Cheltenham - le 24/04/2020
Cheltenham April Sale

Lukas Delozier dans le Top 3 Allemand

02/01/2020 - Focus divers
Installé en Allemagne depuis 2017, le jeune Lukas Delozier boucle sa 3ème saison par l’obtention d’une cravache de bronze, ponctuée par une victoire au plus haut niveau. Retour sur un jeune « expat’ » qui réussi Outre-Rhin, et pas que… 

Lukas Delozier ©APRH

 

 

Né dans la pourpre, Lukas, fils de Raphaël, jockey connu et reconnu dans l’Ouest et à Pau durant les meetings passés, a commencé, comme beaucoup, par apprendre les rudiments du métier au travers des courses de poneys. A l’âge venu, il délaisse les poneys pour commencer sa formation de jockey, en entrant chez Yann Barberot. Le succès viendra rapidement, le 11 janvier 2014, lors de sa 4ème sortie publique, à Deauville, en selle sur Mumgala (Samum), sous les yeux de Raphaël.
 

11 janvier 2014 : 1ère victoire de Lukas Delozier, en selle sur Mumgala (Entr. Yann Barberot) ©David Le Guével

 


La fierté d'un père, ça ne dément pas, Raphaël était le 1er à féliciter son fils ©David Le Guével

 

 

Show Day, son 70ème gagnant, synonyme de passage dans le rang des pros (à l'époque) ©APRH

 

 2016 marquera une étape dans sa carrière. Descendu faire le meeting pour son patron, Henri-Alex Pantall, il réalise un coup de 3. Le 18 mai, à St-Cloud, il signe son 70ème succès, synonyme, à l’époque, du passage dans le rang des professionnels, sous les couleurs Godolphin, associé à Show Day (Shamardal), entraîné par son patron, Henri-Alex Pantall. Cette même année, il commencera quelques incursions en Allemagne (2 places pour 7 tentatives). 2016 se conclura par 63 victoires. Sacré Etrier d’Or, 2016 sera bien une année à jamais gravée dans la mémoire de Lukas.

 

Oriental Eagle, 1er Groupe 2 de Lukas

 

 2018, l’Allemagne pour terrain de jeu principal. Durant cette saison 2018, Lukas montera 115 courses, signant 22 succès. Dans ces 22 victoires, il peut se targuer d’avoir fait le 100ème gagnant pour William Mongil, installé entraîneur en Allemagne, après une riche carrière française, expatrié en Allemagne pour poursuivre sa carrière de jockey avant de raccrocher les bottes. Il obtiendra le 1er grand succès de sa carrière, en épinglant le Gerling Preis, Groupe 2 disputé sur l’hippodrome de Cologne, en selle sur Oriental Eagle (Campanologist), entraîné par Jens Hirschberger . Mais Lukas ne délaissera pas la France pour autant. Sur les 57 montes françaises, il obtiendra 4 succès et 26 places. Assurément, il faut compter sur lui quand il revient au pays ! Ces 22 victoires allemandes lui permettent de grimper à la 19ème place du classement des jockeys.

 

2019, que dire ? Tant de choses pour Lukas ! L’année démarre par la naissance de sa fille. Le 1er mai, il fait sien le Bavarian Classic, Gr. 3 disputé sur l’hippodrome de Munich, associé au représentant de Henk Grewe, Django Freeman (Campanolgist). Début juillet, Lukas conclura 2ème du Derby Allemand, Gr. 1, avec ce même cheval, derrière Laccario (Scalo). Collaborant avec le propriétaire et agent Patrice Lebeau, les succès et les collaborations s’enchaînent. En septembre, il entre, comme 1er jockey, au service de l’éminent entraîneur Peter Schiergen (Prix de l’Arc de Triomphe 2011 avec Danedream), et, quelques jours après cette nouvelle collaboration, il remporte le Grand Prix de Düsseldorf, Gr. 3, en selle sur Kronprinz (Lord of England). Début octobre, il décolle de Francfort pour rejoindre le Canada et participer, à Woodbine, aux E.P. Taylor Stakes, Gr. 1, avec Durance (Champs Elysées). Déplacement fructueux, obtenant une très belle 2eme place. Le 10 novembre, il porte Taron (Pour Moi) au poteau et entre dans le top 3 des jockeys. Dès lors, c’est, à toi à moi, avec Michael Cadeddu. La saison se termine le 29 décembre, qui de Lukas ou Michael terminera sur la 3eme place du podium ? Au lendemain de Noël Lukas monte l’avant-dernière réunion de l’année. Michael et Lukas sont ex aequo, 48 victoires chacun. Au terme de cette réunion, 2 victoires s’ajoutent au palmarès de Lukas. Il vire en tête avant l’ultime réunion, à laquelle il ne participera pas, contrairement à Michael. Lukas scrute les arrivées depuis la France, parti rendre visite à sa famille. Délivrance au cours de l’après-midi de ce 29 décembre. 50 victoires contre 48, Lukas termine à la 3ème place du podium et obtient sa 1ère cravache de Bronze en Allemagne ! 249 courses disputées en Allemagne, 50 victoires et 78 places. En France, il double son score de 2018, 8 victoires pour 58 courses disputées, dont 2 Listed (Prix de la Seine avec Amarena, pour Henk Grewe et Enjoy the Moon, pour Peter Schiergen).

 

Le Bavarian Classic, Gr. 3, de Django Freeman

 

 

Le Grand Prix de Düsseldorf, Gr. 3. Premier Groupe de Lukas pour sa nouvelle collaboration avec Peter Schiergen 

 

 Les E.P. Stakes, Gr. 1, à Woodbine (Canada). Durance, 2ème au terme d'une magnifique fin de course

 

Même s’il est vrai que peu de jockey français s’installent en Alemagne, Lukas réalise une authentique performance. Avant lui, sur les 20 dernières années, seuls Jean-Pierre Carvalho et William Mongil avait réussi à entrer dans le Top 10, Jean-Pierre Carvalho remportant 2 cravaches d’argent en 2002 et 2003 (avec 88 et 85 victoires). William Mongil, entrant dans le Top 10 par 2 fois, en 2004 et 2005, obtenant 48 et 52 victoires.
 

Bravo Lukas pour cette très belle année qui ne demande qu’à se répéter en 2020, avec ton équipe (Patrice Lebeau et Peter Schiergen). Reste à étoffer ton palmarés, riche, à ce jour, de 227 gagnants (76 en Allemagne et 151 (135 en plat et 16 en obstacles) en France.