Le grand retour Ă  Pau de Michel Maussion !

03/01/2020 - Focus divers
 Ancien grand jockey d'obstacle, Michel Maussion était dans son jardin à Pau, où il avait gagné 6 fois le Grand Cross, et une fois comme entraîneur ! Aujourd'hui, sa casaque est revenue briller avec Green Link, une fille de Rail Link entraînée par Patrice Quinton qui a grandi chez Gérard Ferté, beau père de Michel et éleveur de Buveur d'Air. 

Michel Maussion en 2001 à Auteuil après une victoire pour Gilles Chaignon, sur Satin Turk

 

En s'imposant à Pau aujourd'hui pour la première fois de sa carrière, la prometteuse Green Link ne se doutait pas du symbole qu'aurait ce succès ! Très estimée, la fille de Rail Link débutait en obstacles après 3 parcours en plat à 3 ans, et a laissé une superbe impression. Entraînée par Patrice Quinton, et montée par l'incontournable Nathalie Dessouter, Green Link portait aujourd'hui la casaque sociétée, mais qu'importe elle a fait briller un propriétaire qui connaît Pau comme sa poche, et qui a eu ses plus belles heures de gloire au Pont-Long, Michel Maussion

 

Green Link avait oublié la casaque Maussion à la maison, mais qu'importe !

 

Michel Maussion fut un très grand jockey dans l'Ouest dans les années 80-90, et son nom est associé à de nombreuses belles histoires. Jockey attitré de l'écurie Chemin, mais aussi pour l'écurie Chaignon et Olivier Brasme, il a remporté de très belles courses tout au long de sa carrière, qui a compté environ 500 victoires. Plusieurs fois cravache d'or de l'Ouest, il a gagné des Groupes à Auteuil, avec des chevaux comme Artemus (prix de Compiègne 1996), Poplife (prix Léon Rambaud 1995) et Normand Pearl (prix Carmathen 1993). Tous ces chevaux étaient entraînés par Henri Alex Pantall, pour qui Michel Maussion a aussi gagné le Grand Steeple de Pau avec Shaiykoun en 1993. Pourtant, le jardin de Michel Maussion n'était pas la Butte Mortemart mais bien Pau. Sur l'hippodrome du Pont-Long, il a remporté la Grande Course de Haies, mais aussi le Grand Prix de Pau avec Darjeeling III en 1998. La particularité était qu'il était aussi son entraîneur, à Dragey. Le grand Cross de Pau était aussi la chasse gardée de Michel Maussion, qui l'a gagné 6 fois, avec Nuit d'Or II, Pad (2 fois), Tudor des Salines (2 fois) et Ellora des Salines, en tant qu'entraîneur et jockey également !

 

Darjeeling III et Michel Maussion à Pau

 

Michel Maussion, après un accident en courses, n'a jamais été autorisé à remonter. Fait pour les courses, ce fut sans doute un coup dur. Il se dit même que Philippe Chemin disait qu'il ne savait pas curer un box car il ne pensait qu'à monter ! Blague mise à part, Michel Maussion a laissé un temps les courses de côté, avant de faire revenir sa casaque rouge et verte chez Patrice Quinton en 2015 avec Breizh, qui ne réussira pas à gagner sous ses couleurs. Avec Green Link, il passe à nouveau le poteau en tête, et qui plus est dans son jardin...la grande classe ! De plus, il l'a confiée à un autre homme de Dragey..

 

Gérard Ferté et son fils Hubert, les éleveurs de Green Link. 

 

Green Link a été élevé par Gérard Ferté dans le Cher, et descend de la grande souche de Lili Dancer, élève maison qui a gagné sous la selle de...Michel Maussion ! En effet, il est le beau-fils de Gérard Ferté, qui a élevé aussi le fils de Lili Dancer, Fujiyama, entraîné en début de carrière par Michel Maussion. A l'arrêt de sa carrière d'entraîneur, Fujiyama est passé chez Gilles Chaignon, qui l'a fait gagné le Grand Cross de Craon deux fois en 2002 et 2003 ! Cette famille aura aussi donné à Gérard et Michel le fameux Darjeeling III. La souche vit toujours avec le crack Buveur d'Air, multiple vainqueur de Gr.1 Outre-Manche. Green Link est quant à elle une petite nièce de Buveur d'Air, seul produit à ce jour de l'inédite A Story, par Turgeon. En s'imposant, Green Link permet à son père Rail Link de gagner pour la 2ème fois en deux jours à Pau, après la démonstration de Galant Des Boulats pour Bertrand Lefèvre le 2 janvier ! Nous le verrons au Haras de Cercy ce samedi 4 janvier pour l'en féliciter, mais en attendant un grand bravo à Michel Maussion, peut-être à l'orée d'une nouvelle belle histoire équine !

 

C'est la grande forme pour Rail Link !


On en parle dans l'article