L'essentiel : Edition du Mercredi 25 novembre 2020

25/11/2020 - L'essentiel
Un mercredi 25/11 placé sous le signe de la jeunesse, avec Gaël Barbedette qui remporte la première Listed de sa carrière, acquise grâce à son protégé Sky Power dans le Prix Lyphard, à Deauville, l'hippodrome de La Touques ayant aussi permis aux jeunes metteurs au point Edouard Monfort et Adrien Fouassier de s'illustrer chez les 2 ans, le premier nommé avec la femelle Breizh Angel, le second avec le mâle Riche Roo. À noter également le beau coup de deux d'Alexis Badel à Happy Valley (Hong-Kong) et la retraite sportive de la "FR" Laurina, lauréate de Gr.1 sur les obstacles d'outre-Manche. Voici l'Essentiel du Jour, en partenariat avec le Haras d'Annebault !

Deauville: Summiter en poulain d'avenir

Vainqueur dernièrement à l'issue de sa deuxième course sur la fibrée de Lyon-La-Soie, Summiter a remis le couvert ce mercredi en remportant avec la manière le Prix Hernando à Deauville, sous la selle de Julien Augé. Un poil brillant en partant, le représentant de la Prime Equestrian Ltd. est parvenu à se détendre sous la main de son jockey, en face, suivant librement en quatrième position, couvert par Charlychic (French Fifteen). Le pensionnaire de Christophe Ferland a ensuite été décalé à l'entrée de la ligne droite et a fait preuve d'un changement de vitesse très intéressant "à la distance" pour s'assurer le meilleur face à ses adversaires, ralliant le poteau d'arrivée deux longueurs devant l'animateur Fernoboy (Rajsaman), tandis que Jumay (French Fifteen) termine bien pour s'assurer la troisième place, après avoir été un instant prise de vitesse dans la phase finale. Poulain de 2 ans par Bated Breath appartenant à la même souche que les multiples gagnantes de Gr.1 Hydrangea (British Champion Fillies & Mares Stakes, Matron Stakes) et Hermosa (Irish 1.000 Guineas, et 1.000 Guineas), Summiter, élève du Haras du Mont, reste donc invaincu en deux tentatives sur le sable, et, au vu du style de sa victoire d'aujourd'hui, sera très intéressant à suivre lors de son année de 3 ans.

© APRH

PRIX HERNANDO - DEAUVILLE
Place Cheval Sexe / Age Entraineur Jockey
1 SUMMITER M2 C.FERLAND (S) J.AUGE
2 FERNOBOY M2 F.VERMEULEN (S) M.GUYON
3 JUMAY F2 HA.PANTALL O.PESLIER
4 CHARLYCHIC M2 HA.PANTALL V.CHEMINAUD
5 BLACKJAC DU HOULEY H2 Y.BARBEROT (S) J. CABRE

 

Deauville: Breizh Angel "verte" mais douée

Épreuve réservée à des pouliches inédites de 2 ans, le Prix de l'Épinay n'a pas échappé à Breizh Angel, pensionnaire du très en forme Edouard Monfort qui, avec l'aide de Pierre-Charles "PC" Boudot, a dévoilé des moyens intéressants pour parvenir à s'imposer dès ses débuts. Parmi les plus promptes au départ, la représentante du Domaine de l'Étang a pris les commandes de l'épreuve dans la ligne d'en face, en deuxième épaisseur, avant de reprendre un nouveau départ dans la ligne droite, ne se laissant jamais approcher par ses rivales, bien que versant quelque peu sur sa gauche. Breizh Angel l'emporte donc d'une longueur et demie face à Adhafera (Sea The Stars) et Selly (New Approach), toutes deux à créditer d'un bon effort final. Née et élevée en Bretagne, au Haras des Évées, dans les prés costarmoricains de Daniel Cherdo, Breizh Angel résulte du croisement entre Dabirsim et la lauréate en course Boathouse, et est une nièce des black-types Blue Blue Sky (Prix Roland de Chambure, L.) et Blue Ciel (3e Prix La Camargo, L.). Pouliche estimée par son mentor de Luché-Pringé (Sarthe), Edouard Monfort, quoiqu'encore un peu "bébé", Breizh Angel n'a pas laissé "PC" Boudot indifférent ce mercredi, le crack-jockey reconnaissant avoir eu de bonnes sensations à bord, et sera des plus intéressantes à suivre lors de sa campagne à 3 ans, l'an prochain.

