxième mentor, Guillaume Macaire, après Chou Fraci en... 1993 !

 

Drop d'Estruval

 

2) Blason d'Or (Comte Éric de Saint-Pierre / Gabriel Leenders / Clément Lefebvre)

Petit par la taille (1m58 au garrot !) mais avec un coup de saut digne des plus grands, Blason d'Or revient en terres landaises encore plus conquérant que l'an dernier, où ce fils de Nidor, aujourd'hui âgé de 10 ans, s'était débarrassé de son jockey sur un "simple" fence, à 1.000 mètres du but, alors qu'il semblait avoir encore beaucoup de ressources... Un brin fantasque, ayant dérobé mi-janvier à Pau dans le Prix John Henry Wright, première étape de ce Trophée National du Cross - Haras du Lion, l'élève de Joël Leray n'a cependant rien à envier aux meilleurs chevaux de la discipline du cross, lui qui a notamment brillé à trois reprises sur la terre paloise au cours de sa carrière et terminé deuxième du Grand Cross de Pau (L.) en 2020 et troisième cette année. Si le partenaire de Clément Lefebvre se montre sérieux et appliqué d'un bout à l'autre du parcours des Grands Pins ce lundi, il y a de grandes chances pour que son entraîneur, Gabriel Leenders, et toutes les personnes associées dans sa propriété avec le Comte Éric de Saint-Pierre, dont il défend la casaque, ne se fassent une nouvelle fois embarquer par la "brigade du kiff"...

 

Blason d'Or (casaque bleue)

 

3) Otchoa Rouge (Mme Patrick Papot / Patrice Quinton / Adrien Fouchet)

Bien qu'il ne compte que deux sorties en cross, toutes disputées en 2021, le 6 ans Otchoa Rouge, l'un des benjamins de cette épreuve avec Feeling Fast, a d'ores et déjà dévoilé de sérieux moyens dans cette discipline, faisant "tilt" dès son premier essai sur le difficile tracé de Pau, sur lequel il a ensuite conclu deuxième de son compagnon d'entraînement, Saint Godefroy, également appelé à un bel avenir sur la "terre". Propriété de la famille Papot, ce fils de Diamond Boy, élevé par Xavier Leredde, compte également une victoire sur les balais du Putois, à Compiègne, ainsi qu'une troisième pace dans le Prix Durtain (L.), sous la férule de son premier metteur au point, François Nicolle. Au vu de ses deux premières sorties très convaincantes en cross, le partenaire d'Adrien Fouchet fait partie des éléments à suivre ce lundi, semblant disposer de sérieux atouts pour potentiellement offrir une nouvelle victoire à son entraîneur, Patrice Quinton, dans ce Grand Cross de Mont-de-Marsan, après les succès consécutifs de Lady Rochelaise en 2006 et 2007, puis Miss Rochelaise en 2008.

 

Otchoa Rouge (© Robert Polin)

 

4) Denalie Bellevue (Gildas Martin / Éric Leray / Romain Julliot)

Après un très honnête meeting d'hiver palois effectué sous la férule d'Erwan Grall, au cours duquel elle a signé une victoire et terminé cinquième du dernier Grand Cross de Pau (L.), Denalie Bellevue a réintégré l'effectif d'Éric Leray chez qui ses trois autres victoires sur la "terre" ont eu lieu : l'une au Pin-au-Haras, une autre à Pau et la troisième à Mont-de-Marsan, obtenue l'an dernier, à pareille époque, face à un monstre sacré de la discipline chez les Anglo-Arabes, Saham. Grande adepte de la course en avant, cette fille de Full of Gold, élevée par Jean-Pierre Bichon et appartenant à Gildas Martin, profitera de sa forme du moment et de sa connaissance des lieux pour venir tirer son épingle du jeu, d'autant qu'elle sera associée au très en forme et ni plus ni moins excellent cavalier, Romain Julliot.

 

Denalie Bellevue (© Robert Polin)

 

5) Feeling Fast (Mme Isabelle Pacault / Mme Isabelle Pacault / Aymeric Lelièvre)

Deuxième plus jeune participant à ce Grand Cross de Mont-de-Marsan, Feeling Fast a lui aussi réalisé un très bon meeting d'hiver 2020-2021 du côté de Pau, ne terminant jamais plus loin que troisième en trois apparitions sur le cross, avec en prime une victoire, acquise mi-décembre face aux seuls 5 ans. Ce fils de l'illustre Martaline, défendant la casaque et l'élevage de la famille Pacault, compte également une autre victoire obtenue sur l'hippodrome du Pont-Long, en steeple cette fois, dans une épreuve uniquement réservée aux AQPS. Aligné au départ de cette épreuve par Isabelle Pacault, une femme qui ne présente ses pensionnaires qu'à bon escient, surtout dans une discipline telle que le cross-country, le partenaire du jeune Aymeric Lelièvre tentera de mener la vie dure aux principaux favoris de ce Prix Raymond de Bouglon.

