Interview de Jonathan Plouganou après Cheltenham

22/03/2013 - Evénements
Il n'a manqué que d'un souffle de s'imposer pour son tout 1e essai dans le temple de anglais de Cheltenham, pour le plus grand festival de courses d'obstacle au monde. Deuxième avec Sirène d'Ainay, dominé seulement dans les dernières foulées par la championne Quevega, qui remportait la même épreuve pour la 5e fois (!), Jonathan Plouganou revient sur son expérience avec les pensionnaires d'Emmanuel Clayeux. Ecoutez l'interview et voir la course entière.

 

Jusqu'à présent, il n'y avait guère que François Doumen qui ait réussi à faire briller l'entrainement français à Cheltenham, avec même plusieurs victoires sur le succès suprême de la Gold Cup grâce à The Fellow, mais aussi le Novices'Hurdle de Snow Drop et les World Hurdle de Baracouda. Mais les autres français n'ont eu que des succès d'estime. Il faut dire que vu la faiblesse des allocations et la difficulté de l'exercice, les professionnels et les propriétaires sont refroidis mais l'envie reste entière et tous les entraineurs rêvent de seller au moins une fois un partant à cette occasion. Emmanuel Clayeux l'a fait et ne s'est pas trompé. Il a emmené deux chevaux, deux femelles alors que ce sexe est considéré comme excessivement faible outre-manche, montées par Jonathan Plouganou. Avant la bonne sortie de Sacree Tiepy dans le cross de jeudi, il a pris une formidable 2e place avec Sirène d'Ainay. Formidable car la jument a longtemps fait illusion pour la victoire et qu'elle n'a été battu qu'à la fin par une légende irlandaise invincible, Quevega, dont Cheltenham est le royaume et qui remportait cette Mares'Hurdle pour la 5e fois consécutive.

 

 

Cette course de haies pour femelles, atypique dans le programme anglais qui considère donc les femelles comme des sous-chevaux, s'est conclu par un triomphe absolu pour l'élevage français en général, les AQPS en particulier, tout spécialement la région et très spécifiquement l'Allier, où Sirène d'Ainay, récente lauréate de la Grande Course de Haies de Pau, est d'ailleurs entrainée.

En effet, tant Quévéga que Sirène d'Ainay sont des issus d'élevages de ce département, respectivement ceux de Pierre Rives et de Stéphane Milaveau. Toutes deux sont excellement nés. Fille de Robin des Champs, ex-étalon du Haras de Saint-Voir vendu en Irlande, Quevega est fille d'une déjà très bonne jument de course, Vega IV, lauréate à 6 reprises en obstacle chez Marc Boudot. Encore mieux, fille du très regretté et convoité Dom Alco, Sirène d'Ainay n'est autre que la soeur cadette du classique d'Auteuil Louping d'Ainay, gagnant du Prix des Drags après une malencontreuse disqualification de la 2e place dans le Grand Steeple-Chase de Paris 2008 pour quelques grammes de différences au poids de son jockey Dean Gallagher, et dont la carrière s'est arreté sur un terrible accident dans la même course l'année suivante.