Grand Cross de Granville - TNC Haras du Lion : Bolero de Kerser dans une course folle pour le 9e sacre de Patrice Quinton

16/08/2021 - Trophée National du Cross
11e étape du Trophée National du Cross Haras du Lion, le Grand Cross de Granville a sacré pour la 9e fois de son histoire Patrice Quinton grâce à Bolero de Kerser. L'entraîneur de Dragey a même signé le jumelé avec le compagnon d'élevage Vol Noir de Kerser, dans une course fantasmagorique qui a vu la moitié du peloton se tromper de parcours ! 

 

Avant cette édition 2021 du Grand Cross de Granville, tout le monde s'accordait à dire qu'il fallait battre la team Patrice Quinton pour gagner. Le top entraîneur de Dragey, déjà vainqueur du Grand Steeple avec Polar Rochelais, est dans son jardin au bord des dunes, et courait après un 9e titre dans le Grand Cross de Granville, qu'il n'avait plus remporté depuis 2018, pour la 3e consécutive de Tornado de Kerser. Cette fois-ci, c'est aussi un élève de la famille Drevet qui a décroché la timbale, à savoir Bolero de Kerser... par élimination ! Et pourtant, il y avait 4 partants de l'écurie des Dunes ! 

 

Sur le podium, Patrice Quinton soulève le champagne pour son 9e sacre, accompagné par les jockeys des 3 premiers, mais aussi le président de la société des courses Patrick Letenneur, Lucien Matzinger et François Thomas (Haras du Lion). 

 

Alors que la course s'était lancée magnifiquement, la moitié du peloton s'est trompé de parcours au 2e passage de la terre, entraînant une incompréhension totale. Poonam est alors parti seul en tête et a passé le poteau devant Bolero de Kerser, Vol Noir de Kerser et Espoir... Il a fallu une enquête de 20min pour démontrer que c'était en fait Marc Antoine Dragon et Bolero de Kerser qui avait fait le bon parcours, et donc franchi légalement le poteau en tête... mais c'est aussi ça le cross, il faut connaître le chemin ! Bolero a trouvé le bon, devant des tribunes remplies par 1200 spectacteurs, ce qui est un record cette année à Granville... et mon dieu il y avait de l'ambiance, même si personne, y compris nous, ne comprenait rien à cette course dans son emballage final ! 

 

Une fière et heureuse équipe autour de Bolero et Vol Noir de Kerser, un jumelé girondin dans le Grand Cross de Granville !

 

Au terme d'un long suspens, Patrice Quinton a donc fêté un jumelé avec 2 élèves de Kerstin et Serge Drevet, qui ont fait de l'affixe "Kerser" un vrai label. L'élevage, qui travaille depuis bien longtemps avec le metteur au point de Dragey, est pourtant installé très loin de la Manche, en Gironde ! Mais depuis des années, les "Kerser" sont à l'honneur, et notamment dans les Grand Cross à travers toute la France. Bolero de Kerser était avant le coup l'un des chevaux à battre, restant sur 2 succès sur le parcours, et plus fringant que jamais à 10 ans. Il nous devait de plus une revanche, étant tombé l'an dernier au bout de 3 obstacles, alors déjà monté par Marc Antoine Dragon. Ce jockey, grand amateur de Cross, était très heureux de gagner pour Patrice Quinton, qui lui a appris le métier dans cette discipline. Il remporte sa 2e étape de l'année après Some Operator à Corlay. Il a au passage rendu un bel hommage au jockey habituel de Bolero de Kerser, Antoine Moriceau, qui avait effectué toute sa préparation, mais est malheureusement accidenté à l'heure actuelle... Double émotion donc dans le staff Quinton, qui malgré tout ce suspens avait foi en cette victoire malgré l'incertitude ! 

 

 

Magnifique bond de Bolero de Kerser et Marc Antoine Dragon face aux tribunes combles de Granville !

 

 

A 10 ans, Bolero de Kerser s'offre donc un premier Grand Cross mérité. Lui qui avait débuté dans un total anonymat en haies, avait vite trouvé sa voie dans la discipline, et aime tout particulièrement Granville. C'est ici qu'il avait gagné pour la première fois en 2015 en steeple, et où il a acquis 6 de ses 7 succès en carrière. Pas toujours irréprochable avec quelques chutes, il venait toutefois de montrer un tout nouveau visage en 2021, avec 2 éclatants succès, et a aujourd'hui refait un terrain considérable sur Poonam qui était parti tout seul... Une sacrée performance quand on met tout cela en perspective. 

 

Bolero 2e au poteau, mais bien premier à l'arrivée !

 

En terme d'élevage, Bolero de Kerser est une énigme, à laquelle Kerstin et Serge Drevet ont donné une réponse ! Sa mère, la bonne jument de cross Nouba de Kerser, était très à l'aise à Pau, déjà entraînée par Patrice Quinton. Elle est une fille du méconnu Dounba, vaillant coursier de belle province par Kaldoun, entraîné par Guy Henrot dans les années 90, dont le meilleur produit a été élevé au Haras de Kerser. Il s'agit de Natchez de Kerser, qui avait gagné plusieurs listeds à Auteuil et s'était placé de groupe. Dounba est d'ailleurs le père de mère du 2e Vol Noir de Kerser ! Issu de la proche famille de l'étalon Indian River, Bolero de Kerser met à l'honneur un étalon disparu, Freedom Cry

 

Freedom Cry, le père de Bolero de Kerser 

 

