Grand Cross de Pau : Saying Again, le retour du grand ancien !

29/01/2019 - Focus divers
 Dorénavant âgé de 13 ans, Saying Again pourrait bien être au départ et tenter de doubler la mise dans le Grand Cross de Pau (Prix Gaston de Bataille), une Listed que le fils de Califet a déjà remporté en 2016. Il semble en effet revenu au meilleur niveau après 21 mois d'absence; Xavier Bougon revient sur les exploits de ce genre réussis par de glorieux aînés.
Résultat de recherche d'images pour "saying again pau"
Saying Again lors de sa dernière victoire, le 8 janvier, à l'âge 13 ans.
 
 
C’est toujours sous les couleurs de la fille de Luciano Urano, Ottavia Roffi, que l’ancien pensionnaire de Guy Chérel et le nouveau d’Anne-Sophie Pacault a effectué sa rentrée le jour de Noël dernier après avoir été absent de la compétition depuis le soir du 11 mars 2017. C’est sur l’hippodrome des Pins qu’il avait terminé second du Grand Cross de Mont de Marsan (Prix Raymond de Bouglon) remporté par Olcani, une fille d’Al Namix, pensionnaire d’Isabelle Pacault. Cette dernière prestation faisait suite à une troisième place dans le Grand Cross de Pau remporté par Disco d’Authie.
 
 
 
 
Pour son grand retour le 25 décembre dernier, il avait subi la domination du jeune Carefree (Al Namix), pensionnaire d’Isabelle Pacault et des deux femelles de Patrice Quinton, Cinq Sou d’Or et Carlota Roque. Il pourrait bien les retrouver derrière les élastiques, le 3 février prochain.
Le 8 janvier suivant, il domine le Prix Fairplay (du nom du vainqueur du Grand Cross à 4 reprises) dans lequel Cinq Sou d’Or était tombé.
 
 

Fairplay, monté par Anthony Blais
 
 
13 ans, l’âge de Fairplay, Monsieur Levicomte et Archy Bald
 
Le pensionnaire d’Eric Leray, le pur-sang Fairplay (Grand Trésor) avait remporté 4 fois le Grand Cross dont 3 fois consécutivement à 11, 12 et 13 ans. Le 5 février 2006, après sa dernière victoire, son entourage avait mis fin à sa carrière après sept participations à cette épreuve : outre ses 4 victoires, il termine deux fois premier dauphin dont une fois derrière Monsieur Levicomte (futur vainqueur en 2008 à 13 ans) et une place au pied du podium en 2000.
Plus au nord, le Grand Cross de Craon avait enregistré la victoire d’un certain Archy Bald en 2001 alors que le fils de Carmont était âgé de 13 ans.
A ma connaissance, ces trois vainqueurs sont les trois plus vieux vainqueurs d’une course principale en obstacles en France.
 
Notes :
 
-Notons que le Grand Cross était réservé aux demi-sang jusqu’en 1980. C’est en 1996 que l’épreuve a vu la première victoire d’un pur-sang, Vinti Yanne qui récidivera en 1998 sous la férule de Bruno de Montzey. Depuis 1980, la course était réservée aux 6 ans et plus alors qu’auparavant elle était ouverte aux jeunes de 5 ans.
 
-Malberaux, pensionnaire de Philippe Cottin (père de David) a remporté le Grand Cross quatre fois consécutivement de 6 à 9 ans. En 2013, à 10 ans, il était tombé et en 2014, il avait terminé second de Sulon, pensionnaire de Patrice Quinton. Lors de sa dernière sortie en 2015, il termine 5ème du Prix John-Henry Wright, une préparatoire dont le jumelé gagnant est composé de Toutancarmont et d’un certain Saying Again.
 
-Papou (en 1970) et Stodoun (en 2008) avaient 12 ans quand ils ont remporté le Grand Prix de la Ville de Nice tout comme Ultimatum, vainqueur du Grand Prix de Pau en 1921.
 
 

Archy Bald, monté par Philippe Bréchet.
 
 
Le roi Archy Bald, vainqueur pour son retour
 
A Craon, un certain Archy Bald (Carmont) a remporté, pour l’entraînement de Philippe Cormier-Martin, 5 fois le Grand Cross dont celui de septembre 2001(sa 14ème et dernière victoire de sa carrière) pour sa rentrée après avoir été absent depuis le 23 juillet 2000. En 2002, il fait également sa rentrée à Craon mais cette fois il tombe éjectant sa monture, le gentleman-rider Philippe Bréchet, son unique (ou presque) cavalier depuis septembre 1995. Dès le lendemain, iI prendra une retraite bien méritée.