Aujourd'hui : Newmarket
Tattersalls Online August Sale
Aujourd'hui : Kill
Land Rover Sale
Pompadour - le 15/08/2020
Grand Cross de Pompadour -Trophée National du Cross
Le Pertre - le 16/08/2020
Grand Cross du Pertre -Trophée National du Cross
Fairyhouse - du 18/08/2020 au 19/08/2020
Derby Sale
Fairyhouse - le 20/08/2020
May Store Sale
Newmarket - du 24/08/2020 au 26/08/2020
August Sale
Saint-Clément-de-la-Place - le 25/08/2020
Anjou Foal Show
Bécon-les-Granits - le 26/08/2020
Show Lumet avec Arqana
Fairyhouse - le 27/08/2020
August National Hunt Sale Part 1
Fairyhouse - le 28/08/2020
August National Hunt Sale Part 2

La Route qui mène à Auteuil passe-t-elle par Tarbes ?

11/06/2013 - Anglo Actualités générales
En créant le 12,5% les éleveurs d’Anglo-Arabes se sont donné les moyens de devenir compétitifs en obstacle et d’intégrer par ce biais un marché auquel ils avaient jusqu’alors des difficultés à prendre part. Les résultats à Auteuil de chevaux comme Monpilou ou Cherco démontrent le potentiel d’aptitude au saut des souches Anglo-Arabes que le 12,5% permet de révéler au meilleur niveau. Mais produire des chevaux capables d’aller à Auteuil n’est sans doute pas suffisant pour les commercialiser facilement dans le marché actuel.

Quand les souches Anglos servent l’AQPS

Le 3 juin dernier VELEHA (Saint des Saints et Ellapampa AC par Pampabird) remportait de 5 longueurs sous 68 kilos (top weight de la course) le Prix Jean de La Rochefoucauld  (75.000 euros, steeple chase) à Auteuil. Cette victoire faisait suite à un autre succès un mois auparavant sur cette même piste et toujours sous 68 kilos mais de 12 longueurs dans le Prix Djarvis (55.000 euros, steeple chase). Cette pouliche est entrainée par Guillaume Macaire, qui n’a jamais caché son intérêt pour les bonnes souches Anglo-Arabes, du fait de leur aptitude au saut.

Et dans le cas de Veleha on peut vraiment parler d’aptitude au saut puissamment ancrée dans une famille. Elle est en effet une proche parente des vedettes Azertyuiop (Queen Mother Chase), Bip Bap (Orcada, Morgex, Maurice Gillois, troisième de la Haye Jousselin) et autres Still Loving You. Il s’agit également de la même souche basse que tout les « de la Brunie » qui sont connus pour leur aptitude mais également de Nefta, bien connu des éleveurs de chevaux de concours hippique (Noble Mer…) et d’Arabes de course (Njewman...).

 

Veleha, impériale à Auteuil, provient d'une souche anglo (photo APRH)

 

Deux jours plus tard Booggie Wooggie (Network et Qlementine AC par Vidéo Rock), élevée dans le Lot par Laure Giethlen Cadiergues, remportait la section des pouliches au concours des AQPS de Cercy-la-Tour face au représentant des meilleurs élevages du Centre. Elle est partie rejoindre l’effectif de la famille Papot. Il s’agit là aussi d’une très bonne famille, celle de Supplication développée par le Colonel Le Man (voir l’article « Prix Jean Granel: Paulin De Sourniac, l'étoile de l'Anglo-arabie sauteuse intouchable! »).
 
Ces deux excellentes souches servent donc l’AQPS via ces deux remarquables pouliches. Si l’aptitude au saut est bien présente dans les souches de notre stud-book et si les dispositions réglementaires permettent aux éleveurs d’aller aux meilleurs pères à vocation obstacle, on peut se poser la question de l’efficacité commerciale des Journées de Tarbes pour commercialiser des chevaux d’obstacle.
 
Les Journées de Tarbes, un bilan nuancé pour les poulains d’obstacle :
 
Ne nous voilons pas la face, si les journées de Tarbes sont une réussite en terme d’organisation où toute l’Anglo-Arabie à plaisir à se retrouver année après année dans un cadre superbe, leur bilan commercial pour les chevaux d’obstacle est nuancé. Ces journées qui se doivent d’être une porte ouverte vers le reste du monde hippique, concentrent majoritairement des acteurs de l’Anglo-Arabie.
 
 
Le Concours de Tarbes, malgré la qualité de son organisation, n'attire pas assez d'acteurs extérieur au monde l'Anglo-Arabie.
 
 
A cette date les entraîneurs d’obstacle sont à Auteuil, Tarbes est le bout du monde pour les courtiers et les entraîneurs du Sud Ouest préparent leurs chevaux pour la réunion du lendemain. L’idée n’est pas d’accabler la manifestation Tarbaise qui a ses mérites, en particulier pour les poulains à 25%, 37,5% et 50%, mais plutôt de lancer une réflexion, pour participer à l’amélioration de nos actions collectives. Le Syndicat Anglo-Course à la chance d’être porté par un dynamisme dont les journées de Tarbes sont l’un des fruits mais l’action n’empêche pas la réflexion.
 
Il est donc légitime qu’une réflexion soit menée quand au choix du lieu et de la date des concours d’élevage en Anglo-Arabie. Car il y a sans aucun doute dans ces deux éléments des clés permettant d’ouvrir des perspectives commerciales jusqu’alors fermées.
 
Paul Couderc, trésorier du syndicat AngloCourse