© APRH

PRIX DE L'EPINAY - DEAUVILLE
Place Cheval Sexe / Age Entraineur Jockey
1 BREIZH ANGEL F2 ED.MONFORT (S) PC.BOUDOT
2 ADHAFERA F2 JC.ROUGET (S) C.DEMURO
3 SELLY F2 HA.PANTALL V.CHEMINAUD
4 THROUGH THE MIST F2 G.BARBEDETTE J.MOBIAN
5 IN PARADISE F2 P&J.BRANDT (S) M.GUYON

 

Deauville: Sky Power prend du galon

Poulain de 3 ans faisant preuve d'une louable régularité depuis ses débuts, Sky Power a remporté, avec l'aide de Stéphane Pasquier, la plus belle course de sa carrière à ce jour, à savoir le Prix Lyphard (L.), épreuve support du Quinté + de ce mercredi, à Deauville, au prix d'un excellent rush final. Après avoir longtemps figuré dans la deuxième moitié du peloton, le représentant de la Roy Racing Ltd. a fait mouvement à l'entrée de la ligne droite, avant de s'infiltrer entre Winter Reprise (Intello) et Romancière (Dansili) à 100 mètres du but, puis de très bien poursuivre son effort jusqu'au bout pour devancer respectivement Winter Reprise et Bugle Major (Mizzen Mast) au poteau d'arrivée. Fils de Stormy River élevé dans l'Orne, au Haras d'Omméel d'Hubert Honoré, Sky Power est un neveu de Bluster (Prix Servanne, L.), appartenant à la même souche que le très consistant Pump Pump Boy (Coupe des 3 ans, L.), et a été racheté 20.000€ lors de la vente de yearlings V.2 d'Arqana, en 2018. Déjà lauréat à trois reprises sur l'hippodrome des Princes de Condé, à Chantilly, Sky Power obtient donc le quatrième succès de sa carrière et offre ainsi une première victoire black-type à son jeune metteur au point, Gaël Barbedette, ancien jockey d'obstacles installé depuis trois ans à Lamorlaye, dans l'Oise.

© APRH

PRIX LYPHARD - DEAUVILLE
PlaceChevalSexe / AgeEntraineurJockey
1SKY POWERH3G.BARBEDETTES.PASQUIER
2WINTER REPRISEH3D.MENUISIERA.MADAMET
3BUGLE MAJORH5P.BARY (S)V.CHEMINAUD
4AVIATEURM5JP.CARVALHOT.BACHELOT
5CHARLESQUINTM3Y.BARBEROT (S)J. AUGE

 

Deauville: Riche Roo ne rate pas ses débuts

Deuxième épreuve pour chevaux inédits de ce mercredi, à Deauville, le Prix de la Roque est tombé dans l'escarcelle de Riche Roo, une pensionnaire d'un autre jeune entraîneur très en forme actuellement, en l'espèce d'Adrien Fouassier. Pas des mieux sortis des boîtes de départ, le représentant de Lydia Pere et Thomas Lines s'est rapproché des animateurs par le chemin le plus court, celui de la corde, déboulant en quatrième position dans la dernière ligne droite, avant de très bien poursuivre son effort pour résister jusqu'au bout à la très bonne fin de course de Fenelon (Fastnet Rock), deuxième devant Jacky (Literato), également très bon finisseur. Fils de Siyouni élevé en association par le Haras de Tourgéville de la famille Lepeudry et Mme Hilary Erculiani, Riche Roo est le sixième produit de Sosquaw, et a tous ses frères et soeurs en âge de courir qui sont vainqueurs. Acheté par son entraîneur 50.000€ lors de la dernière Vente d'Été Arqana, Riche Roo faisait l'objet de bruits flatteurs le matin, à l'entraînement, réalisant de bons travaux aux côtés de Go Fast Traou Land, lauréat du Prix Tanerko mi-novembre à Saint-Cloud et autre fer de lance de l'entraîneur senonnais, Adrien Fouassier, et devrait encore réaliser de belles choses dans le futur.

© APRH

PRIX DE LA ROQUE - DEAUVILLE
Place Cheval Sexe / Age Entraineur Jockey
1 RICHE ROO M2 A.FOUASSIER A.CRASTUS
2 FENELON M2 N.CLEMENT (S) S.PASQUIER
3 JACKY M2 P.BARY (S) M.BARZALONA
4 PRETTY TIGER M2 F.VERMEULEN (S) PC.BOUDOT
5 VIZELI M2 JC.ROUGET (S) C.DEMURO

 

