Demain : La Teste
Breeze Up Online en direct

Vente d'élevage ARQANA 2019: La success-story Almanzor continue !

09/12/2019 - Zoom sur
 Un étalon de première production se fait particulièrement remarquer durant les ventes d'élevage ARQANA: Almanzor. Que ce soit avec les juments pleines de lui, ou de ses foals, l'étalon du Haras d'Etreham tient un rythme effréné. Tout le monde veut son Almanzor, une bonne nouvelle de plus pour l'élevage français. 

 

Les produits du beau Almanzor ne laissent personne de marbre !

 

S'il y a une chose à retenir de la vente d'élevage, et plus globalement des ventes 2019 à ARQANA, c'est qu'il faut compter de plus en plus sur les étalons français sur les rings, ce qui est une très bonne nouvelle. Alors que le marché était plutôt le terrain de chasse gardé des sires anglais, Siyouni et Le Havre ont commencé à se faire force, suivi de près par Wootton Bassett. La relève est présente chez les jeunes aussi, avec les premiers yearlings de Shalaa qui ont fait l'unanimité, et voilà qu'à l'heure des ventes de foals et juments pleines, un autre nouveau pointe le bout de son nez, Almanzor

 

Une fille d'Almanzor adjugée 260 000 € ! (APRH)

 

Au cours des 2 premiers jours de la vente d'élevage, le champion européen 2016 a été très chuchoté, et s'est fait remarquer avec des foals magnifiques, sollicitant un engouement tout particulier. Rien que le premier jour, Ronald Rauscher a dû monter jusqu'à 260 000 € pour acquérir le lot 77, une cousine du champion 2 ans Siskin (Phoenix Stakes). Il est d'ailleurs intéressant de noter que ce prix n'a pas été déboursé pour un pinhooking futur, mais bien pour courir ! La pouliche grandira et sera entraînée en Allemagne, sous les couleurs de Christoph Berglar, que l'on a connu avec Novellist et Protectionnist, 2 champions désormais étalons. Hier, les foals d'Almanzor se sont maintenus à une barre très élevée, puisque les 3 présentés ont atteint ou dépassé la barre des 100 000 €, avec 125 000 € encore pour une pouliche, la nièce de Sea Calisi, achetée par Charles Brière. 

 

Encore 125 000 € hier pour cette jolie pouliche.(APRH)

 

Le même constat est à dresser en ce qui concerne les juments pleines d'Almanzor, car 6 d'entres elles ont passé la barre des 100 000 €. Tout le monde veut son Almanzor, et peut importe le moyen ! Margaret O'Toole a mis 520 000 € pour acheter une soeur de Magical, 360 000 € par BBA Ireland pour une fille de Redoute's Choice. Un autre acheteur prestigieux, David Redvers, qui agit pour Qatar Racing (Fahad Al Thani), a acquis 300 000 € la placée de Gr.1 Danza Cavallo. Les futurs produits d'Almanzor naîtront donc dans de grandes maisons, un gage de plus pour réusssir.Contrairement à son père, Wootton Bassett, Almanzor est soutenu par toute l'Europe dès ses débuts, qui se rappelle de ses exploits sur les pistes. Logiquement, les premiers yearlings en 2020 devraient suivre le mouvement, et à ce rythme là, on voit mal comment Almanzor pourrait ne pas réussir sa nouvelle carrière. Il sera toujours en 2020 au Haras d'Etreham, à 35 000 € la saillie.

 

Just Gorgeous, la soeur de Magical, vendue pleine d'Almanzor à 520 000 € ! (APRH)


On en parle dans l'article