Daniel Wildenstein, s'était débarrassé de sa mère Falling Star, placée de Gr.3, alors que Freedom Cry était encore poulain. Et pourtant lui-même avait manifestement hérité du grand talent longtemps enfoui de son arrière grand-mère, la championne américaine Froward Gal. Freedom Cry a gagné 4 courses de Groupe. Mais surtout, à l'automne de ses 4 ans, il a aligné trois deuxièmes places mémorables. Dauphin de Pentire dans les Irish Champion Stakes, il a ensuite conclu 2e de l'Arc de Triomphe de Lammtarra, puis encore 2e de la Breeders'Cup Turf entre Northern Spur et Carnegie. Quelques centimètres dans une seule de ces 3 occasions auraient changé son futur. Etalon au Haras Nationaux puis de manière privée, Freedom Cry avait été beaucoup utilisé en fin de carrière par les Drevet. Bolero de Kerser est d'ailleurs issu de sa dernière génération, et est son seul produit à courir encore. Freedom Cry était aussi connu pour être le père de Califet, lui-même à l'origine d'excellents sauteurs comme Carriacou

 

Bolero de Kerser est l'ultime produit actif de son père !

 

Bien des années plus tard, Bolero de Kerser a donc offert un 9e sacre au roi Patrice Quinton sur les dunes du Grand Cross de Granville, et celui-ci, on risque de s'en souvenir longtemps ! Ce jumelé permet à l'entraîneur de prendre le large en tête du classement des entraîneurs du TNC - Haras du Lion, et de quasiment s'assurer la victoire. Chez les jockeys, Adrien Fouchet et Felix de Giles se tirent la bourre, tandis que Vent des Dunes est toujours leader ches les chevaux... Les 2 dernières étapes du Pin au Haras et de Saumur seront donc cruciales pour nommer un vainqueur... Le suspense est à son comble ! 

 

 

GALERIE PHOTO DE DAVID LE GUEVEL

François Thomas (Haras du Lion) et Lucien Matzinger, président des courses de Strasbourg et grand instigateur du trophée National du Cross !

 

Thierry Jouin en avant course 

 

Vol Noir de Kerser et Felix de Giles

Suivi par Bolero de Kerser, devant des tribunes en folie !

 

On s'installe sur notre mirador..

 

Et c'est parti !

 

Camelion et Olivier Jouin dans un bond splendide 

Bolero s'en va fièrement avec sa lad, et l'écharpe promise au vainqueur d'étape... Bravo tout le monde !


Voir aussi...

12e étape TNC - Haras du Lion : Volcan d'Estruval, la 13e éruption de joie de Guillaume Macaire dans le Grand Cross de Pompadour

Support hier de la 12e étape du Trophée National du Cross - Haras du Lion, le Grand Cross de Pompadour a été remporté à la manière des forts par Volcan d'Estruval, un pur produit de l'élevage des époux Le Gentil qui a permis à son partenaire, James Reveley, d'égaler le nombre de victoires d'André-Pierre Parnault chez les jockeys et à l'un de ses entraîneurs, Guillaume Macaire, d'être couronné roi de Pompadour pour la 13e fois. 

TNC - Haras du Lion : Patrice Quinton attaque en force dans le Grand Cross de Granville !

Remporté en 2020 par Vino Royale sur un tout nouveau parcours, le Grand Cross de Granville revient en 2021 sur le circuit du Trophée National du Cross Haras du Lion. Si le classement ne sera pas impacté par cette étape, Patrice Quinton trouve ici une belle opportunité de prendre le large chez les entraîneurs. Le manchois délègue 4 partants sur ses terres, et semble le plus armé pour décrocher la timbale ! 

TNC - Haras du Lion à Pompadour : treize à la douzième pour Guillaume Macaire ?

Dans la foulée de l'épreuve granvillaise, la caravane du Trophée National du Cross - Haras du Lion fera escale à Pompadour pour sa 12ème étape ce même dimanche 15 août, où la Cité du Cheval sera en fête toute la journée, avec en point d'orgue le Grand Cross de la Ville, que l'un des rois de cette contrée corrézienne, Guillaume Macaire, va tenter de remporter pour la treizième fois, la première associé à Hector de Lageneste.

10e étape du TNC - Haras du Lion : le Vent des Dunes souffle sur le Grand Cross de Vittel

A 12 ans, un extraordinaire Vent des Dunes a offert un 2e Grand Cross de Vittel d'affilée à Daniel Houillon, permis d'entraîner de l'Est qui n'a que 2 chevaux, et à Jimmy Zerourou, revenu en selle sur son champion après un arrêt pour blessure. L'histoire était remplie d'émotions dans un écrin de verdure acquis à la cause du nouveau leader du Trophée National du Cross Haras du Lion. Revoir la course suivie au drone, et les réactions de l'entourage. 

La 9e étape du TNC - Haras du Lion pour Twirling : le roi du Pertre, c'est bien Serge Hamon !

Déjà vainqueur du Grand Cross du Pertre en 2019, Twirling s'est montré souverain pour de nouveau remporter cette épreuve, associé à Alexandre Orain, offrant ainsi un cinquième succès dans ce Prix René Couétil à son éleveur-propriétaire-entraîneur, Serge Hamon, qui avait également brillé trois années de suite (2000, 2001 et 2002) grâce à Ebel du Lion...  qu'il montait lui-même. Différé et interviews à retrouver ci-dessous !