Cheltenham - le 12/03/2020
Cheltenham Festival Sale

Porte Ouverte de Cercy 2020: la foule, le soleil et les stars

04/01/2020 - Evénements
 La traditionnelle porte ouverte du Haras de Cercy a encore attirer une immense foule de 500 personnes, qui étaient venues voir les 9 étalons du Haras, ainsi que It's Gino, Palace Prince et Indomito. Les recrues Ivanhowe et Pour Moi ont beaucoup plu, le tout sous un radieux soleil, et dans une ambiance chaleureuse. 

 

Aujourd'hui à Cercy, c'était journée portes ouvertes !

 

En 2019 tout comme en 2018, le Haras de Cercy a remporté la palme du site ayant fait saillir le plus de juments de la saison. Elles ont été 735 à venir l'an passé, contre 719 l'année d'avant, une progression constante, marque du dynamisme insufflé à la structure par la SCAECC à la reprise des Haras Nationaux. Même constat en 2019 pour Cokoriko, la star, parmi le top 10 des étalons d'obstacles avec seulement deux générations en pistes, et un nouveau titre de Rocco d'Or avec 211 juments saillies. Après l'inauguration du nouveau bâtiment l'an passé, le Haras avait cette année installé pour la première fois un double chapiteau chauffé, afin d'accueillir environ 450 personnes au déjeuner, qui s'est déroulé dans une ambiance très chaleureuse. Les huitres ont évidemment fait sensation, tandis que la foule acclamait Thierry Cyprès, sacré pour la 1ere fois meilleur éleveur d'obstacle français de l'année, et François Nicolle, tête de liste des entraîneurs, et fidèle depuis bien longtemps à l'élevage nivernais. La vente de jument à l'amiable, organisée pour la première fois, a également attiré beaucoup de monde. Plus de la moitié des 18 juments avaient changé de main en fin d'après midi ! 

 

La foule était nombreuse pour voir défiler les 9 étalons du Haras, et les 3 venus de l'extérieur !

 

Les 9 étalons du Haras ont défilé sous un magnifique soleil devant les éleveurs venus de toute la France, puisque l'on a vu des gens arriver de Normandie, de l'Est, de l'Ouest et du Sud-Ouest, un joyeux mélange de passionnés et de professionnels. Rappelons que la SCAECC compte aujourd'hui 450 adhérents, dans tout le pays ! Outre les Cokoriko, Free Port Lux, Rail Link et autre Karaktar, l'intérêt était très fort pour les recrues 2020 du Haras, à savoir Ivanhowe, quadruple gagnant de Gr.1 par Soldier Hollow, et Pour Moi, un gagnant de Derby par Montjeu, dont les produits ont alignés les victoires en obstacle récemment. Les deux ont été très appréciés, et nul doute qu'il feront carton plein lors de la saison de monte. 3 étalons venus de l'extérieur avaient fait le déplacement. Comme l'an dernier, le Haras de Rosières aux Salines a amené It's Gino, qui a encore sailli énormément en 2019, et le magnifique Indomito, plus grand étalon de France du haut de ses 1m73 ! Joël Denis faisait également ses grands débuts dans l'étalonnage, en présentant Palace Prince, un quadruple gagnant de Groupes en Allemagne, magnifique, qui débutera dans l'Allier en 2020. Tout ce beau monde à fait le show, et s'est déjà donné rendez-vous l'année prochaine au samedi 9 janvier pour renouvelez le succès et le partager !

 

GALERIE PHOTO

Cokoriko, la star du Haras

Le grand chapiteau dressé pour l'occasion

 

Rail Link, auteur d'une très bonne saison avec sa première génération française de 3 ans

Grand soleil sur le Haras !

Elliptique a ses 1ers deux ans en 2020

 

Pour Moi, l'une des deux recrues de Cercy

Le fils de Montjeu voit sa production briller de milles feux en ce moment 

 

Le toujours magnifique It's Gino, qui a sailli plus de 100 juments en 2019 !

 

Photos, vidéos, les stars sont prises sous tous les angles !

Tunis a considérablement changé depuis ses débuts 

Indomito venu de Rosières en Saline. Une peinture !

L'assemblée est nombreuse après la présentation

Karaktar justifie son surnom de "Tornado" !

Il sait aussi se laisser admirer

Free Port Lux, très signé de son père de mère Monsun

Palace Prince emmené par son étalonnier Joel Denis

Le fils d'Areion était magnifiquement présenté

Jeu St Eloi aura ses premiers 3 ans en piste cette année

Adrien Détré observe avec attention le protégé maison Jeu st Eloi

Ivanhowe, autre recrue du Haras de Cercy, d'un calme olympien

Le fils de Soldier Hollow présente lui aussi un physique impressionnant

Le Sud-Ouest et le Centre-Est en une seule photo, Jean-Paul Lenfant et Justine de Lageneste

Les entraîneurs comme Augustin de Boisbrunet étaient venus

On se quitte avec le soleil, et on se dit à l'année prochaine !

 


On en parle dans l'article