Cheltenham 2015 : Don Poli en souvenir de l'élevage Wattinne

11/03/2015 - Grands destins
Après avoir gagné quatre Gr. 1 lors de la journée d’ouverture, Willie Mullins a continué sa razzia au plus haut niveau lors du deuxième jour du Festival de Cheltenham 2015 avec cependant « que » une seule victoire, mais il s’agit du Gr. 1 le RSA Chase remporté par le « français caché » Don Poli, un fils de l’inusable Poliglote. Il s’agit là de toute une souche de l’élevage Wattinne qui refait surface. Par l’envoyé spécial sur place Loïc STECHER.
Don Poli, le fils de Poliglote, signe sa deuxième victoire de Gr. 1
 
Agé de 23 ans cette année, le papi Poliglote fait toujours autant de résistance! Après l’étincelante victoire de sa fille Solemia dans le Prix de l’Arc de Triomphe 2012, le Gr. 1 de Fleur d’Ainay dans le Prix Alain du Breil en 2014 ou encore les autres victoires de Gr. 1 de Saint du Chenet, Tanaïs du Chenet, Hinterland (dont le co-éleveur est Eric Aubrée), Prince Oui Oui ces dernières années, Poliglote est désormais le père de 9 vainqueurs individuels de Gr. 1.
 
Né en Irlande, élevé par Brian J. Griffiths et John Nicholson, Don Poli est à l’origine issu de l’élevage français. Ses 4 premières mères ont toutes été élevées par René Wattine dans le Pas-de-Calais. Sa mère Dalamine (Sillery) avait gagné sa course au Croisé-Laroche sur 3200m, non loin de son pays natal alors entrainée par Myriam Bollack Badel. Elle avait même couru sur les obstacles ayant pris part au Prix Finot, au Prix Pansa, au Prix de Nantes sur la butte Mortemart mais sans succès. Née en 2000, elle rentre à l’élevage à l’âge de 6 ans et est saillie par Trempolino. Le résultat de ce croisement donnera Dalino, un double vainqueur, en débutant à Pau puis lauréat du Prix de Brissac à Auteuil pour les couleurs de l’Ecurie Manuel Garcia. Son propre frère a lui aussi gagné sa vie (près de 90.000€ de gains).
 
Puis vient Don Poli né en 2009. Mais entre temps, Dalamine a été vendue à la vente mixte (cessation d’activité de l’élevage Wattinne) en février 2009 pour 19.000€ à Anthony Bromley de Highflyer Bloodstock. Deux mois plus tard naitra Don Poli qui vendu à Arqana par Mill House Stud trouve acheteur pour 42.000€. Bernard Stoffel signe le bon pour l’Ecurie Manuel Garcia (le propriétaire de Dalino, le frère de Don Lino).
 
Après des débuts très prometteurs grâce à une 2ème place dans le Prix Master Bob à Auteuil aux soins de Marie-Laetitia Mortier, Don Poli change d’horizons. C’est alors que Pierre Boulard et Harold Kirk rentrent en scène pour acheter le poulain à l’amiable. Placé chez W. Mullins ou Willie M. (pour respecter son intimité), le fils de Poliglote signe une victoire de Gr. 3 en Irlande avant un nouveau succès durant le Festival de Cheltenham 2014 (un handicap hurdle) et avant son première citation dans un Gr. 1 à Punchestown au printemps de la même année (2ème de l’Irish Daily Miror Novice Hurdle). Naturellement absent pendant l’été, il fait sa rentrée (gagnante) en novembre à Gowran Park puis signe son premier succès de Gr. 1 à Leopardstown (le Topaz Novices’ Chase). Il n’avait plus recouru depuis.
 
Née en 1986, Dalyane, une fille de Lou Piget a exclusivement couru sur les haies, principalement à Enghien avec à la clé deux places en sept sorties … Elle est la grand-mère de Don Poli et la mère du malheureux Multipass qui avait fait sien le Prix Georges de Talhouët-Roy avant de disparaitre dans le Cambaceres… Précisons également que Dalyane est la mère de Daline (Trempolino) qui a passé le plus clair de son temps chez Etienne Leenders pour la casaque maison. Elle avait ainsi pris le premier accessit du Prix Amadou avant d’être vendue à Manuel Garcia un an et demi plus tard. Elle appartient visiblement toujours au propriétaire précité puisqu’il apparait en tant qu’éleveur de ses deux premiers produits : un mâle de Martaline né en 2012 et une femelle de Vision d’Etat née l’année suivante.
 
Dannes, la troisième mère de Don Poli provient elle aussi de l’élevage Wattinne. Cette fille de Mourne (un gagnant du Yacowlef) fut 2ème des Prix Thomas Bryon (Gr. 3) et de Malleret (Gr. 2). Sa production directe n’a pas été à son image mais ses filles ou petites-filles ont-elles-mêmes donnés  les bons Dariole (Prix Pénélope) et De Vous A Moi (2ème du Prix Jean Stern et 4ème du Prix Ferdinand Dufaure).
 
Notes :
- Dulzetta, la quatrième mère de Don Poli avait remporté une Listed en Italie le Premio Certosa. Dorina sa bisaïeule fut classique en remportant le Prix de Diane 1926 et en se plaçant 2ème de la Poule d’Essai des Pouliches et 2ème du Prix de l’Arc de Triompe.
- L’excellent Dulce Leo apparait également dans le pedigree maternel de Don Poli. Ce gagnant de Listed est un cousin du gagnant 2015 du RSA Chase.
 
 
GALERIE PHOTOS du RSA CHASE 2015