Free Port Lux ouvre la marque en obstacle, et déjà sur la Butte Mortemart

15/05/2021 - Zoom Etalon
Fils d'Oasis Dream vainqueur à 3 ans du Prix Hocquart (Gr.2) puis à 4 ans du Prix Dollar (Gr.2), et aujourd'hui étalon au Haras de Cercy, Free Port Lux s'est offert ce samedi un premier succès en tant que père dans la discipline de l'obstacle grâce à l'AQPS Itours Brun, pouliche entraînée par Donatien Sourdeau de Beauregard et élevée par Michèle Juhen-Cyprès.

Premier succès en obstacle pour Free Port Lux, jeune sire du Haras de Cercy

 

Comptant parmi les étalons à avoir leurs premiers 3 ans en compétition cette année, le sculptural Free Port Lux s'est illustré pour la toute première fois dans la discipline de l'obstacle ce samedi. En effet, le jeune sire du Haras de Cercy a été mis à l'honneur pas plus tard que cet après-midi à Auteuil par l'AQPS Itours Brun, une pensionnaire de Donatien Sourdeau de Beauregard qui a réalisé un joli numéro sous la selle de James Reveley pour sortir victorieuse du Prix du Nivernais par plus de 18 longueurs. Tout un symbole lorsque l'on sait que cette jolie pouliche grise, qui ne cesse de progresser au fur et à mesure de ses sorties, est née et a grandi dans les verts prés de Michèle Juhen-Cyprès, installée juste à côté du Haras de Cercy... dans la Nièvre ! 

 

Itours Brun, dans ses oeuvres avec James Reveley à Auteuil, cet après-midi (© APRH)

 

La voici à 2 ans, dans les prés de Michèle Juhen-Cyprès

 

Ce même établissement du Centre-Est de la France vers lequel s'est dirigé Free Port Lux, en 2017, après sa prolifique carrière de courses. Placé entre les mains expertes de Freddy Head, ce fils d'Oasis Dream et de la gagnante de Gr.1 Royal Highness, elle-même fille de Monsun,  a en effet réalisé des performances de choix sur des distances allant de 1.800 à 2.200 mètres, faisant notamment briller de mille feux la casaque d'Olivier Thomas en débutant à 2 ans dans l'important Prix de Belleville, puis à 3 ans dans les Prix Hocquart (Gr.2) et Prince d'Orange (Gr.3) et encore à 4 ans dans le Prix Dollar (Gr.2), où il battait le gagnant de Gr.1 Elliptique ainsi que le champion Cirrus des Aigles

 

Free Port Lux, à l'époque de ses exploits en coméptition (© APRH)

 

Alliant pedigree, performances et physique, toisant un bon mètre soixante-dix au garrot, ce cheval très typé Monsun a été fort bien soutenu à ses débuts comme reproducteur il y a quatre ans, saillissant d'emblée plus d'une centaine de juments. De cette première génération, découle donc Itours Brun, mais aussi  le "pur" Ingenious Machine, qui a offert à son père son tout premier gagnant en tant qu'étalon grâce à son triomphe en plat sur l'hippodrome de Moulins, à l'automne 2020. Avec une majorité de produits actuellement placés sous la férule d'entraîneurs de renom comme Donatien de Beauregard, Laurent Viel, Emmanuel Clayeux, François Nicolle, William Menuet, ou encore Armand Lefeuvre, nul doute que Free Port Lux devrait continuer à s'illustrer au fur et à mesure que la saison avance.

 

RELIRE L'ARTICLE SUR LEURS PREMIERS 3 ANS CONSACRÉ À FREE PORT LUX

 

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Les Samedis d'Auteuil numériques : chauffer l'ambiance avant la fête

La réunion du 15 mai sera le 2e des 7 samedis d'Auteuil, une opération nouvelle de France Galop qui doit commencer en version numérique avant le retour du public sur l'hippodrome. Accompagnés par la "social reportrice" Laurice Da Costa, Manuela Jollivet et Charly Milpied, deux vraies figures de l'obstacle, ont pour mission de préparer un accès digital aux informations sportives qui permettront au grand public de mieux comprendre la teneur de l'événément quand il pourra venir en profiter sur place.