 

Feeling Fast (© Robert Polin)

 

6) Caprice La Cheneau (Mme Philippe Chemin / Philippe Chemin & Christophe Herpin / Stéphane Paillard)

Effectuant lui aussi sa rentrée ce lundi, à l'occasion de ce Grand Cross de Mont-de-Marsan, Caprice La Cheneau fait preuve d'une louable régularité depuis ses débuts en compétition, ayant terminé à quinze reprises "dans l'argent" à ce jour. Parmi ses principaux faits d'armes, le représentant de Philippe Chemin & Christophe Herpin s'est notamment distingué à cinq reprises en cross, triomphant aussi bien à Ploërmel (2 fois), Moulins, Nancy ou encore Durtal, où ce fils de Crossharbour avait remporté le Grand Cross, en 2018. Arrivant avec de la fraîcheur sur ce grand rendez-vous landais et n'effectuant certainement pas le déplacement depuis la Manche pour seulement faire de la figuration, l'élève de Roger Barnaud retrouvera Stéphane Paillard sur son dos, avec qui il a réalisé une campagne 2020 de toute beauté, n'ayant jamais terminé plus loin que deuxième en l'espace de quatre sorties.

 

Caprice La Cheneau (© Canal Turf)

 

7) Tequila Sun (Marc Nicolau / Marc Nicolau / Paulin Blot)

Comme énoncé un peu plus haut dans cet article, cette fille de Kapgarde, élevée conjointement par Pascal Noue et Philippe Lutz, n'est autre que la tenante du titre de cette épreuve, l'ayant brillamment remportée l'an passé sous la selle du désormais jeune retraité des pelotons, Davy Lesot. Victorieuse une autre fois sur le cross de Mont-de-Marsan au cours de sa carrière, en plus d'une autre acquise sur la "terre" du Pont-Long et d'une troisième place dans le Grand Cross de Lyon (L.) 2020, Tequila Sun, classée deuxième de la première édition du Trophée National du Cross - Haras du Lion l'an dernier, tentera de mettre à profit son expérience au parcours, associée pour la première fois à l'expérimenté Paulin Blot, afin de reprendre le cours de ses bonnes sorties et, pourquoi pas, offrir un cinquième succès dans cette épreuve à son entraîneur-propriétaire des Landes, Marc Nicolau.

 

Tequila Sun

 

8) Elegant Star (Mme Magalen Bryant / David Cottin / Hugo Lucas)

Fille de Kapgarde et de la bonne Victoria's Star, lauréate en débutant du Finot des Pouliches (L.), et soeur du non moins doué Friendly Star, lauréat à deux reprises en cross, Elegant Star fait indéniablement partie des trouble-fêtes en puissance de ce Grand Cross de Mont-de-Marsan. En effet, la représentante de Magalen Bryant a déjà passé le poteau en tête à cinq reprises dans la discipline du cross, à chaque fois dans son jardin de Pau, et avec la manière. Jument assez bouillante par nature, pouvant l'amener à faire quelques fautes dans un parcours, Elegant Star reste sur deux cinquièmes places et une chute cet hiver, au Pont-Long, où, on le rappelle, l'écurie de son entraîneur, David Cottin, a été très sérieusement touchée par la rhinopneumonie équine. Ayant effectué une prise de contact avec la terre des Grands Pins il y a quelques jours, l'élève du Haras du Lieu des Champs de Richard Powell dispose d'une bonne chance dans ce Prix Raymond de Bouglon, surtout si sa forme est revenue et que son jockey, Hugo Lucas, parvient à en tirer la quintessence.

 

Elegant Star (© Equidia)

 

9) Emira du Gouet (Écurie Le Mors Aux Dents / Étienne & Grégoire Leenders / Mickaël Mingant)

Pourtant pas la plus âgée du peloton, Emira du Gouet est néanmoins à créditer d'une solide expérience dans la discipline du cross, avec déjà onze sorties à son actif, dont une victoire, obtenue fin janvier à Pau, sous la selle de Mickaël Mingant, que la représentante de l'Écurie Le Mors Aux Dents retrouvera ce lundi. Élevée dans la Nièvre par Thierry Lemoine, l'homme des "Gouet", cette fille de Saddler Maker, semblant particulièrement apprécier la tracé du Pont-Long où elle compte également plusieurs places, aura le désavantage de découvrir le parcours si particulier de Mont-de-Marsan. Mais si les "Leenders" père & fils, Étienne et Grégoire, décident de faire les quelques dix heures de route les séparant de leur établissement de Jarzé, dans le Maine-et-Loire, c'est très certainement qu'ils ont une petite idée derrière la tête...