Deauville: Khochenko, de dernier à premier

Lauréat d'un handicap Quinté + au début de l'année, sur l'hippodrome de Cagnes-sur-Mer, Khochenko a obtenu la cinquième victoire de sa carrière ce mercredi, à Deauville, faisant sien l'important Prix du Pays de Bray sous la selle d'un Eddy Hardouin très inspiré. Pas des mieux partis et encore dernier à l'entrée de la ligne droite, le pensionnaire de Pauline et David Prod'homme a trouvé le passage à 200 mètres du but, et a magnifiquement accéléré pour venir déborder Letty's Marvel (Captain Marvelous) au passage du poteau, Ficelle du Houley (Air Chief Marshal) se montrant courageuse pour préserver le second et dernier accessit, en léger retrait des deux premiers. Né et élevé en Angleterre à Wood Hall Stud, Khochenko est un fils de Pastoral Pursuits, gagnant de la July Cup (Gr.1) en 2005, et de la placée en plat Flam, elle-même issue d'une très belle lignée de chevaux black-type aussi bien en plat qu'en obstacle outre-Manche. Passé sur le ring de La Teste lors de la Vente de Yearlings Osarus en 2016, présenté par le Haras de l'Hotellerie, Khochenko avait été acquis par Ghislain Bozo (Meridian International) pour la somme de 31.000€. Défendant aujourd'hui les couleurs de Jean-Louis Bouyenval, ce pensionnaire de Pauline et David Prod'homme s'était déjà illustré dans cette même réunion l'an passé, où il avait remporté haut la main le Prix du Vexin Bossu. Très à l'aise sur la fibrée, il conviendra de suivre avec intérêt les prochaines sorties de Khochenko au niveau handicap cet hiver.

© APRH

 

 

PRIX DU PAYS DE BRAY - DEAUVILLE
PlaceChevalSexe / AgeEntraineurJockey
1KHOCHENKOH5D&P.PROD'HOMME (S)E.HARDOUIN
2LETTY'S MARVELH5S.CERULISA.DUPORTE
3FICELLE DU HOULEYF5Y.BARBEROT (S)J. CABRE
4PLANTEUR DAVIERH5L.ROVISSES.PASQUIER
5EL MANIFICOH5D.SMAGAC.DEMURO

 

Happy Valley (HK): Alexis Badel s'offre un doublé

Parti au cours du meeting d'été deauvillais pour se rendre à Hong-Kong afin d'y passer tout l'hiver, le jockey français Alexis Badel n'en finit plus de danser avec la victoire, réalisant un nouveau coup de deux ce mercredi, à Happy Valley, menant tout d'abord au succès Virtus Star, un fils de Sebring entraîné par F.C. Lor, puis Explosive Witness trois heures plus tard, un fils de Star Witness mettant à l'honneur pour la 500ème à Happy Valley fois l'entraînement de C. Fownes. À noter également qu'Antoine Hamelin, autre jockey français expatrié à Hong-Kong, s'est dsitingué par deux troisièmes places au cours de cette réunion. Fils de l'ancien crack-jockey Alain Badel et de l'entraîneur Myriam Bollack-Badel, passé apprenti chez le maître cantilien André Fabre, Alexis Badel remporte ainsi les 16ème et 17ème victoire de sa cinquième saison sur la "Perle de l'Orient", et se hisse à la cinquième place au classement général des jockeys. Ce dernier semble bien parti pour faire encore mieux que l'an dernier, lui qui avait terminé son séjour à Hong-Kong avec 26 succès et 83 places en 2019.

 

Obstacle: la "FR" Laurina prend sa retraite

Jument d'obstacle d'exception, lauréate de ses six premières sorties sur les claies d'Irlande, et notamment du Mares Novices Hurdle (Gr.1) de Fairyhouse, Laurina ne foulera plus de ses sabots les verts écrins des hippodromes, son entourage ayant décidé de mettre un terme à sa carrière sportive suite à sa décevante troisième et dernière place derrière Song Of Someone dans le Coral Hurdle (Gr.2) d'Ascot ce week-end. Saignant après sa course de samedi, comme elle l'avait déjà fait l'an dernier dans le Racing Post Novice Chase (Gr.1) de Leopardstown et le Scilly Isles Novices' Chase de Sandown, la représentante de Jared Sullivan (Sullivan Bloodstock Limited) tire donc sa révérence avec sept victoires à son palmarès, après avoir débuté sa carrière sous la férule du maître royannais, Guillaume Macaire, pour qui elle a notamment terminé deuxième à Fontainebleau du Prix Perplexe. Fille de Spanish Moon achetée 8.000 € par Anne-Sophie et Daniel Allard lors de la Vente Mixte du Lion d'Angers en 2014, cette soeur du vénérable Lamigo (12 victoires dont les Prix Prince d'Ecouen, L. et de Beaune, L. en plus de 39 autres places) élevée par Alain Clavier, en association avec Roger-Yves et Nicolas Simon, passera sur le ring de la prochaine vente d'élevage de décembre de Tattersalls, présentée par Ballincurrig House Stud.

 


Voir aussi...