L'exploit du 1er janvier pour Reliable Man

03/01/2020 - Zoom sur
 Vainqueur du Prix du Jockey-Club désormais installé au Haras d'Annebault, Reliable Man fait la double saison depuis ses débuts d'étalon entre la Nouvelle-Zélande et l'Allemagne. A l'autre bout du monde, il a signé un petit exploit avec 4 succès pendant la même journée du 1er janvier 2020.

Reliable Man.

 

Voilà un début d'année fracassant. Reliable Man a ainsi démarré l'année 2020 avec 4 victoires dès le 1er janvier, à l'extrême est de la planète en Nouvelle-Zélande, là où la nouvelle année a commencé le plus tôt pour toute l'humanité. Alors que la France dormait encore (ou pas encore), le fils de Dalakhani bouclait une passe de 4 lors du 1er jour de l'année sur les hippodromes de Hastings, Waikouaiti et Mornington grâce à ses produits Amano, Seminoles, Sister Monico et Magnolia Man. Durs comme des cuirs, les 2 derniers nommés avaient déjà gagné sur le même hippodrome de Kurow le 30 décembre...2 jours plus tôt !

Reliable Man connaît une réussite extraordinaire en Nouvelle-Zélande, qui est, contrairement à l'Australie focalisée sur le sprint, une grande patrie d'élevage de chevaux de distance classique. Ce paradis lointain est donc une terre d'adoption idéale pour ce beau cheval gris, gagnant du Prix du Jockey-Club comme son père Dalakhani et son grand-père Darshaan, qui avait conclu sa carrière de course en Australie avec une victoire de Gr.1 dans les prestigieux Randwick Stakes. D'ailleurs, le fait de stationner en Nouvelle-Zélande, à Westbury Stud chez le grand magnat des courses Gerry Harvey (propriétaire avec sa famille de l'agence Magic Millions), ne l'empêche pas de briller avec sa production dans l'Australie voisine, où il a gagné 2 Gr.1 en novembre 2019 avec Miami Bound dans les Kennedy Oaks, sur 2500 m, pendant le meeting de la Melbourne Cup en Australie.

 

 

 

Au terme de sa carrière de course, Reliable Man a tout de suite démarré comme étalon dans les 2 hémisphères, mais en Allemagne pour commencer en Europe, à Gestut Rottgen près de Cologne en 2014. Et ce n'est qu'en 2018 qu'il est arrivé chez Niccolo Riva en France, au Haras du Thenney tout d'abord puis au Haras d'Annebault créé récemment. Il venait alors de sortir avec sa 1ère génération le meilleur 2 ans en Allemagne, Erasmus, lauréat par 8 longueurs du Preis der Winterfavoriten (Gr.2). Ce dernier vient d'ailleurs d'être annoncé étalon débutant au Haras des Fontaines chez Thierry Abadie en 2020.

Logiquement, presque tous ses meilleurs produits européens se sont illustrés en Allemagne, avec aussi Akribie, gagnante du Diana Trial (Gr.2) en 2019, mais aussi Narella (Gr.2) et Ernesto (Listed). On se rappelle aussi du succès important la veille de l'Arc 2018 de son fils Master Brewer dans le Critérium Arqana - Haras de Bouquetot. A son arrivée en France, ce cheval proposé à 7000 € a été très bien accueilli avec 127 juments en 2018. Il en a couvert 48 en 2019 mais les succès nombreux de l'année devraient faire augmenter son carnet de bal en 2020. D'ailleurs, 2 de ses filles se sont bien vendues pour l'élevage en décembre, Wildrose pour 115.000 GNS à un certain Henri-Alex Pantall, et Viva Gloria pour 75.000 € à Deauville à Belmont Bloodstock. Quant à son bon fils Ernesto, il a été vendu 115.000 € à Ian Williams pour l'obstacle, à la vente d'automne d'Arqana.

 


On en parle dans l'article