Bosseur : au nom du père Coastal Path

07/03/2016 - Zoom Etalon
Issu de la première génération de Coastal Path, Bosseur a remporté le Prix Juigné 2016 profitant de la défaillance du grandissime favori Blue Dragon. Retour sur la carrière d’un jeune étalon et de son fils qui montent sans doute vers de nouveaux sommets.

Kevin Nabet est le jockey de Bosseur depuis les trois dernières sorties du cheval de la casaque rouge et blanche du Haras de Saint-Voir ©APRH

 

Souvenez-vous, ce fut ce jour de juillet 2014, un certain Bosseur offrait à son père Coastal Path sa première victoire française. En ces temps là, Bosseur était entrainé par Francis Graffard et débutait donc en plat à Clairefontaine. Quatrième dans la foulée du Grand-Prix de Clarefontaine (Listed), Nicolas de Lageneste, son éleveur-propriétaire n’avait pas hésité à monter les enchères jusqu’à 160.000€ dans l’optique de racheter son cheval lors de la vente mixte de Novembre 2014 Arqana. Durant l’hiver de ses 3 à 4 ans, Bosseur a changé de centre d’entrainement. Il est donc passé de celui de Chantilly à celui de Maisons-Laffitte. Déjà dressé sur les obstacles au Haras de Saint-Voir au printemps de ses 3 ans et castré à 2 ans comme tous les mâles « Saint-Voir », ce poulain avait fait parler de lui à la même époque en 2015 en s’adjugeant le Prix Rohan (Listed pour inédit sur les obstacles) pour l’entrainement de Guy Chérel qui veille désormais à sa destinée.

 

A 4 ans, il se classe 3ème meilleur poulain de sa génération sur les haies mais n’a pas à rougir. Les deux chevaux qui le précèdent sont hors catégories. Il s’agit de Blue Dragon et de Bonito du Berlais rien que cela. 2ème du Prix Alain du Breil (Gr.1), 2ème du Prix de Maisons-Laffitte (Gr.3), 2ème du Prix Pierre de Lassus (Gr.3), 3ème du Prix Renaud du Vivier (Gr.1) … Bosseur conclut souvent derrière ces deux phénomènes. Mais en ce 6 mars 2016, alors qu’il affrontait comme son compagnon d’entrainement Blue Dragon, les vieux chevaux pour la première fois, ce sacré Bosseur a été beaucoup plus à l’aise sur les obstacles que son grand rival. Ce dernier a peut-être été trop frais et a chuté à la dernière haie. Bosseur a enfin pris sa revanche.

 

 

Le courtier irlandais Seamus Murphy était venu représenter Nicolas de Lageneste avec qui il travaille souvent ©APRH

 

Le protégé de Guy Cherel et de Nicolas de Lageneste a offert par la même occasion un premier groupe à son jeune père Coastal Path dont les premiers produits sont aujourd’hui âgés de 5 ans. Gagnants en plat, sur les haies et en steeple, ces derniers se sont révélés à Auteuil. Dès le début de l’année passée, Coastal Path a « sorti » Coastal Beach, gagnante du Prix Wild Monarch (Listed) ; Bûche de Noël, lauréate du Prix Louis Champion à Enghien et double lauréate à Auteuil (Prix Bernard Secly – Prix Jason) ou encore Coastalina, une placée du Finot (Listed), gagnante du Prix Kerym à Auteuil élevée par Xavier Leredde.

 

Coastal Path devant les éleveurs au Haras de Cercy en janvier 2016

 


Voir aussi...

Actualités

Pau : Konig Drive est sacré roi des 4 ans !

Comme son nom le laissait espérer, Konig Drive est donc devenu roi ! Le très attendu Prix Antoine de Palaminy (L), Grand Steeple-Chase des 4 ans du meeting palois, a donc logiquement servi de cérémonie pour le sacre. Mais rien n'était fait d'avance dans cette épreuve ouverte dont le fils de Konig Turf était l'un des favoris, au même titre que ses compagnons d'écurie chez Guy Chérel et l'élève de Jean-Pierre Daireaux, Speed Fire.

Actualités

Horse Mann présente son Valet de Ferme, le nouvel outil préféré des écuries

La fourche n'est plus la seule reine des écuries. Etant donné la modernisation des écuries d'élevage et d'entrainement en quête de mécanisation, le Valet de Ferme (ou d'écurie dans le monde équestre) est le nouvel outil le plus convoité des cours. Importateur exclusif des produits allemands Striegel, l'entreprise Horse Mann propose ainsi une sélection de Valets, ainsi que des transporteurs électriques. PUBLI REDACTIONNEL.

Actualités

La journée Porte Ouverte 2016 du Haras de Cercy en PHOTOS

La porte ouverte du Haras de Cercy a attiré plus de 250 personnes ce samedi 9 janvier 2016. Les éleveurs venus de toute la France (du Centre, du Cantal, de Bretagne, de l'Est) ont pu admirer les 9 étalons de la SCAECC du Haras de Cercy présentés dans un superbe état (félicitations aux équipes de Philippe Thiriet !). Pour commencer la journée, huîtres et vin blanc accueillaient les convives qui se sont ensuite retrouvés pour l'Assemblée Générale du Syndicat des AQPS de la Nièvre puis pour la présentation des étalons. Un food truck moules-frites est venu spécialement de Normandie pour estomper la faim des nombreux éleveurs lors du déjeuner. Voir la journée en PHOTOS. Un remerciement spécial pour Cécile Prioux.