Cheltenham - le 21/02/2020
Cheltenham February Sale

Maréchalerie Orthopédique (2/2) : la construction d'un pied en résine

02/06/2016 - Focus divers
Dans le 1e épisode de ce reportage consacré à la Maréchalerie Orthopédique, Antoine Corona jugeait de la gravité des aplombs d'un foal particulièrement panard. Si le membre gauche n'a demandé qu'un parage adapté, il a décidé de poser un fer en résine sur le pied droit, et vous en montre toutes les étapes.

 

Les enjeux et les passions sont tels autour des chevaux de courses que la médecine équine a développé de longue date des trésors d'imagination pour gérer les nombreux soucis ces animaux athlétiques mais fragiles. Pour le cas précis des aplombs, la nature du cheval de course accepte, de façon très suprenante, de nombreuses imperfections voire des défauts graves, car on a vu souvent des chevaux bien tordus, souffrant de pieds bots ou portant des fers orthopédiques, gagner des grandes épreuves alors qu'il est inimaginale de voir arriver au départ de la finale du 100 m des Jeux Olympiques des coureurs ainsi malformés !

Néanmoins, et sans contrarier la nature, le monde vétérinaire fait son possible pour rattraper les défauts qui peuvent ruiner une valeur commerciale avant la valeur sportive, en négociant avec la croissance de l'animal dans sa prime jeunesse. Dans ce cadre, la Maréchalerie joue en rôle prépondérant, avec quelques spécialistes qui sont capables de poser des fers compensés fabriqués sur mesure et sur place avec de la résine. Démonstration par Antoine Corona, à la clinique équine de Meslay-du-Maine.
 


Antoine Corona retire le papier à radio dont il se sert pour modeler le pied en résine.