Sands of Mali : la très belle histoire de Simon Urizzi, l'étalonnier du Haras des Faunes

28/08/2017 - Focus éleveurs
 Ils en ont cassé le canapé, le carrelage et la table basse d'Alain Chopard ! Vendu à Osarus La Teste 2016 pour 20.000 € à Con Marnane, Sands of Mali, fils de Panis, a offert l'une des plus belles courses de 2 ans en Angleterre, les Gimcrack Stakes (Gr.2), à Simon Urizzi, l'étalonnier et responsable d'élevage du Haras des Faunes près de Bordeaux. Source WWW.ECSSO.FR

 
Sands of Mali, lauréat des Gimcrack Stakes face aux tribunes combles de York.

 

A quelques jours de la 10e édition de la vente de yearlings Osarus à La Teste, le catalogue bénéficie d'un update extraordinaire. (VOIR LE PEDIGREE). En effet, le frère aîné du lot n°15, un 2 ans par Panis nommé Sands of Mali, vient de remporter les Gimcrack Stakes, un Gr.2 en Angleterre. Cette épreuve, la plus belle course de 2 ans du meeting de York, est d'autant plus convoitée qu'elle permet au propriétaire du vainqueur de prononcer le discours principal d'un grand diner de gala en fin d'année, un honneur très apprécié par la belle société anglaise...

 

 

A priori, il n'y a strictement aucune chance de rencontre entre cette haute aristocratie britannique et Simon Urizzi, une armoire à glace du sud-ouest, taillé pour jouer au rugby mais devenu responsable d'élevage, étalonnier, maçon, charpentier, coupeur de fouin et tout ce qu'on veut d'autre chez Alain Chopard. Mais le monde des courses nous révèle encore une histoire qui fait rêver.

Ancien stagiaire en BTS du Haras des Faunes, devenu homme de confiance du patron, Simon Urizzi, qui vit d'ailleurs avec Sarah, autre personnage clé de l'équipe Chopard, est effet l'éleveur de ce Sands of Mali. Le poulain a grandi sur les terres d'Arveyres, tout près de Bordeaux, et a été présenté par le Haras des Faunes à la vente de yearlings de La Teste en septembre 2016. Le fils de Panis a été acheté pour 20.000 € par Con Marnane (Bansha House Stables), grande figure irlandaise des ventes internationales surnommé King Con. Ce dernier fut le 1e étranger à venir à l'édition inaugurale de la vente de La Teste, en septembre 2008, et il y est resté très fidèle avec des succès très conséquents. Cette année, il a notamment gagné le Prix des Rêves d'Or (Listed) à Vichy avec Rioticism, pouliche achetée 8.000 € et conservée par son épouse Teresa Marnane, et donc ces Gimcrack Stakes avec Sands of Mali. Ce dernier a été revendu pour £ 75.000 à la breeze up de Tattersalls Ireland d'Ascot au printemps 2017. Les courtiers Matt Coleman et Anthony Stroud signaient le bulletin pour le compte de Cool Silk Partenership et l'entrainement de Richard Fahey.

 

Simon Urizzi, l'étalonnier du Haras des Faunes, ici avec Kheylef, père de la soeur de Sands of Mali qui est inscrite à la vente Osarus.

 

Issue d'Indian Rocket, ancienne star des Faunes, la mère de Sands of Mali, nommée Kadiania, n'a certes pas couru mais elle est fille de Kapi Creek, excellente jument de plat bien qu'entrainé par le sauteur Arnaud Chaillé-Chaillé, placée de Listed à 2 ans et titulaire de 12 victoires au total. " Kadiana, a été ma toute première poulinière", explique Simon Urizzi." Je l'avais récupérée auprès de Yann Loiseau, éleveur en Dordogne plutôt spécialisé sur l'obstacle (NDLR : éleveur d'Ice Mood, gagnant du Prix Ferdinand Dufaure, Gr.1 à Auteuil). J'avais été en stage chez lui et j'avais aussi récupéré une jument d'obstacle et une anglo-arabe. Le 1e produit de Kadiania, un fils d'Hurricane Cat nommé Kadrizzi, a gagné 4 courses en Angleterre dont la Shergar Cup Sprint monté par Thierry Jarnet. Sands of Mali est son 3e produit. J'avais choisi Panis pour la saillie en 2014 car cette année là, à la maison, il me semblait être l'étalon le plus confirmé et le plus commercial. C'est un petit cheval qui a beaucoup de vitesse et je voulais m'orienter sur le sprint. De plus, j'aimais bien le croisement entre Miswaki, le père de Panis, et Indian Ridge, le père d'Indian Rocket. Et j'aime aussi beaucoup Mr Prospector, le père de Miswaki.

Ensuite, nous avons une yearling de Kheleyf, qui passe à la vente Osarus, puis un foal à nouveau par Kheleyf. La jument est pleine cette année de Vale of York. Pour l'instant, je suis très heureux car j'ai passé mes 3 produits à Osarus qui ont tous été vendus qui sont partis en Angleterre. Nous avons regardé la course en direct tous ensemble avec Sarah, Alain et sa femme Amina. On a tous cassé et bu des caisses de champagne. Le cheval est prévu pour courir les Middle Park Stakes (Gr.1). Cette fois, on ira sur place tous les 4 !


On en parle dans l'article