La Teste - le 27/05/2020
Breeze Up Online en direct

Prix Orcada 2016 : Paulougas et le triplé Papot en détail

10/10/2016 - Focus divers
  On n'avait pas pu vu un tel trio d'un seul propriétaire depuis le Prix Troytown 1997 de Roland Fougedoire. La famille Papot a trusté le podium du Prix Orcada 2016 à Auteuil. Focus sur les 3 chevaux : Palougas, Sainte Turgeon et Poly Grandchamp.


Triplé Papot à l'arrivée du Prix Orcada 2016 à Auteuil : Paulougas domine la grise Sainte Turgeon et Poly Grandchamp (PHOTOS APRH)
 

Le 9 mars 1997 à Auteuil, l'un des propriétaires les plus puissants de l'époque, Roland Fougedoire, le 1e à avoir investi massivement dans les AQPS du Centre pour les placer à l'entrainement à Paris, remporte les 3 premières places du Prix Troytown, la 1e préparatoire officielle au Grand Steeple-Chase de Paris, avec le crack Al Capone II qui s'impose devant Baccarat Collonges et Cumberland. Près de 20 ans plus tard, la famille Papot réalise un exploit identique dans une épreuve du même niveau, mais réservée aux 4 ans, le Prix Orcada. De plus, ce trio est composé de 3 chevaux présentés par 3 entraineurs différents. Portraits :

1e : PAULOUGAS

Il est entrainé par Dominique Bressou, également lauréat le même jour du Prix Héros XII avec Milord Thomas, et qui a complètement chagé de régime à la faveur de son installation à Dragey. Né du croisement de 2 gris, le célèbre et éternel Turgeon avec une mère par l'atypique The Shadow, un fils de Kaldoun qui fut un bon cheval de gros quinté sous casaque Van Zuylen. Il a été élevé par Jean-Jacques Lenouvel, un jeune retraité qui a longtemps travaillé pour la famille Papot en tant que pré-entraineur, voire éleveur de certains achats. Ce dernier possède la souche depuis l'acquisition de la 4e mère Lucretia, issue d'une souche de la Comtesse Battyany, fameue aristocrate allemande dont on disait dans les années 70 qu'elle avait un produit miracle qui transformait les femelles en mâles juste pendant le temps de la course...Paulougas est le 3e et dernier produit de la mère Bois Chérie, morte en 2014, sympathique gagnante de 3 courses à Pau et Nantes sous l'entrainement même de Jean-Jacques Lenouvel, mais dont les 2 premiers produits dont n'ont rien fait. Paulougas est le 1e vrai bon cheval de la famille, sachant que Bois Chérie a eu une soeur par Concorde Jr nommée Lucie Borgia qui fut brave et bonne gagnante de 6 courses en 77 sorties, toujours chez Lenouvel.

 


Pas facile de rassembler 3 chevaux et leur entourage après le Prix Orcada, avec Dominique Bressou (de dos), Patrice Quinton et François Nicolle.

 

2e : SAINTE TURGEON

Cette femelle également entrainée à Dragey, mais par Patrice Quinton, est aussi une fille de Turgeon, comm son nom l'indique. Elle a été élevée dans le Maine-et-Loire par Jean-Marc Godefroy au Haras de Pelmer, un ancien employé des entreprises de Serge Boucheron, qui a longtemps travaillé pour l'élevage avec la famille Papot. Ces derniers, qui élevaient pourtant peu jusqu'à l'achat récent de Network, sont très attachés à cette famille qu'ils exploitent depuis 30 ans ! Ils ont gagné 4 courses d'obstacle chez Yannick Fertillet avec la 4e mère Maniysa, fille de Nadjar venant d'une souche de François Dupré et achetée à l'Aga Khan après un succès en plat à Montluçon-Neris pour un jeune entraineur nommé Alain de Royer-Dupré. Cette branche, toujours associé à Arnaud Papot, le frère de Xavier qui vient moins souvent aux courses mais qui nourrit aussi une grande passion pour la chose hippique. Mère de Sainte Turgeon, Sainte Nono (Nononito) a gagné à Auteuil chez Guillaume Macaire. Elle est soeur de Prince Tatane (Agent Bleu), gagnant de 10 courses dont le Grand Steeple-Chase de Craon, et Dos Santos (Smadoun), lauréat du Prix Hypothèse (Gr.3) en mars 2015.

3e : POLY GRANDCHAMP

Elevé dans l'Orne par Jean-Louis Guérin, responsable depuis des lustres de l'élevage du Comte de Montesson au Haras du Gazon, il est entrainé à Royan par François Nicolle. Déjà vainqueur à Nantes, Dax et Clairefontaine, ce fils de Poliglote ne faisait que son 2 parcours à Auteuil. Nièce de Djawack, très bon sauteur des années 90, la mère Qualia Grandchamp (Nikos) avait gagné à Compiègne et Fontainebleau chez Jean-Yves Beaurain avant de revenir chez son éleveur. Poly Grandchamp est son 1e produit, sachant que le 2e, une fille de Kapgarde nommée Dalia Grandchamp, vient de remporter la Grande Course de Haies des 3 ans de Nantes également pour Papot et Nicolle. Le 3e produit est un fils de Saint des Saints nommé Saint Gaspard.