In Swoop, étalon d'obstacle en Irlande à Coolmore... malgré ses chaussettes blanches !

27/08/2021 - Zoom Etalon
Le champion aux 4 grandes chaussettes blanches In Swoop, proche dauphin de Sottsass dans l'Arc de Triomphe en octobre dernier sous la selle de Ronan Thomas, a été acquis par Coolmore Stud pour devenir étalon d'obstacle en Irlande. Cela peut surprendre compte-tenu de l'aversion des éleveurs locaux pour toute balzane, mais il faut sortir de l'hégémonie de Galileo.


In Swoop lors de sa dernière victoire, avec Olivier Peslier dans le Grand Prix de Chantilly (Gr.2) en juin 2021. Il s'est blessé suite à sa 4e place ensuite dans le Grand Prix de Saint-Cloud (Gr.1). Photo APRH

 

Confié par sa prestigieuse éleveuse allemande, la baronne Corinna Von Ullmann (Gestut Schlenderhan) à Francis-Henri Graffard, In Swoop aura marqué l'histoire en devenant le 1er poulain entrainé en France à s'imposer dans le Derby Allemand (Gr.1). Restant sur une 3e place dans le Prix Greffulhe (Gr.2), le très froid In Swoop impressionnait beaucoup de jour là, sous la selle de Ronan Thomas, un très bon jockey resté dans l'ombre depuis polusieurs années, et ui remportait à l'occasion son 1e Gr.1.

 

 

3 mois plus tard, In Swoop finissait à nouveau comme une balle, mais cette fois dans le Qatar Prix de l'Arc de Triomphe (Gr.1), n'échouant à la 2e place qu'à une encolure de Sottssas. Ce dernier, fils de Siyouni, est entré en grande pompe dans la cour de plat de Coolmore Stud à 30.000 €. Quelques mois plus tard, après qu'il ait remporté cette année le Prix d'Hédouville (Gr.3) puis le Grand Prix de Chantilly (Gr.2) avec Olivier Peslier, In Swoop a également été acquis par les grands argentiers irlandais, mais pas exactement dans le même direction.

 


A 3 ans, In Swoop termine à seulement une encolure du vainqueur, son aîné Sottsass dans le Qatar Prix de l'Arc de Triomphe (Gr.1) en octobre 2020.

 

En effet, In Swoop va intégrer la très puissante cour d'étalons d'obstacle de Coolmore. Son fondateur John Magnier a débuté sa carrière dans l'obstacle et a toujours conservé une activité intense dans ce registre, avec aujourd'hui 18 étalons répartis entre The Beeches, Grange et Castlehyde Stud (Capri, Crystal Ocean, Getaway, Idaho, Kew Gardens, Kingston Hill, Leading Light, Mahler, Maxios, Milan, Ocovango, Order of St George, Soldier of Fortune, Vadamos, Walk in the Park, Westerner, Wings of Eagles, Yeats). On remarque que pas un seul de ces étalons n'a lui même gagné en obstacle, mais que plusieurs sont des fils de Galileo. Or, ce fantastique chef de race en plat fait l'objet de certaines critiques en tant que père de pères pour l'obstacle outre-Manche. Certains lui reprochent de transmettre certes un fort modèle et un tempérament très sage. Très appréciés chez les sauteurs anglais et irlandais, ces 2 qualités finiraient ici par retirer l'intelligence du geste et les reflexes de sauteurs à des animaux qui s'en trouvent un peu "patauds".

 


Alderflug, étalon leader en Allemagne, mort à 17 ans en avril 2021.

 

De fait, alors que sur le plat, Coolmore est prêt à d'énormes investissements pour trouver des alternatives à Galileo, en achetant par exemple en France l'outcross Wootton Bassett (Iffraaj avec une mère par Primo Dominie), il cherche aussi des alternatives pour l'obstacle, en l'occurrence un fils d'Alderflug. Ce dernier est malheureusement mort en avril à l'âge de 17 ans (ne laissant pour l'instant qu'un seul étalon en France, Savoir Vivre) alors que sa cote commerciale explosait depuis l'an dernier, à la faveur de la vague de succès de sa production en Allemagne, en France, mais aussi en Angleterre (In Swoop, Lacazar, Iquitos, Torquator Tasso, Alenquer, Mythico, etc...)

Mais évidemment, Alderflug a mis beaucoup de temps à monter les marche à cause de son physique très particulier: jaune et blanc avec des grandes chaussettes... qu'il a transmises à son fils In Swoop, même lui est bai. Les éleveurs irlandais ne manqueront pas de débattre du sujet, car ils ont pour habitude d'associer la blancheur des jambes à la fragilité. Les commerciaux de Coolmore pourront arguer de la célèbre robustesse de l'élevage allemand, démontrée aussi chez sa mère Iota (Prix de Diane allemand) et chez son frère aîné Ito, gagnant de Gr.1).


Voir aussi...

Les Yorkshire Oaks pour Snowfall : risque de tempête de neige cet automne à ParisLongchamp !

Désinvolte lauréate de chacune de ses trois sorties avant ce jeudi cette année, notamment dans les Oaks d'Epsom (Gr.1) ainsi que dans les Irish Oaks (Gr.1), Snowfall a réalisé l'exploit de remporter dans la foulée les Yorkshire Oaks (Gr.1) à York, la représentante Coolmore, issue du croisement entre Deep Impact et d'une mère par Galileo, posant ainsi ses jalons en vue du prochain Prix de l'Arc de Triomphe (Gr.1), à ParisLongchamp.

St Mark's Basilica, un rosbif à la Guiness très difficile à digérer par les petits estomacs anglais

Beau, bon, bien né, et auteur en 2021 du doublé Poule d'Essai des Poulains (Gr.1) - Prix du Jockey-Club (Gr.1), St Mark's Basilica est venu offrir un nouveau succès dans les Eclipse Stakes (Gr.1) de Sandown à la "team Coolmore", Ryan Moore et Aidan O'Brien, le fils de Siyouni faisant ainsi taire les commentateurs britanniques, estimant que s'il avait fait le voyage jusqu'en France, c'est qu'il ne devait pas être aussi bon qu'on le prétend...

Ioritz Mendizabal, besogneux pour les Français, classique pour les Anglo-Irlandais

Après avoir renoué avec la victoire dans les Gr.1 en 2020, en selle sur deux chevaux entraînés en Angleterre, Ioritz Mendizabal est parvenu à en enregistrer une nouvelle aujourd’hui, à ParisLongchamp. Le pilote basque, quadruple Cravache d’Or chez les jockeys de plat en France, a en effet mené au succès le rentrant St Mark’s Basilica dans la Poule d’Essai des Poulains, un fils du "FR" Siyouni entraîné en Irlande par Aidan O’Brien.