 

Emira du Gouet (© Robert Polin)

 

10) Dennzo (Pierrick Le Geay / Pierrick Le Geay / Baptiste Fouchet)

Dauphin de Tequila Sun dans cette même course l'an dernier, Dennzo est de nouveau aligné au départ de ce Grand Cross de Mont-de-Marsan cette année, que son éleveur-entraîneur-propriétaire, Pierrick Le Geay, a déjà remporté à deux reprises par le passé, avec Magic Baby en 2005 et Achango en 2010. Ce fils de Greengroom, hormis son premier accessit de l'an dernier, compte également trois victoires de rang en cross, acquises lors de ses trois premières sorties sur la "terre" d'Angoulême (2 fois) et de Mont-de-Marsan. Si ses dernières apparitions au cours du meeting d'hiver de Pau n'incitent pas vraiment à la confiance, le partenaire de Baptiste Fouchet tentera de mettre à profit son expérience sur le parcours pour tenter de briguer la plus haute allocation possible, d'autant que nombre de ses rivaux n'ont jamais foulé du sabot le tracé si particulier du champ de courses des Grands Pins.

 

Dennzo

 

11) Dismoitout d'Oc (Bruno de Montzey / Bruno de Montzey / Hernan Rodriguez Nunez)

Seul Anglo-Arabe au départ de cette épreuve, Dismoitout d'Oc a réalisé de très belles choses en plat avant de s'essayer en obstacle, remportant notamment le Prix Jean Laborde à deux reprises, lors de la Journée des Ministères de Tarbes. Élève de Jean-Manuel Charmes défendant la casaque et l'entraînement du local Bruno de Montzey, Dismoitout d'Oc a dévoilé des moyens très intéressants en haies tout d'abord, enchaînant trois victoires d'affilée sur les balais d'Agen, Dax et La Teste, avant de briller en steeple, à Pau, dans le Prix Roger de Vazelhes, épreuve convoitée chez les Anglo-Arabes. Si ses deux premières tentatives en cross n'ont pas été couronnées de succès, terminant dixième mi-décembre avant que son jockey ne passe par dessus bord dans le Prix Elie de Malet, début février, alors qu'il était assuré, au moins, de la troisième place, cet autre fils de Full of Gold n'est pas du tout incapable de montrer un tout autre visage ce lundi et ainsi venir contrarier les plans des principaux favoris.

 

Dismoitout d'Oc (© Canal Turf)

 

12) Naday Idef (Marc Nicolau / Marc Nicolau / Alexandre Orain)

Deuxième représentant du "Picador" Marc Nicolau au départ de cette épreuve, Naday Idef n'a certes pu terminer son parcours début février, sur le cross de Pau, mais effectuait néanmoins une très grande rentrée, après plus d'un an et demi sans compétition. Avant cela, l'élève de Gilles Gaucher et de l'Agence I. de F. avait réalisé de belles choses sur les parcours de cross du Grand Ouest, alors sous la férule d'Éric Lecoiffier, passant le poteau en tête à deux reprises à Seiches-sur-le-Loir, ainsi qu'à Durtal et au Lion d'Angers. Découvrant lui aussi l'hippodrome de Mont-de-Marsan, ce fils de Never On Sunday va retrouver Alexandre Orain sur son dos, avec qui il s'est déjà imposé par le passé, et devra sortir le grand jeu pour parvenir à inquiéter les principaux favoris de ce Grand Cross de Mont-de-Marsan. Mais les courses ne sont jamais gagnées d'avance, surtout en obstacle...

 

Naday Idef

 

Que le ou la meilleur(e) gagne !


Voir aussi...

Uniketat, un jeune prodige pyrénéen, nouveau roi du Grand Cross de Pau

À 6 ans seulement, Uniketat est venu mettre à l'amende ses aînés ce dimanche, à l'occasion du Grand Cross de Pau (L.), qu'il a brillamment remporté sous la selle de Felix de Giles, offrant au pilote anglais un premier succès dans cette prestigieuse épreuve, ainsi qu'à Hector de Lageneste & Guillaume Macaire, ses entraîneurs, Véronique Berquand, sa propriétaire, et ses éleveurs, Jean Contou-Carrère et Yves Broca.

Le poids du temps et des années qui passent ? Sametegal !

Plus vert et frais que jamais du haut de ses 12 ans, et alors qu'il n'avait plus passé le poteau en tête depuis mars 2016, date de sa première victoire de Groupe, le "FR" Sametegal a de nouveau goûté aux joies du succès hier, sur le steeple de Wincnanton, lui dont l'histoire a débuté dans la Sarthe, chez Pierre de Maleissye Melun, qui avait récupéré sa mère, Loya Lescribaa, elle-même issue de la grande souche du béarnais Louis Laffitte.