Cheltenham - le 12/03/2020
Cheltenham Festival Sale

Martalette ou l'association Madamet-Kellitt

04/12/2015 - Focus éleveurs
Martalette, la fille de Martaline, s’est offert son premier groupe dimanche 29 novembre 2015 dans le Prix André Michel (Gr.3). Elle a par la même occasion donné un premier succès de prestige pour l’association Nicolas Madamet et Ian Kellitt.
L'indispensable photo de famille après le succès de Martalette : Yannick Fouin, Geoffrey Ré (qui remporte lui aussi son premier groupe) sont à la droite de la jument. Les éleveurs-propriétaires Cécile Madamet et son fils Augustin ainsi que Ian Kellitt sont de l'autre côté ©APRH
 
Ancien entraineur à succès que ce soit à Deauville, à Oman, dans le Sarthe et enfin à Senonnes, Nicolas Madamet s’est installé depuis plusieurs années maintenant à Brée en Mayenne au nord-est de Laval (non loin de l’Ecurie Smart). L’histoire de Martalette commence dès les ventes de yearlings en 2002. Jean-Claude Rouget achète Cousette pour 70.000€ au nom de Guy de Rothschild. Cette fille de Polish Precedent va rester inédite et sera saillie dès l’âge de 3 ans par l’étalon Cardoun. En décembre 2004, présentée par le Haras de Meautry, Cousette change de propriétaire puisque Nicolas Madamet signe le bon d’achat de cette jeune jument pour 5.000€ de la proche famille de Venize et Simon du Desert. Sa nouvelle carrière de poulinière est lancée. Ian Kellitt rentre dans la copropriété de la jument et dès 2006, Cousette sera saillie par Kapgarde d’où l’excellente Cutting Edge. Entrainée par Yannick Fouin comme la plupart des représentants de Nicolas Madamet, cette femelle sera précoce et remportera le Prix d’Iéna (Listed) à Auteuil dès le mois de juin de ses 3 ans. Elle est aujourd’hui revenue poulinière chez Nicolas Madamet, a mis au monde un mâle de Manduro en 2015 et sera suivi par sa sœur Martalette ces prochaines années puisqu’il semblerait que la nouvelle gagnante de Gr.3 pourrait revoir les champs de courses l’an prochain.
 
L’histoire de Martalette souligne principalement l’amitié nouée entre Nicolas Madamet et Ian Kellitt. Ce dernier est installé en Normandie et possède neuf poulinières, toutes à moitié avec notre éleveur mayennais. Ensemble, ils avaient déjà élevé Le Bec, vendu 50.000€ lors des ventes d'été 2011 et ensuite notamment 2ème de Taquin du Seuil dans le Winter Novices' Hurdle (Gr.2) en décembre 2012.
 
Cousette, la mère de Martalette et Cutting Edge en août 2014 chez son copropriétaire Nicolas Madamet
 
Note : Bénie des Dieux, fille de Great Pretender, née et élevée au Haras des Chataigniers en Saône-et-Loire pour le compte de Monsieur Doyen, s'est classée 3ème de Martalette dans cette édition 2015 du Prix André Michel (Gr.3).

On en parle dans l'article