Ouilly sort son 1er gagnant avec 2 produits en piste !

16/09/2019 - Zoom Etalon
 Stationné vers Pau, à l'écurie La Hougère chez Kevin Lafenêtre et Marie Daraspe, le méconnu Ouilly a sorti hier son 1er gagnant avec l'anglo Pegase, qui a gagné à Jarnac. Ce cheval fait partie des 2 seuls produits de Ouilly a avoir couru, et porte la casaque de Christian Puissant, le propriétaire du fils de Danehill Dancer, neveu de Linamix.

Ouilly avec Kevin Lafenetre et Marie Daraspe, ses étalonniers !

 

Hier à Jarnac, le très régulier Pegase, Anglo-Arabe de 5 ans, a ouvert son palmarès en plat à Jarnac sur 2500m. Entraîné à Pau par Christophe Cheminaud, le cheval porte la casaque de Christian Puissant. Ce dernier est le propriétaire de Ouilly, le père de Pégase, qui a donc fêté hier son 1er vainqueur...alors qu'il n'a que 2 produits qui court ! En effet, Pegase, ainsi qu'un certain Forest Gum, sont les 2 seuls chevaux nés de la première génération d'Ouilly en 2014, et qui sont tous deux entraînés par Christophe Cheminaud. Ils n'ont en tout couru que 11 fois, pour 1 victoires et 7 places, de sacrées statistiques ! 

 

Ouilly dans les prés de l'écurie La Hougère.

 

Ouilly a un parcours particulier...Né dans la pourpre, il est un fils de Danehill Dancer, et de Luna Wells, gagnante du prix Saint-Alary, et soeur du chef de race Linamix. Acheté yearling 210 000 euros, il a débuté sa carrière chez Jean-Claude Rouget sous la casaque de Gérard Augustin Normand, mais n'a pas montré un talent à la hauteur de ses origines, gagnant tout de même en plat à La Teste, avant de passer en obstacle chez Jean Paul Gallorini, où il sera 5ème du prix Finot. Christian Puissant l'achète par la suite, et le fera saillir chez lui. En 2019, il le confie à Kevin Lafenetre. Maréchal-ferrant de métier, il a connu Ouilly en travaillant chez Jean-Claude Rouget, et le stationne à l'écurie la Hougère, son élevage près de Pau, alors qu'il a sailli 8 juments l'an passé, à la faveur des bons résultats de la production de son frère Cat Junior...L'histoire est belle, et espérons qu'Ouilly se distingue encore à l'avenir...

 

Voici un des foals d'Ouilly né en 2019.


On en parle dans l'article

Voir aussi...