Osarus vise Paris en 2017

10/03/2017 - Ventes élevages
En plus de son nouveau logo, épuré, l'Agence Osarus qui fêtera la 10e édition de sa vente inaugurale en septembre à La Teste, présente d'importants changements en 2017, tant au trot qu'au galop. En effet, dans les deux disciplines, des ventes seront organisées pour la première fois à Paris. Lire l'interview d'Emmanuel Viaud.


Emmanuel Viaud

La prochaine vente Osarus qui se profiile est la Breeze Up de La Teste, le 26 avril, comportant 86 lots. A cette occasion, une rangée de boxes dont les vendeurs n'étaient pas satisfaits a été démontée. Le catalogue a monté en gamme et il s'agit désormais pour Osarus d'attirer une clientèle européenne, et notamment anglaise ou irlandaise, la plus friande de ce genre de chevaux de 2 ans montés au profil précoce. Parmi les lots, on trouve ainsi des produits d'étalons confirmés bien connus (Siyouni, Bernardini, Lawman, Kendargent, Le Havre, Wootton Bassset) mais aussi des jeunes reproducteurs tels Penny's Picnic, Style Vendome, Camelot, George Vancouver, Pedro The Great, Dabirsim, etc...

 

 

La session du Lion est remplacée par une vente à Paris

Mais après la vente de yearlings de septembre, qui est la clé de voûte de l'Agence, un changement important sera opéré lors de la dernière sesssion de l'année organisée depuis 7 ans au Lion d'Angers. " Cette vente va déménager et changer de concept. Elle aura lieu non pas en Normandie comme il a été dit mais en région parisienne, tout près d'Auteuil, le lundi 6 novembre, qui est une date stratégique puisqu'au lendemain des 48h de l'obstacle. Il nous faut toutefois attendre le retour de France Galop pour valider tout cela de façon définitive. En tout cas, cette vente sera une première en son genre : orientée à 100% obstacle avec une sélection de foals et de yearlings, ainsi que quelques chevaux à l'entrainement, des femelles pour l'élevage. Il va nous falloir être bon d'entrée de jeu ! Bien sûr, il est vexant de se dire qu'on n'a pas réussi à faire décoller la vente du Lion après 7 ans d'exercice. Mais il faut reconnaître les faits. Je crois que cette région est culturellement beaucoup plus ancrée sur l'élevage pur que sur la vente, comme on peut le constater avec les succès formidables du Salon des Etalons et aussi du Show AQPS. Nous avions sans cesse des reproches sur les capacités d'hôtellerie et de restauration à cette époque tardive de l'année, et je pense que la vente a été plombée d'emblée par le fait que les gens ont cru qu'on y prenait surtout les chevaux refusés à La Teste. On aurait du commencer comme on va la faire cette année à Paris : faire du tout obstacle. C'est en tout cas ce que j'ai expliqué au Président Alain Peltier qui nous a accueilli très chaleureusement pendant 7 ans sur son hippodrome."

 


Arnaud Angéliaume

 

Avant cela, Osarus aura déjà fait une vente à Paris. En effet, sa branche trotteuse, animée par Arnaud Angéliaume, déménage sa vente de yearlings de sélection du 24 août sur l'hippodrome de Paris-Vincennes, comme l'explique l'intéressé. "Pour cette vente, on doit tendre vers le plus haut de gamme, tant en terme de chevaux que d'acheteurs. Hors, on se rend vite compte que les acheteurs de ce type de chevaux viennent pour beaucoup d'Europe du Nord, ainsi que du sud de la France. Pour des raisons logistiques évidentes, mais aussi en terme d'image, il est plus aisé de faire venir les gens à Vincennes, un nom qui parle à la terre entière, plutôt qu'à Argentan, malgré tous les atouts et les efforts de cet hippodrome normand où nous sommes d'ailleurs très contents de faire la deuxième édition de la Breeze Up le 10 mai. Par ailleurs, nous avons ressenti de la part de très nombreux éleveurs, un brin de nostalgie pour la "belle époque", comme ils disent, où on montait à Paris pour la vente de Trotting Promotion, tandis qu'on allait à Deauville pour celle de l'Agence Française du Trot. Tous ses éléments nous ont conduit à prendre cette décision. Les chevaux seront présentés en extérieur, à la place du retour vainqueur, les gens seront ainsi dans les tribunes et l'auctionner dans un tente installée sur la piste et collée à la lice."