Aujourd'hui : Lexington, Kentucky
July Selected Horses of Racing Age
Demain : Fairyhouse
Derby Sale
Fairyhouse - le 16/07/2020
May Store Sale
Deauville - du 20/07/2020 au 21/07/2020
Vente d'Eté
Newmarket - le 24/07/2020
Tattersalls Ireland Goresbridge Breeze Up
Doncaster - du 28/07/2020 au 29/07/2020
Summer Store Sale

Yves d'Armaillé : l'homme qui n'avait pas d'ennemi

08/10/2013 - Focus éleveurs
Le Comte Yves de la Forest d'Armaillé s'est éteint le vendredi 4 octobre 2013 à l'âge de 85 ans. Grand homme de l'AQPS du Centre, ce nivernais était apprécié de tous, ce qui n'est pas chose aisée. Il avait connu la gloire des pistes avec le crack Ubu III et l'invaincue Gloria IV.

Père d'Hervé d'Armaillé, Président de l'Association Nationale des AQPS, et beau-père de Dominique de Wenden, secrétaire général de France Galop, Yves d'Armaillé fait partie des quelques grands noms qui ont forgé l'APQS dans le Centre à partir des années 60. Il a atteint l'apogée avec Ubu III, l'un des 3 mousquetaires de la Marquise de Moratalla avec The Fellow et Ucello II, double vainqueur de la Grande Course de Haies d'Auteuil et lauréat d'un Grand Steeple-Chase de Paris 1995 tragique au terme duquel, une seconde après son triomphe, il s'est écroulé sur la piste pour ne plus jamais se relever. Son frère cadet Corton a quant à lui remporté le Grand Steeple-Chase d'Enghien en 1997, pendant que Gloria IV, d'ailleurs une cousine, marquait l'histoire des courses plates AQPS en restant invaincue en 12 tentatives. Plus récemment, l'élevage d'Armaillé a gagné au plus haut niveau avec Pommerol, Parpaillot, Pyla, Palmier, Parrain, Quaspia, Maori Antique, Paradis, Notre Père, Osanna et tant d'autres.

Homme affable, Yves d'Armaillé était reconnu pour sa parfaite droiture en affaire, ce que l'auteur de ces lignes a pu vérifier lui-même. Bon vivant et convivial, il était si apprécié qu'étant maire de sa petite commune d'Isenay pendant des lustres, il lui est arrivé d'avoir été élu avec une seule et unique voie manquante ! Natif d'Isenay, il a passé toute sa vie en son château du Tremblay sur un domaine de 80 hectares dont les terres longent le canal du Nivernais. Eleveur de charollais, il nourrissait un passion profonde pour les chevaux, hérité de son grand-père. Son père avait plutôt des chevaux de chasse, mais souvent croisés avec des PS pour leur apporter de la vitesse. Lui-même s'est lancé dans la compétition dans les années 50...avec une jument pur-sang ! La souche est devenue AQPS à la faveur du croisement à l'envers avec l'étalon demi-sang Italic (père de The Fellow et Al Capone II) en 1990, ce qui a donné la mère de Natal et Paula. Les AQPS lui ont apporté quelques uns de ses 1e titres de gloire sur la place publique dans les années 60. Ainsi, en 1964, Pitchounet faisait triompher les couleurs d'Yves d'Armaillé dans la Grand Steeple-Chase des Flandres, dont le président de l'époque, le Baron Braun n'était autre que le grand-père de Mme la Comtesse, d'origine belge. A noter que le propre frère aîné de Pitchounet, nommé Moonlight III, avait enlevé la même course 3 ans plus tôt.

Longchamp Président du Syndicat de la Nièvre, Yves d'Armaillé a fait partie de tous les instances et n'a cessé d'oeuvrer pour les chevaux dans sa région. Il a notamment été à l'origine de la construction de la nouvelle station des Haras Nationaux de Cercy-la-Tour, devenue aujourd'hui le Haras de Cercy. Autant dire que tous les éleveurs régionaux lui doivent beaucoup. Et ils le savent.